Icon Sport

Four Nations - Michael Cheika critiqué, mais toujours là

Cheika critiqué, mais toujours là
Par Rugbyrama

Le 07/09/2018 à 18:01Mis à jour Le 07/09/2018 à 18:39

FOUR NATIONS - Arrivé en octobre 2014, l'ancien manager du Stade Français souffle le feu et le froid avec les Wallabies. Une fois porté en héros, une fois critiqué, Michael Cheika reste néanmoins serein à un an de la Coupe du monde 2019 au Japon.

"Cheika est en contrat jusqu'à la Coupe du monde".. Ce sont les dires de Raelene Castle, directeur général du rugby australien. L'actuel sélectionneur des Wallabies ne risque donc rien jusqu'à septembre prochain et l’ouverture de la Coupe du monde au Japon. Pourtant, les résultats ne sont pas au beau fixe.

1 victoire sur les sept derniers matchs

L'Australie n'a plus gagné un match international depuis le 9 juin 2018. Soit quatre rencontres. Les Wallabies ont perdu deux fois à domicile face à l'Irlande. Et ont perdu les deux premières journées du Rugby Championship face aux All Blacks. Le bilan à la tête de l'Australie de Michael Cheika est équilibré. Il a gagné 26 matchs, pour 25 perdus et 2 matchs nuls face aux Springboks. Le bilan final est néanmoins négatif, car depuis que c'est Cheika à la tête des Wallabies, l'Australie n'est qu'à 49 % de victoire.

5e au classement IRB

Dès la première année à la tête des Wallabies, Michael Cheika a placé son équipe à la 2e place au classement IRB. Il emmène même son équipe en finale de la Coupe du monde 2015. Perdue face aux All Blacks (34-17). Aujourd'hui, l'Australie est à la 5e place mondiale. Derrière la Nouvelle-Zélande (1er), l'Irlande (2e), le Pays de Galles (3e) et l'Angleterre (4e). Les Wallabies font le yo-yo dans ce classement. Troisièmes en 2015 et 2016, il atteignent le pire classement de l'histoire de l'Australie en 2017 (7e rang).
Malgré des résultats en berne, Michael Cheika est conforté dans son rôle de manager de l'Australie. Les Wallabies, qui affronteront ce samedi à 12h l'Afrique du Sud au Suncorp Stadium (Brisbane), ne peuvent pas se permettre de perdre une cinquième rencontres d'affilée.

Contenus sponsorisés
0
0