• Coupe du monde féminine - Laure Sansus ( France)
    Coupe du monde féminine - Laure Sansus ( France)

Sansus déclare forfait pour le Mondial et met un terme à sa carrière, Dupouy appelée

Le

COUPE DU MONDE FEMININE – Sansus forfait pour le Mondial, Dupouy appelée Victime d’une rupture des ligaments croisés, la demi de mêlée du XV de France Laure Sansus doit déclarer forfait pour le reste de la Coupe du monde et met un terme à sa carrière. La centre blagnacaise Marie Dupouy a été appelée, et devrait arriver en Nouvelle-Zélande dès mercredi ou jeudi.

Le staff aura patienté jusqu’au dernier moment, examiné tous les résultats possibles. Mais il a dû se résoudre à l’évidence : la demi de mêlée du XV de France Laure Sansus n’est plus en mesure de disputer un match de rugby. Victime d’une rupture des ligaments croisés antérieurs et d’une lésion du ménisque du genou gauche, la meilleure joueuse du Tournoi 2022 à la 12ème minute du match opposant la France à l’Angleterre, la Toulousaine avait dû être évacuée sur civière. Premier mauvais signe. Elle avait passé une première batterie d’examen, à la suite de laquelle le staff n’avait pas souhaité prendre de décision. Dimanche soir, l’entraîneure-adjoint Gaëlle Mignot déclarait ceci : "Pour ce qui est de Laure aujourd’hui (dimanche soir), on a pas plus de nouvelles, assurait Gaëlle Mignot. Elle va passer des examens complémentaires demain (lundi) qui dicteront la suite des évènements. On a pas encore tous les éléments, on en a vraiment besoin pour prendre une décision. En tout cas les scénarii ont été prévus en amont : s’il y a une blessure d’une joueuse, on a le droit de faire appel à une autre joueuse si la fille est jugée inapte à disputer le reste de la compétition."

Une fin de carrière déjà annoncée avant le Mondial

En plus de la fin prématurée de son aventure en Nouvelle-Zélande, Laure Sansus arrête sa carrière sur cette triste image. Une sortie que la Toulousaine aurait préférée couverte d'un titre de championne du monde. En mai dernier, la meilleure joueuse du dernier Tournoi des Six Nations avait annoncé qu'elle mettait un terme à sa carrière. Après le verdict de sa blessure, Laure Sansus s'est exprimée sur cette fin brutale : "On ne choisit jamais sa sortie et ma situation en est un parfait exemple, confie la demie de mêlée. J'aurais bien sûr préféré terminer ma carrière autrement. Seulement, si la Coupe du monde s'est arrêtée pour moi ce samedi, elle continue pour le groupe France. À défaut de pouvoir combattre sur le terrain avec les copines, je ferai preuve du même acharnement en poussant derrière elles dans les tribunes. Je serai leur première supportrice ! Je souhaite aux filles de terminer l'aventure avec le sourire le soir du 12 novembre."

Dupouy arrivera mercredi ou jeudi

Les examens passés dans la journée de lundi ont confirmé la tendance, qui n’était pas vraiment à l’optimisme : rupture des ligaments croisés, et compétition terminée pour Laure Sansus. Il s’agit de la troisième rechute de la Toulousaine sur le même genou. La demi de mêlée va toutefois rester au contact du groupe jusqu’à samedi, jour auquel ses proches doivent arriver en Nouvelle-Zélande. Par conséquent, le staff va convoquer une trois-quart supplémentaire : il s’agit de la Blagnacaise Marie Dupouy. Âgée de 21 ans et ne comptant qu’une sélection, la centre devrait arriver mercredi ou jeudi en Nouvelle-Zélande. Il ne s’agit donc pas d’un remplacement poste pour poste, mais une autre Blagnacaise, la demi d’ouverture Lina Queyroi, peut dépanner au poste de demi de mêlée. Le XV de France comptera donc sur Pauline Bourdon, Alexandra Chambon, et Queyroi.