Midi Olympique

Oscars Midi Olympique : le Stade toulousain à la fête

Oscars Midi Olympique : le Stade toulousain à la fête
Par Midi Olympique

Le 13/05/2019 à 23:00Mis à jour Le 14/05/2019 à 13:54

OSCARS MIDI OLYMPIQUE - Sofiane Guitoune, Cheslin Kolbe et Maxime Médard étaient à l’honneur ce soir pour recevoir leurs Oscars Midi Olympique. Dans une ambiance aussi belle que le Casino Barrière, c’est tout le Stade toulousain qui était récompensé au travers de ses trois pépites.

Au-delà de récompenser les vedettes du Top 14, les Oscars Midi Olympique incarnent ce rugby ancestral, fait avant tout, de partage. Ces rencontres entre ces hommes et ces femmes et leurs coqueluches. Photos, vidéos, discutions, rien ne saurait remplacer le souvenir d’une rencontre entre un spectateur et son idole. Pour tout cela le Midi Olympique représente ce lien entre tous ces acteurs d’un rugby qui évolue mais dont l’amour, heureusement, ne cesse pas d’exister.

Dans un Casino Barrière de Toulouse plein à craquer Romain Magellan et Jean Abeilhou ont dirigé la cérémonie d’une main de maître. Ils ont été bien aidés par un Omar Hasan et son interprétation personnelle du "petit bonhomme en mousse" version baryton. Ce qui a eu pour effet d’embraser un public déjà acquis à sa cause.

Jean-Michel Baylet, Président directeur général de La Dépêche y allait aussi de son petit mot pour encourager cette équipe qui impressionne autant qu’elle fascine, "Les grandes équipes ne meurent jamais et c’est bien le cas du Stade toulousain qui a retrouvé la place qu’elle mérite, celle de premier".

Le club a mis d’accord toute une ville et tout un pays sur sa capacité à renaître de ses cendres après une saison passée très tendue, à l’image du premier récompensé, Sofiane Guitoune.

Un club, trois joueurs, trois ovations

Sofiane Guitoune n’a pas connu un parcours facile dans le monde du rugby. Le joueur passé par Agen ou encore Perpignan à enchainé les blessures et les désillusions. Mais cette année il illumine les terrains de rugby par ses appuis et sa vitesse. Il reçoit l’Oscar Midi Olympique pour l’ensemble de son œuvre qui a permis à son club d’atteindre la demi-finale de Champions Cup et celle de Top 14. Eric Bonneval, ancien rugbyman professionnel dit, avec toute la sincérité, l’amour, et l’admiration qu’un homme est capable de donner : "On va être honnête, il n’y a pas un mec, pas un ancien, pas un supporter qui pensait le voir à ce niveau après les galères qu’il a eu". Qu’importe, c’est de l’histoire ancienne, aujourd’hui Sofiane Guitoune tape à la porte du XV de France.

Cheslin Kolbe "l’extraterrestre" reçoit quant à lui l’oscar Barbarians remis également par Eric Bonneval, "Il est tout ce que représente l’esprit Babas", précise-t-il. Pour toute la folie qu’il amène dans son jeu, il est, au plus haut niveau, ce que veut inculquer le maillot des Barbarians aux joueurs sélectionnés. À son image d’un joueur humble et timide, il répondra par un simple "Merci beaucoup".

L’oscar d’honneur a été remis par "the Dark Destroyer" Thierry Dusautoir à Maxime Médard. Ce dernier comme à son habitude est resté naturel, presque trop timide : "Mon père m’a donné cette passion pour les Rouge et Noir. J’aime ce club comme ma propre famille. Pour un joueur faire juste un club c’est rare, je fais partie de cette ancienne génération. J’aime le Stade".

Entre Quizz, vidéos émotion et récompense, la soirée a été ponctuée par une standing ovation. Le maire de la ville de Toulouse résume très bien ce que représente le Stade toulousain au delà du rugby : "Le Stade toulousain c’est une partie de nous même. C’est un club qui fédère : on a besoin d’éléments qui intègrent, qui fédèrent et rassemblent des gens différents, le Stade est un génie d'intégration."

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0