Icon Sport

Pro D2 - Josh Valentine (Béziers) devant l'AFLD

Valentine devant l'AFLD
Par Marc Duzan via Midi Olympique

Le 30/07/2018 à 15:30

Pro D2 - En fin de saison dernière, un contrôle effectué par l’Agence Française de Lutte contre le Dopage sur le demi de mêlée australien Josh Valentine aurait révélé les traces d’un produit interdit.

En avril, le club de Carcassonne annonçait avoir engagé l’ancien demi de mêlée des Wallabies Josh Valentine (35ans, 6 sélections). Pourtant, le demi de mêlée australien n’a pas pris part au match amical disputé vendredi soir entre Carcassonne et Montauban (21-28), dans la cité cathare. Selon les informations récoltées sur place, un contrôle effectué par l’Agence Française de Lutte contre le Dopage (AFLD) sur la personne de Josh Valentine, en fin de saison dernière, et alors que le Wallaby portait les couleurs de Béziers, aurait révélé les traces d’un produit excitant.

Le dossier bientôt étudié

Suite à une contre-expertise demandée sur l’échantillon, le délai dans lequel la Fédération Française de Rugby (FFR) était jugée compétente a été dépassé. Du coup, le dossier a été renvoyé dans les bureaux de l’AFLD, à Paris. Il sera étudié dans les jours à venir et, très vite, l’instance décidera quelles sont les suites à donner à cette affaire. Josh Valentine sera-t-il suspendu ? Blanchi ? D’ici peu, le club audois devrait en savoir davantage. Pour mémoire, l’Australien est arrivé à Narbonne en 2011 après avoir porté les couleurs des Reds, des Waratahs, de la Western Force et des Brumbies jusqu’en 2011.

Au terme d’un contrat de trois ans dans l’Aude, il s’était ensuite engagé à Béziers pour deux saisons, avant de choisir de rejoindre Carcassonne au printemps dernier. Au fil de ces cinq années passées en France, il fut un des joueurs phares du championnat de Pro D2 et, s’il était suspendu, le coup porté à l’USC serait lourd.

Joint par nos soins dans la journée de samedi, Josh Valentine n’a pas souhaité répondre à nos questions.

Avec David Bourniquel

Contenus sponsorisés
0
0