Icon Sport

Aurillac tient sa première victoire de la saison

Aurillac tient sa première victoire de la saison

Le 16/09/2021 à 22:41Mis à jour Le 16/09/2021 à 22:55

Le Stade Aurillacois, qui menait 10-3 à la pause, a su conserver son avance en seconde période. Face à une belle équipe de Grenoble, il l’emporte 21-16 et obtient, là, son premier succès de la saison.

Avant-dernier du classement avant cette journée, le Stade Aurillacois comptait sur cette réception de Grenoble pour enfin débloquer son compteur et accrocher une première victoire cette saison. Le problème ? C’est que face aux Cantaliens se dressait une formation iséroise qui restait sur deux victoires consécutives (à Vannes et contre Agen). Malgré un bon retour des Grenoblois en seconde période, les joueurs de Roméo Gontineac l’ont finalement emporté 21-16.

Dans la nuit cantalienne, le début de match était marqué par une domination de la conquête locale. En effet, les avants d’Aurillac récupéraient, à la poussée, le ballon sur la première mêlée, puis contraient l’alignement grenoblois sur touche. Si Marc Palmier ouvrait le score d’une pénalité lointaine (3-0, 10e), le tableau d’affichage avait du mal à prendre de l’ampleur. Pour cause, les deux équipes se livraient surtout une guerre stratégique de jeu au pied, sur cette entame.

Grenoble décidait d’accélérer le jeu à la moitié de cette première mi-temps et les joueurs de Nicolas Nadau mettaient alors à mal la défense locale. Mais ils ne parvenaient pas à concrétiser leurs offensives. Le Stade Aurillacois, de son côté, se montrait sacrément efficace en prenant l’avantage grâce à un essai de Sagote sur la première véritable offensive de la bande à Roussel, et à la mi-temps, elle menait 10-3.

À la reprise, le FCG revenait rapidement à hauteur de son adversaire du soir. Sur une offensive dans les 22 mètres adverses, Thomas Fortunel adressait une merveille de passe au pied à son ailier Karim Qadiri, qui n’avait plus qu’à aplatir (44e). Bousquet passait la transformation et les deux équipes se retrouvaient dos à dos (10-10). Palmier (47e) puis Bousquet (55e) ajoutaient trois points chacun.

Alors qu’Aurillac poussait depuis quelques minutes, Hugo Bouyssou, très en vue ce soir, était servi sur l’aile droite après un ballon porté d’Aurillac, et terminait sa course dans l’en-but adverse (18-13, 60e). Mais Grenoble n’avait pas dit son dernier mot et à un quart d’heure du terme, Bousquet ramenait les siens à hauteur (18-16, 67e). Cependant, dans une fin de match cadenassée, ce même Bousquet manquait une pénalité face aux poteaux (73e) et ne permettait pas à son équipe de reprendre l’avantage au score. Poussé par un public bruyant, Aurillac s’assurait la victoire grâce à un dernier coup de pied de Palmier à deux minutes de la sirène.

Le stade Jean Alric pouvait alors exulter avec cette première victoire de la saison. Grenoble, de son côté, devait se consoler avec un bonus défensif.

Contenus sponsorisés