Icon Sport

Laussucq : "Qu'est ce qu'on a comme pression ?"

Laussucq : "Qu'est ce qu'on a comme pression ?"
Par Rugbyrama

Le 12/05/2019 à 10:42Mis à jour Le 15/05/2019 à 18:49

PRO D2 - Il l'avait annoncé dès la fin du mois d'août dernier. Après six ans de bons et loyaux services au Stade montois, Christophe Laussucq s'en irait à l'issue de la saison. Un nouveau challenge l'attendait à Agen. Mais avant de rejoindre le club du président Fonteneau, "Kiki" voulait s'offrir la plus belle sortie possible.

"Je dirais qu’on n’a jamais été en aussi mauvaise posture au moment de commencer les phases finales". Pour la cinquième année consécutive, Christophe Laussucq amènera ses joueurs vers les phases finales de Pro D2. Une constance rare. Mais contrairement aux saisons précédentes, les Montois ne feront pas figure de favoris au moment d'appréhender les phases finales. Un statut qui n'est pas pour déplaire au manager :

"Dans son histoire, le Stade montois a toujours mieux réussi en position d’outsider. Là on est vraiment dans cette position donc pourquoi pas rêver". Cinquièmes à l'issue de la phase régulière, les Montois se déplaceront cet après-midi au stade de la Rabine chez des Vannetais euphoriques. Une semaine après un premier déplacement perdu en Bretagne (24-13), le second de rang pourrait être le dernier pour Laussucq aux commandes des Jaune et Noir.

Mais à en croire le Bordelais de naissance, l'heure n'est pas à imaginer une quelconque déconvenue. De ce parcours chahuté, où Mont-de-Marsan aura du attendre jusqu'à la dernière journée pour assurer sa qualification, le manager préfère tirer les bénéfices positifs et y voir là les prémices d'une aventure humaine : "On fait une saison un peu compliquée mais on n’a aucune pression maintenant donc on va essayer de faire durer le plaisir le plus possible. Il y a de belles aventures qui se créent comme ça des fois, quand on n’a pas de pression, quand justement on a un peu d’insouciance et il y a toujours cette magie dans le rugby avec des phases finales où tout peut se passer."

" Il n'y a rien d'insurmontable"

Et de poursuivre en évoquant la suite: "et pourquoi pas aller chercher un autre exploit à Brive ? Parce qu’on n'a perdu que de deux points chez eux… Il n’y a rien d’insurmontable, surtout sur des phases finales".

A l'heure de quitter les Landes, tous les rêves semblent donc encore permis pour le manager, qui même en cas de triste issue, pourra se féliciter d'avoir réussi à faire de Mont-de-marsan l'un des cadors de ce championnat avec l'un des plus faible budget. Dixième budget de Pro D2 cette année, le Stade Montois a toujours su faire plus avec des moyens limités. L'une des plus grandes fiertés de son futur ex manager : "Ma plus grosse réussite c’est que l’on ait réussi à toujours optimiser avec peu de moyens. Quand on est riches on peut se permettre de gaspiller. Ce que j’ai appris à Mont de Marsan c’est que quand on n’a pas les moyens il faut être malin, travailler plus et mieux que les autres".

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0