Rugbyrama

A l'expérience, Bayonne s'offre Brive à Jean-Dauger

A l'expérience, Bayonne s'offre Brive à Jean-Dauger

Le 18/08/2018 à 22:47Mis à jour Le 18/08/2018 à 23:19

L'Aviron Bayonnais n'a pas manqué son premier rendez-vous en championnat ce samedi soir à Jean-Dauger contre Brive (30-17) et a idéalement lancé sa saison.

Un temps fébrile face aux anciens pensionnaires du Top 14, l'Aviron Bayonnais a dominé Brive ce samedi soir à Jean-Dauger (30-17). Malmenés pendant quarante minutes, les Basques ont surclassé le CAB en seconde période. Si Torsten van Jaarsveld (4e) et Willie du Plessis (12e) d'un côté, Stuart Olding (7e) et Samuel Marques (40e+6) de l'autre se sont répondus coup pour coup, deux réalisations supplémentaires de l'Aviron en seconde période (Grégory Arganèse 66e, Metuisela Talebula 76e) ont assuré la victoire des hommes de Yannick Bru. L'essai pour l'honneur de David Delarue n'a rien changé, les Ciel et Blanc démarrent leur saison de la meilleure des manières. Malgré son ascendant physique, Brive a encore du travail pour s'acclimater à la Pro D2.

Le choc annoncé de cette première journée de Pro D2 a livré une partie de ses promesses ce samedi soir. Entre Bayonne, prétendant aux phases finales, et Brive, tout juste débarqué du Top 14, les débats n'ont eu besoin d'aucun round d'observation. Douze minutes, trois essais : le décor était planté à Jean-Dauger où Basques et Corréziens ne se sont laissés aucun répit.

Bayonne sans s'affoler

Au cœur de cet affrontement de haut niveau, le style de jeu de chaque formation fut très rapidement perceptible. Sous l'impulsion de son champion du monde U20 Demba Bamba, la conquête briviste a fait des ravages en mêlée au cours de la première période. Mais avec une touche balbutiante et une gestion catastrophique des temps forts, le CAB a cruellement manqué de réalisme. Même constat pour les buteurs corréziens, auteurs d'un fatal 1 sur 5 au pied. En face, Bayonne a concrétisé puis punit les Coujous au retour des vestiaires. Trop maladroits, les anciens pensionnaires du Top 14 ont grillé leurs dernières cartouches, sans succès. L'Aviron a lui déroulé après l'heure de jeu. Malgré les ambitions de Vincent Etcheto, les Basques n'ont pas réussi à s'offrir le bonus offensif.

Les recrues avaient du feu dans les jambes

Cette première rencontre de gala a permis d'apprécier comme il se doit certains nouveaux visages de Pro D2. Absents des terrains professionnels depuis avril 2017, l'international irlandais de Brive Stuart Olding n'a mis que sept minutes à trouver le chemin de l'en-but. Auteur d'un super cadrage débordement, le trois-quart centre n'a semble-t-il rien perdu de ses qualités.

Tout comme Metuisela Talebula. Le meilleur marqueur du Top 14 en 2014 a planté le dernier essai bayonnais, idéalement servi par le jeune sud-africain prêté par Toulouse, Tristan Tedder. Plus tôt dans la partie, le talonneur namibien Torsten van Jaarsveld a inscrit son premier essai en France. En bref, quatre-vingt minutes alléchantes pour la suite du championnat. Sur le plan comptable, enfin, Bayonne démarre fort face à un cador de Pro D2, Brive, qui devra montrer d'autres ressources mentales lors de ses prochains déplacements.

Contenus sponsorisés
0
0