• Pro D2 - Talalelei Grey (Grenoble)
    Pro D2 - Talalelei Grey (Grenoble)

Le choc des dauphins n’a pas trouvé son vainqueur

Le | Mis à jour

PRO D2 - Au terme d’une rencontre équilibrée, Grenoble et Biarritz se sont quittés sur un résultat nul 13-13. Chaque équipe a eu sa période, mais ce sont bien les Basques qui font la bonne opération en prolongeant leur bonne série et en restant à la seconde place du classement. Grenoble s’est montré trop imprécis et maladroit pour espérer mieux. Ils demeurent un outsider sérieux cette saison.

Le haut du classement de Pro D2 se décante peu à peu avant l’arrivée de l’hiver et ses matchs à couteaux tirés. Et si Oyonnax a déjà affirmé ses ambitions en tête depuis plusieurs semaines, le Biarritz Olympique avait encore besoin de démontrer ses compétences d’ancien pensionnaire de l’élite. C’est donc chose faite, avec un probant résultat nul sur la pelouse du stades des Alpes, face à une équipe grenobloise qui s’est montrée un peu trop imprécise pour forcer la décision. Mais si les Isérois concèdent deux points à domicile, ils restent néanmoins un candidat plus que crédible dans la course aux phases-finales de fin de saison.

Encore cette année, le Pro D2 est un championnat très indécis... ?https://t.co/dAcbkEEntY

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) December 2, 2022

En s’appuyant sur une pression constante et en empêchant Grenoble de sortir de son camp en tout début de rencontre, le BO s’est vu récompensé avec une première pénalité de Baptiste Germain, pour faire la course en tête au tableau d’affichage. Sans paniquer, Grenoble revenait rapidement au score, mais accumulait les fautes, avec un carton jaune pour son centre Hepetema, et déjà un 15e cette saison pour son équipe, qui redonnait l’avantage aux basques, peu avant la 20e minute de jeu. Fort de cette supériorité numérique, Biarritz inscrivait dans la foulée le premier essai du match après un bon travail dans l’axe du terrain, conclu par le pilier Baptiste Erdocio, qui récompensait justement la bonne impression des siens dans la première demi-heure (6-13, 29e minute). Dans un premier acte vivant et rythmé, Biarritz entretenait sa domination en termes d’occupation comme de possession, en basculant le plus logiquement du monde à la pause avec cet avantage de 7 points. Le choc des dauphins tenait finalement déjà ses promesses, même si l’attaque des visiteurs se montrait plus efficace que la défense des locaux.

Germain manque la pénalité de victoire dans le "money-time"

Au retour des vestiaires, Grenoble a bien tenté d’investir le camp adverse, en s’appuyant sur une conquête de qualité. Mais face à une défense sereine et avec beaucoup d’imprécision, le FCG donnait surtout un sentiment d’impuissance et de frustration, à se casser les dents sur un Biarritz propre et efficace pour confirmer encore son leadership sur son adversaire. Pourtant, à force d’insister, Grenoble trouvait enfin la faille sur un ballon-porté de plus de 20 mètres conclu par Lilian Rossi. A 20 minutes de la fin, les deux équipes se retrouvaient à égalité au score 13-13, mais Grenoble se montrait de plus en plus pressant, provoquant des fautes adverses, avec un carton jaune adressé au pilier remplaçant Quentin Samaran, qui ressemblait à un point de bascule dans cette rencontre. Dans un match agréable et de bon niveau, les dix dernières minutes devenaient alors irrespirables. Germain manquait une pénalité idéalement placée à 25 mètres des perches, et finalement le résultat nul semblait être une juste récompense pour les deux équipes. Si ce résultat donne la possibilité à Oyonnax de s’échapper un peu plus encore en tête du championnat, c’est aussi la démonstration que ces deux équipes peuvent assumer leurs ambitions respectives dans le haut du tableau.

Grâce à ce 2e match nul de la saison à l’extérieur, Biarritz fait tout de même une bonne opération dans le haut du classement (2e avec 37 points) et confirme sa place de rival numéro 1 d’Oyonnax. Le BO va maintenant tenter de poursuivre sa bonne série avec la réception de Soyaux-Angoulême vendredi prochain à 19h30. Du côté de Grenoble, ce résultat maintient l’équipe iséroise sur le podium (3e avec 36 points). Grenoble va devoir néanmoins vite se relancer après deux matchs sans victoire, dès vendredi prochain (21h) sur la pelouse de Mont-de-Marsan, pour un nouveau choc de haut de tableau, et dans l’attente de son éventuelle perte de points annoncée et redoutée dans les prochaines semaines.