Icon Sport

L'ovni anglais Dombrandt bientôt fer de lance du XV de la Rose ?

L'ovni anglais Dombrandt bientôt fer de lance du XV de la Rose ?
Par Rugbyrama

Le 29/12/2021 à 08:35Mis à jour

INTERNATIONAL - En grande forme avec les Harlequins, l’Anglais Alex Dombrandt (24 ans, 4 sélections) a sans doute réalisé la meilleure année de sa carrière en 2021, récompensée d’ailleurs par un titre de champion d’Angleterre en juin dernier. Il pourrait s’imposer comme un titulaire avec la sélection nationale.

Ce lundi, lors du "Big Game" de Premiership entre les Harlequins et Northampton (remporté 41-27 par les Quins, désormais troisièmes au général), Alex Dombrandt a de nouveau fait parler de lui. Impressionnant de justesse, de puissance et d'intelligence rugbystique, le troisième ligne centre des Londoniens s’est offert un triplé, inscrivant dans les dernières minutes son huitième essai de la saison, toutes compétitions confondues.

Sa prestation réalisée devant près de 70 000 spectateurs (!) dans le temple de Twickenham a donc un peu plus relancé le lobbying réclamant sa présence au sein du XV de la Rose. Car s'il a déjà été sélectionné à quatre reprises par Eddie Jones, ce fut trois fois en tant que remplaçant (contre les Tonga, l'Afrique du Sud et l'Australie cet automne). De plus, il a connu son unique titularisation avec la Rose au cœur lors d'un match disputé contre les modestes Canadiens, l’été dernier (70-14).

Sur les réseaux sociaux, les fans anglais sont donc nombreux à y être allés de leur commentaire élogieux, après le véritable show offert ce lundi par le numéro 8. "Le maillot anglais floqué du 8 appartient à un homme. Et un jour, il l’aura... Alex Dombrandt", "Dombrandt doit absolument être titulaire avec l'Angleterre lors du 6 Nations", "le QI rugby de Dombrandt est hors normes"... Bref, de véritables déferlantes.

Ignoré des sélections de jeunes en Angleterre

Chez les grands noms du rugby anglais aussi, le lobbying s’est intensifié. "Je pense que ce n'est qu'une question de temps avant qu'il n'obtienne également le maillot numéro 8 de l’Angleterre", a par exemple déclaré sur BT Sport l’ancien capitaine du XV de la Rose, Chris Robshaw (66 sélections), faisant écho à des propos similaires livrés en 2019 par Danny Care (84 sélections).

"Il a de bonnes lignes de course, c'est un joueur intelligent. Lorsqu'il est arrivé au club, tout le monde voyait ce grand type et personne ne savait grand-chose de lui", a-t-il également rappelé. Il faut dire que le joueur de 24 ans n’était sûrement pas prédestiné à une carrière internationale…

" Comment les Cardiff Blues ont pu ne pas prendre Dombrandt lorsqu’il était à l’université ? "

Ignoré par toutes les sélections de jeunes (régionales ou nationales) en Angleterre, à tel point qu’il serait probablement qualifié d’"ovni" par Fabien Galthié, le redoutable troisième ligne (1,91 m, 118 kg) avait dû s’exiler au pays de Galles à ses 18 ans, rejoignant notamment l’équipe de la Cardiff Metropolitan University, avant d'intégrer la sélection U20 galloise pour cinq petits matchs. Et ce, sans aucun lien familial ou racine notable du côté de la petite nation britannique, son statut d’étudiant local lui suffisant alors.

Dombrandt a finalement été rapatrié par les Harlequins en 2018. Il est aujourd'hui devenu un élément clé de la formation londonienne, participant activement à son sacre national, avec notamment 24 matchs disputés la saison 2020/2021, et 11 essais inscrits.

La rude concurrence au poste de numéro 8...

S’il venait à confirmer sa très grande forme en 2022, le puissant joueur des Quins pourrait en tout cas rabattre les cartes de la hiérarchie en sélection. Et brouiller un peu plus l’esprit d’Eddie Jones, qui se retrouverait face à un véritable problème de riche, puisqu’il dispose au même poste de pointures telles que Tom Curry, Billy Vunipola, ou encore Sam Simmonds.

Il faudra néanmoins patienter jusqu’au 5 février prochain pour savoir qui aura les préférences du grand manitou de la sélection. À cette date, l’Angleterre défiera l’Écosse pour le compte de la 1ère journée du Tournoi des 6 Nations 2022. Et il se pourrait qu’Alex Dombrandt pointe le bout de son nez.

Par Dorian VIDAL

Contenus sponsorisés