Icon Sport

La Nouvelle-Zélande étrille l'Australie

La Nouvelle-Zélande étrille l'Australie
Par Rugbyrama

Le 05/09/2021 à 09:59Mis à jour Le 05/09/2021 à 16:48

RUGBY CHAMPIONSHIP - En Australie, les All Blacks ont largement dominé des Wallabies en manque criant de réalisme sur le score de 38-21 . Le carton rouge de Jordie Barrett n'a rien changé au match. Cette rencontre clôture la Bledisloe Cup, qui est remporté par la Nouvelle-Zélande et obtient le bonus offensif.

Il y a des matchs où rien ne va pour une équipe et l'Australie nous a montré l'exemple. Emmenés par un McDermott tranchant et sans doute meilleur joueur de son équipe ce matin, les Wallabies ont rendu une copie offensive bâclée et incomplète. Deux essais sont refusés à Marika Koroibete par malchance ou indiscipline. Noah Lolesio faillit à inscrire une pénalité en fac des poteaux sur ses 22. Plus globalement, le système de jeu des locaux s'est échoué sur un mur noir, une défense si bien pensée que seule des fulgurances individuelles ont permis de la franchir. Et de leur côté, leur défense était grangrénée par une indiscipline récurrente en mêlée et dans les rucks, prenant aussi des leçons d'intelligence offensive tout au long du match, sur les essais adverses.

Comme en 2019, les All Blacks ont encaissé un carton rouge. Avant la demi-heure de jeu, Jordie Barrett récupérait une chandelle, le pied en avant, qui finissait dans le visage de Koroibete, venu l'accueillir à la réception. Après visionnage de la vidéo, l'arbitre ne s'est pas fait prier et a montré la sorti au benjamin de la fratrie Barrett. Avec la nouvelle règle établie dans le Rugby Championship, un carton rouge est remplaçable au bout de 20 minutes, ce qui fut le cas ce matin avec la rentrée de Damian McKenzie.

Une faillite au pied intrigante

Dans ce match, les All Black ont déroulé tranquillement en profitant des erreurs de leur voisin. Au total, les Kiwis sont allés à dames six fois. Jordie Barrett inscrivait le premier au terme d'une action magistrale initié par Beauden, son frère. Juste avant la mi-temps, David Havili est à la conclusion d 'un ballon porté. Au retour des vestiaires, Will Jordan, Anton Lienert-Brown et George Bridge apporte leur pierre à l'édifice tandis qu'Havili plante son doublé. Ce qui a fait bondir les spécialistes, c'est la faillite au pied des buteurs.

Beauden Barrett termine le match avec 50% de réussite au pied dont 3 transformations manquées. Rentrés en jeu, McKenzie ne fait pas mieux avec deux nouvelles transformations manquées. Sans ces tentatives au pied loupées, le score aurait été plus lourd pour l'Australie.

Contenus sponsorisés