Icon Sport

Les Boks veulent leur revanche

Les Boks veulent leur revanche
Par Simon Valzer via Midi Olympique

Le 31/07/2021 à 16:47Mis à jour

INTERNATIONAL - Battus d’emblée par des Lions britanniques supérieurs en conquête et dans le jeu aérien, les Springboks ont besoin de s’imposer samedi, sans quoi ils perdraient déjà la série…

Il est certaines rencontres où la défaite est interdite. Pour un maintien, une qualification, un titre… Cette fois, aucun titre n’est en jeu. Mais les Springboks sont pourtant bel et bien dans l’obligation de gagner. Pourquoi ? Parce que dans le cas contraire, ils abandonneraient la victoire de la série à leurs adversaires, les Lions britanniques et irlandais avant même le troisième test. Une issue qui, convenons-en, serait plus qu’humiliante pour les champions du monde en titre et ce même s’ils ont nombre de circonstances atténuantes au vu de leur préparation fortement perturbée par le virus.

Les Boks doivent donc se relever. Réagir. Vite et fort, dès samedi. Et à en croire le pilier gauche Steven Kitshoff, cette faculté est dans leurs gènes. : " En tant que peuple, nous sommes habitués à nous relever et à revenir plus forts. La semaine va être très importante pour nous, car nous connaissons l’immense enjeu de cette rencontre. Nous allons donc beaucoup travailler notre conquête ainsi que notre jeu au pied. " Deux secteurs qui sont habituellement de grandes forces chez les Boks, mais sur lesquelles ils ont été contrés : "Les Lions nous ont contrés sur nos points forts", confirmait d’ailleurs l’ex-gaucher de l’UBB. "En première mi-temps, nous étions tactiquement justes mais avons concédé des pénalités en mêlée. En deuxième, je ne sais pas ce qu’il s’est passé mais nous n’avons pas pu avancer en mêlée et nos touches ont été contrées."

Un fait pour le moins inhabituel et blessant, pour une nation telle que l’Afrique du Sud : « Traditionnellement, nous accordons beaucoup d’importance à la mêlée et nous voulons qu’elle mette l’équipe dans l’avancée. On va faire tout ce qu’il faut pour que ce soit le cas samedi », promettait le gaucher.

"Le même sentiment que lors du Mondial"

L’ancien Girondin a déjà connu cette situation avec sa sélection. C’était lors de la Coupe du monde 2019, au Japon. Les Boks avaient perdu leur premier match contre les All Blacks que l’on annonçait archi-favoris. Cette défaite avait mis un coup sur les têtes de protégés de Rassie Erasmus, mais ils avaient su s’en servir : "Nous sommes exactement dans la même position qu’après cette défaite au Mondial. Je ressens le même sentiment. Même si nous avons perdu de cinq points, je sens encore beaucoup d’énergie positive dans le groupe. Et même si tout le monde est extrêmement déçu de la défaite, je sais que cette équipe, ce groupe, ce pays peut se relever."

Pour cela, il faudra trouver la solution pour contrer l’édifice rouge tenu par les colosses Tadhg Furlong et Mako Vunipola, que Warren Gatland a choisi de titulariser samedi.

Contenus sponsorisés