Icon Sport

Face à Vannes, Colomiers vise le carré d'as

Face à Vannes, Colomiers vise le carré d'as
Par Quentin Put via Midi Olympique

Le 22/09/2022 à 09:00Mis à jour

PRO D2 - Après avoir battu trois prétendants au top 6, Colomiers veut confirmer son bon début de saison en battant le RC Vannes. Mais contre cette équipe qui retrouve de l'allant, ce ne sera pas une partie de plaisir.

Comme la saison dernière, Colomiers rugby a parfaitement lancé sa saison. Si l'on met de côté le "match sans" à Rouen, qui s'avère la révélation de ce début de championnat, les Columérins ont empoché en quatre journées trois victoires, et pas des moindres puisqu'il s'agit de trois prétendants à la phase finale. "Oui, Carcassonne, Aix et Agen prétendent au top 6. Et faire un trois sur quatre, c'est plutôt positif. Mais en début de championnat, les équipes se règlent, tempère le demi de mêlée Ugo Séguéla. Puis il nous reste quand même un match pour pouvoir négocier la suite très positivement." C'est du RC Vannes dont il s'agit, pour l'affiche du jeudi soir de cette 5e journée.

L'équipe morbihannaise est repartie à zéro pour ce nouvel exercice. Et ce renouveau est marqué par des résultats encourageants, avec en point d'orgue la performance très satisfaisante contre Carcassonne (34-21). "C'est une équipe joueuse, qui sait déplacer le ballon et aime bien jouer ses duels, présente Ugo Séguéla. Il va falloir être attentif à tout ça et être en place défensivement." La défense est une qualité première de Colomiers et celle-ci sera mise à rude épreuve ce jeudi soir. "C'est un secteur dans lequel on aime bien se conforter. Quand les temps sont durs, on aime se reconcentrer là-dessus car on est bien."

Un recrutement vannetais qui paye

Les Haut-Garonnais devront faire face à des hommes en confiance, qu'ils s'appellent Nathanaël Hulleu, Théo Costossèque ou Juan Bautista Pedemonde. Au-delà de leur âge (ils ont 22 ans chacun), ils sont le visage d'un recrutement qui porte ses fruits. Lors du dernier match, le RC Vannes a marqué l'intégralité de ses points grâce aux recrues. L'une d'elles, Maxime Lafage, est à créditer d'un début de saison remarquable. Le meilleur réalisateur du championnat, avec 71 points marqués en 4 rencontres, est un animateur brillant, qui sait aussi renvoyer la pression grâce à son très long jeu au pied. Il va retrouver le club dans lequel il a passé neuf ans des cadets à l'équipe première. Un joueur à surveiller de près à n'en pas douter.

Contenus sponsorisés