Oscars Midi Olympique – A Vannes, le travail paie

Par Jérémi Blachère
  • Léon Boulier élu Oscar Espoir
    Léon Boulier élu Oscar Espoir Icon Sport - Baptiste Fernandez
Publié le
Partager :

C’est au Kasino de Vannes que le Midi Olympique et ses partenaires ont honoré le RC Vannes et son capitaine Francesco Gorrissen.

Après Aix-en-Provence et Béziers, les Oscars Midi Olympique ont profité de la trêve du championnat pour s’installer dans la cité des Vénètes le temps de rendre hommage au RC Vannes. À quelques mètres de la gare maritime, c’est devant le Kasino de Vannes que les oriflammes se sont dressés, invitants joueurs, partenaires et abonnés à venir profiter du spectacle. À l’intérieur, le maître de cérémonie Romain Magellan finissait son verre d’eau : la soirée pouvait commencer. Après quelques mots d’introduction garnis de félicitations envers ce club devenu la véritable locomotive du rugby breton, c’est à Francisco Gorrissen qu’Emmanuel Massicard a remis l’Oscar Midi Olympique, faisant de l’Argentin au sens du collectif aiguisé la véritable star de la soirée. En recevant ce trophée, le troisième-ligne ne se doutait cependant pas de sa petite particularité : après les montres et les bracelets, voici le tableau connecté. En scannant un QR Code, n’importe qui peut adresser ses félicitations en photo ou vidéo pour le joueur qui pourra les consulter directement. Espérons pour l’homme de 29 ans que tous les spectateurs présents au stade de la Rabine ne scannent pas le QR Code afin de lui éviter d’avoir 11 415 messages à lire.

Le RC Vannes continue sa mue

Et encore, ce seuil devrait approcher les 12 000 dès la semaine prochaine, avant de rêver plus grand. Après des remerciements du président Olivier Cloarec envers partenaires et institutions, c’est devant ce parterre de passionnés que David Robo, maire de Vannes, l’a annoncé : d’ici quelques années, la capacité de la Rabine sera portée à 14 000 spectateurs. Si elle devenait un secret de polichinelle, cette annonce et la nature des différents discours ont permis à toutes les personnes présentes de le constater : le leader de Pro D2 continue de se développer et met toutes les chances de son côté pour exister à long terme.

A lire aussi : Pro D2 - Le joueur de la semaine : Francisco Gorrissen, une pause, une alliance et ça repart

Si ces mots ont permis à l’audience de rêver plus que jamais d’une historique montée, cette soirée a également été l’occasion de se remémorer le chemin parcouru non sans une certaine fierté. Et à la diffusion d’une vidéo retraçant l’histoire professionnelle du club, c’est toute l’assemblée qui a applaudi et frissonné en revoyant l’essai de la montée face à Massy inscrit par Anthony Bouthier après cette folle traversée. Si cette soirée était une parfaite opportunité pour ouvrir la boîte à souvenirs, elle a aussi montré que c’est aujourd’hui que se prépare l’avenir.

La formation, nouvelle force bretonne

À bientôt 23 ans, Léon Boulier, s’est quant à lui vu remettre l’Oscar Espoir Midi Olympique. Une récompense on ne peut plus logique pour le troisième ligne qui ne cesse de monter en régime et s’imposer au fil des matchs. Si une blessure à l’épaule et l’opération qui en a suivi ont annihilé tout espoir de le voir rejouer cette saison, nul doute que ce Breton d’adoption reviendra plus déterminé que jamais. Cette récompense est également le fruit d’un travail de plusieurs années entrepris sur le développement de jeunes à fort potentiel. La politique de formation du RC Vannes a également été mise en lumière avec la montée sur scène de Robin Taccola et Jean Cotarmanac’h qui, à 18 ans chacun, ont disputé leurs premières minutes avec les pros avant de connaître les joies de l’équipe de France et participer au Tournoi des 6 nations U20.

Le @RugbyClubVannes et le rugby breton à l'honneur, hier soir, pour les Oscars @midi_olympique \ud83c\udfc6

L'occasion de récompenser notre capitaine ????????? ????????? par un Oscar, ainsi que ??́?? ??????? à travers un Oscar Espoir \ud83d\udc4f#FiertéBretonne pic.twitter.com/MMVgPWEeU5

— Rugby Club Vannes (@RugbyClubVannes) March 20, 2024

Les bénévoles n’ont pas été oubliés et les mettre à l’honneur a permis de rappeler ô combien leur investissement est crucial à la vie d’un club. S’il était aux premières loges toute la soirée, Francisco Gorrissen n’a pas été en restes. Au rythme du passage des partenaires sur scène venaient ainsi s’empiler les cadeaux pour le capitaine pour qui ce 19 mars avait visiblement des airs de 25 décembre. Pour le jeune marié, ces récompenses offertes par L’armée de l’air, France Pare-brise, la SNCF, Total Énergies mais aussi Pernod Ricard pouvaient presque laisser croire à des cadeaux de mariage en retard. S’il n’avait pas encore été cuisiné, l’Argentin a pu compter sur Romain Magellan – par ailleurs toujours aussi naturel et excellent dans ce rôle lui allant comme un gant – pour s’en occuper avant de clôturer cette soirée. À l’arrivée, cette cérémonie a montré tout le chemin parcouru par ce club d’irrésistibles Bretons qui ne cessent de travailler au point, d’ici cet été, de peut-être faire d’un rêve que beaucoup trouvaient fou une réalité. D’ici là, une réalité nous tend déjà les bras. Comme tous les discours prononcés ce soir l’ont rappelé : le travail paie.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
GuydEg Il y a 2 mois Le 21/03/2024 à 13:28

Bravo Vannes, le travail et la persévérance paient. La montée et le maintien dans le Top 14 sont un chemin de croix, Perpignan, Oyonnax en témoignent.