Icon Sport

Gerber : "Avant le drop, je prends une béquille très douloureuse"

Gerber : "Avant le drop, je prends une béquille très douloureuse"
Par Rugbyrama

Le 14/01/2022 à 12:15Mis à jour Le 14/01/2022 à 12:49

PRO D2 - Hier soir à Narbonne, le SUA est allé chercher son premier succès à l’extérieur depuis 691 jours. Une éternité. Et ce, grâce à un magnifique drop de 45 mètres en toute fin de match de Danré Gerber. Il assure que son geste était prémédité.

Danré, racontez-nous ce drop exceptionnel et décisif pour votre équipe…

Je prends une béquille sur l’action d’avant, c’était très douloureux. Mais je dis au kiné que je veux rester sur le terrain pour rester chaud. Après, c’est une situation sur laquelle on s’entraîne cette année à cause de la nouvelle règle du renvoi de l’en-but. Cela nous donne une chance de marquer donc j’ai tenté ce soir (jeudi) et c’est passé.

Dès que vous recevez le ballon, vous savez que vous allez taper le drop ?

Martin Devergie m’a demandé de me positionner à sa place au centre du terrain pour relancer. Je lui ai dit « non, je reste là, si je reçois la balle je tape le drop de suite ». C’était prévu. Donc dès que je vois le renvoi arriver vers moi, je sais que je vais le tenter. Et si jamais il ne passe pas, il y a un nouveau renvoi, donc je n’ai rien à perdre.

Comment vous êtes-vous senti sur l’ensemble du match ? Il s’agissait de votre première titularisation avec Agen, qui plus est à l’ouverture.

Ça a été. Je ne suis pas encore à l’aise à 100 % car c’est le premier match en tant que titulaire. Mais en arrivant à Agen, j’ai vite été intégré. Nous avons vraiment un bon groupe. Donc ce soir, ça a été un peu plus simple au niveau des repères. Cela fait deux semaines que l’on construit quelque chose de nouveau. Et je pense que ce soir nous avons tourné une page douloureuse en gagnant.

Quel regard portez-vous sur ce match à Narbonne ?

Nous avons essayé de construire notre victoire en première mi-temps. Mais cela a été très difficile contre une équipe en place. Notre entame a été très bonne, mais il faut retenir la victoire en fin de match et notre deuxième période. Les avants ont fait un gros travail. Pour nous, derrière, ça a été un peu plus difficile. En défense notamment, où nous nous sommes trop rapprochés les uns des autres car nous redoutions les rucks. Et finalement, cela a ouvert des espaces sur les extérieurs. Et Narbonne en a bien profité. Il faut que l’on se fasse confiance et que l’on garde chacun notre vis-à-vis en face de nous pour éviter cela.

Quel est le vrai niveau du SUA selon vous, qui venez d’arriver ?

Nous avons une équipe pour jouer le haut du tableau. On a vraiment un bon groupe mais cette saison c’est compliqué. Il y a des détails ces derniers mois en début ou fin de match qui nous ont enfoncés. Je pense que l’on peut faire une bonne deuxième partie de saison car nous avons de la qualité.

Cette première victoire en presque deux ans à l’extérieur, peut-elle vraiment aider mentalement l’équipe ?

J’en suis sûr. Ce soir, c’est que de la confiance et du plaisir que l’on engendre. Narbonne a très bien joué, ce n’était pas facile, mais je suis très fier de ce groupe.

Par Mathieu Vich

Contenus sponsorisés