Icon Sport

L'Usap est-elle trop télévisée ?

L'Usap est-elle trop télévisée ?

Le 17/12/2017 à 11:45

Depuis le début de saison, les rencontres de l'Usap ont toutes été télévisées dans le cadre des trois rencontres décalées par week-end. Et ça fait grincer quelques dents...

Depuis trois ans et le dernier appel d'offres des droits TV, jamais l'exposition médiatique de la Pro D2 n'avait été aussi forte. Tous les matchs sont produits et diffusés sur différents canaux. Le supporter d'Aurillac ou de Vannes, d'Angoulème ou de Massy, peut voir tous les matchs de son équipe depuis son canapé grâce à Europort 360 ou Eurosport Player. Seulement, il y a évidemment les trois affiches "premium" qui font l'objet des matchs décalés. Pour chaque journée, Canal+ a le premier choix (sauf lors de trois journées où les antennes régionales de France 3 ont priorité), diffusé le jeudi soir.

Les deux autres affiches sont désignées par Eurosport et diffusées le vendredi soir à 20h30 et le dimanche, le plus souvent à 14h15. Et c'est là que ça coince. Selon nos informations, plusieurs présidents de club de Pro D2 auraient souligné combien le déséquilibre entre Perpignan et les autres clubs était grand. A juste titre. Depuis le début de saison, les Catalans ont à chaque journée été mis à l'affiche d'une des trois journées décalées et donc diffusées sur les antennes de Canal+ ou d'Eurosport, les deux chaînes qui suivent au long cours ce championnat de Pro D2. Jamais, l'Usap n'a joué qu'une rencontre le vendredi soir à 20h00, case déterminée pour l'ensemble des matchs non "décalés".

Jusque-là, le club du président Rivière a été vu cinq fois sur Canal+ Sport (quatre fois le jeudi et une fois le samedi lors de la première journée de championnat), et onze fois sur Eurosport (A deux reprises le vendredi à 20h30 et neuf fois le dimanche à 14h15). Forcément, ça fait jaser et ça créé quelques jalousies. "On choisit les plus belles affiches avec les contraintes qui sont les nôtres, souligne Eric Bayle, le patron du rugby sur Canal+. Nous n'avons pas le droit par exemple entre la première et la vingt-cinquième journée de retransmettre plus de trois fois le même club à domicile."

Eric Bayle (Canal+)

Eric Bayle (Canal+)Icon Sport

Jusque-là, Canal+ se situe largement dans les clous. Sur les cinq rencontre de l'Usap diffusées sur Canal+ Sport, les joueurs de Christian Lanta n'ont été vus qu'une seule fois à domicile. Et Eric Bayle d'argumenter avec une comparaison footballistique: "En Ligue 1, le PSG est choisi chaque semaine parmi l'une des trois affiches décalées et ça ne choque personne. Alors, qu'entre Canal+ et Eurosport, des équipes comme Grenoble, Perpignan, Bayonne ou Biarritz soient plus télévisées que les autres, il n'y a zéro surprise." "Surtout que tous les matchs de Pro D2 sont produits et diffusés, reprend Jérôme Papin, directeur de la rédaction d'Eurosport. Tous les matchs sont donc accessibles, ce qui n'était pas le cas il y a encore trois ans. Maintenant, pour être très clair, nous avons trois critères pour choisir nos matchs : le classement des équipes, le jeu développé par celle-ci et l'aura nationale."

Perpignan figure dans le Top 6 depuis le début du championnat, affiche la meilleure attaque avec 483 points marqués et a été sacré champion de France il y a moins de dix ans (2009) avec Dan Carter. Forcément, l'Usap rayonne bien au delà de la Catalogne. Et puis, les diffuseurs ne sont pas non plus des philanthropes. Les meilleurs audiences d'Eurosport l'ont été sur des rencontres de Perpignan, le record historique de la chaîne datant d'octobre dernier sur le match entre Aurillac et l'Usap.

"Très franchement, nous essayons de répondre au maximum aux besoins des clubs lorsqu'ils nous formulent des demandes particulières, sur des événements spéciaux qu'ils organisent, explique encore Jérôme Papin. Mais il faut aussi prendre en compte par exemple que certains stades ne se prêtent pas à une diffusion en Prime le vendredi soir. Alors que les clubs aient tous cette volonté d'être diffusés sur des affiches Premium, c'est bien. Tant mieux même, la concurrence tire le niveau vers le haut. Mais, le choix des affiches décalées appartient aux diffuseurs, pas aux clubs." Et Jérôme Papin de conclure sur une touche d'humour : "C'est comme si les diffuseurs allaient demander aux entraîneurs : pour tel match, on aimerait voir tel joueur à l'ouverture et aussi cette première ligne car elle est vraiment la meilleure... "

Pas sûr que les techniciens apprécieraient...

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0