Icon Sport

Les promus se rebellent, Vannes s'écroule... Les enseignements de la soirée de Pro D2

Les promus se rebellent, Vannes s'écroule... Les enseignements de la soirée de Pro D2

Le 17/09/2021 à 23:13Mis à jour Le 17/09/2021 à 23:18

PRO D2 - Découvrez les enseignements de la soirée de Pro D2, comptant pour la quatrième journée de championnat.

Oyonnax assure l'essentiel

C'est avec un magnifique essai que les Oyomen ont entamé les débats. Charlie Cassang, aidé par Aurélien Callandret, réalisaient un numéro dans la défense de Carcassonne. Si celle-ci a plutôt bien réussi son début de saison, la soirée à Oyonnax sera à oublier.

Chez les locaux, le bonus offensif était à portée et peut éventuellement laisser des regrets. Surtout au vu du contenu proposé par les Oyomen, coupables d'imprécisions en première mi-temps et qui n'ont jamais accéléré pour bonifier leur succès, acquis précocement. Mais l'essentiel est là avec cette victoire qui stoppe une bien médiocre série.

Première pour Narbonne

La blessure d'Etienne Ducom aura marqué les esprits lors de cette première mi-temps. Lourdement touché à la jambe droite, il fut même perfusé sur la pelouse pour calmer la douleur... Côté terrain, on retiendra la première victoire des Narbonnais, peut-être galvanisés par la sortie de leur coéquipier.

Les Provençaux avaient bien démarré la partie, ont pu tenir longtemps le score du match grâce à l'étonnant échec au pied des Audois. L'exploit de Robertson avec un cadrage-débordement suivi d'une chistera a donné de l'espoir aux promus. Avant que, paradoxalement, c'est ce même Robertson, le buteur peu en réussite du Racing, qui claque un drop à la 80e minute... Un succès fondateur pour Narbonne qui lance enfin sa saison. Pour les hommes de Mauricio Reggiardo, les regrets seront grands, particulièrement parce qu'ils ont connu un scénario similaire à Béziers la semaine passée, mais cette fois du côté des vaincus.

Colomiers enchaîne loin de ses bases

Encore une fois, comme lors des deux premières rencontres, les Columérins ont eu du mal à démarrer la rencontre. Les Rouennais passent trois pénalités. Mais les visiteurs ne renoncent pas et marquent à deux reprises sur ballon porté. Ils passent devant avant d'aggraver la marque par Pacheco sur une superbe réalisation collective.

Le bonus offensif n'a pas tenu pour les hommes de Julien Sarraute. C'est le défensif pour Rouen qui sera valide puisque les Normands ont bataillé jusqu'à la 84e minute pour sauver l'honneur. Un moindre mal. Tandis que les Columérins, eux, poursuivent leur départ canon tout en haut du classement, et ce malgré une équipe partiellement remaniée.

Le Stade montois tube de l'été

Les Landais n'ont fait que confirmer leur excellente dynamique en tête du classement. De très jolis mouvements et une belle domination devant ont permis aux pensionnaires d'André-et-Guy-Boniface de dominer très rapidement et largement le RC Vannes, décidément méconnaissable.

Le Stade montois conserve ainsi avec caractère son fauteuil de leader. A l'autre bout, le RC Vannes pointe à la dernière place et s'enfonce dans la crise.

Agen ne s'en sort pas

On croyait les Agenais capables de se ressaisir face au promu. Pour la 4e journée de Pro D2, après un début de saison en-deça des espérance autour du club, le SU Agen recevait Bourg-en-Bresse. Après une bonne entame, les hommes de Régis Sonnes mènent 14 à 3. On se dit alors que la malédiction qui les frappe a fini de s'acharner. Mais c'était sans compter le retour en grâce des Bressans.

Remarquable devant, l'US Bressane inscrit deux essais sur ballon porté et un suite à une récupération dans la défense agenaise. Elle repasse devant contre toute attente. Incapables d'inverser la tendance, les Agenais s'inclinent de quatre points face au promu.

Sapiac régale

Quel spectacle à Sapiac ! Les Montalbanais y sont même allés de leur bonus offensif contre l'ASBH, grâce à un essai au bout du bout (84e) du demi de mêlée Matawalu. Grâce à une domination dans le rythme et l'impact, les hommes de David Gérard, qui affrontait son ancien club, ont maîtrisé leur sujet et ce même si trois essais leur ont été refusés.

Ainsi, l'USM remporte son quatrième match et se place idéalement dans la course à la qualification avant que le calendrier ne se complique. D'ailleurs, cela nous offre un très joli choc à Colomiers vendredi prochain, entre deux équipes invaincues.

Bayonne - Nevers

C'est avec joie que les Neversois ont réagi à la fin de ce match à Jean-Dauger. Auteurs d'une très belle partie, qui comptera à la fin du bal, ils ont réalisé un gros coup en arrachant le nul. Sans impressionner, l'USON réussit son début de championnat et oblige l'Aviron à marquer un coup d'arrêt.

Contenus sponsorisés