Icon Sport

Folau poursuit en justice une ligue de rugby australienne

Folau poursuit en justice une ligue de rugby australienne
Par AFP

Le 04/06/2021 à 14:17Mis à jour

INTERNATIONAL - Le très controversé ex-international Israel Folau, dont les propos homophobes avaient mis l'Australie en émoi en 2019, a décidé de poursuivre jeudi la Ligue de rugby du Queensland (QRL), qui selon lui l'empêche de jouer pour un club de cette province australienne, a annoncé son avocat.

"Israël, comme tout autre Australien, a le droit de subvenir aux besoins de sa famille. Tout ce qu'il veut, c'est avoir la possibilité de revenir au jeu qu'il aime, de jouer aux côtés de ses frères", a justifié dans un communiqué son avocat Sam Iskander.

"Israel Folau est un modèle pour le sport et la QRL doit le reconnaître", a poursuivi l'avocat après avoir déposé une injonction contre la Ligue du Queensland devant la Cour suprême.

"Israel ne boit pas, ne fume pas et ne prend pas de drogues. Il n'a jamais été accusé d'une quelconque infraction pénale", a-t-il argumenté.

La star du ballon oval, bannie par la Fédération australienne pour des déclarations homophobes en 2019, a annoncé mi-mai s'être engagé avec les Southport Tigers, en deuxième division australienne de rugby à XIII.

Mais quelques jours plus tard, la QRL a indiqué ne "pas (avoir) reçu la confirmation que Folau est libéré de son contrat existant, et lui-même n'a pas reçu d'autorisation de son dernier club étranger connu".

Folau, libre de tout engagement après son licenciement par la fédération australienne de rugby à XV, avait rejoint en 2020 les Dragons catalans, club basé à Perpignan et qui évolue en Super League de rugby à XIII. En juillet, il avait prolongé son contrat d'une saison avec les Dragons catalans.

"Il a un contrat avec nous jusqu'en novembre 2021. Ce n'est pas possible. Pour l'instant, il est sous contrat avec nous, il reste avec nous cette saison", expliquait fin mai son manager Alex Chan à l'AFP.

La Ligue est "déraisonnable" dès lors qu'elle ne lui permet pas de jouer pour les Tigers et elle "empêche (Folau) d'exercer son métier", a toutefois jugé Me Iskander.

L'organe directeur de la QRL n'a pas fait de commentaire dans l'immédiat au sujet de la stratégie judiciaire de Folau. La Commission de la Ligue australienne de rugby a déjà laissé entendre qu'elle ne l'autoriserait pas à revenir à l'échelon supérieur.

Contenus sponsorisés