Icon Sport

"Petit bout de chou", "monstre physique" et "reine des ofloads" : Corson présente les Bleues

"Petit bout de chou", "monstre physique" et "reine des ofloads" : Corson présente les Bleues
Par Marc Duzan via Midi Olympique

Le 06/10/2022 à 09:04Mis à jour Le 06/10/2022 à 17:01

COUPE DU MONDE FÉMININE - A 33 ans, Lenaïg Corson est désormais semi professionnelle en Angleterre, chez les Wasps de Londres. Pour nous, l’ancienne deuxième ligne de France Féminines présente aujourd’hui les joueuses incontournables de la sélection…

Les piliers

""Rose Bernadou nous a a toutes épatées lors du Tournoi des 6 Nations 2021. C’est quelqu’un d’impressionnant, en mêlée comme dans le jeu courant, où sa puissance fait de gros dégâts. Rose (22 ans, 8 sélections) incarne la jeunesse de cette équipe de France. A ses côtés, Annaëlle Deshaye est à mes yeux la force tranquille de la sélection. Pour rappel, elle fut élue meilleure joueuse à son poste de la Coupe du monde en 2017. L’équipe de France a une des meilleures mêlées au monde et Annaëlle est crainte en mêlée notamment par les anglaises. Clara Joyeux, elle quelqu’un qui commence à avoir de l’expérience avec l’Equipe de France. On l’a vu souvent aligné avec Annaëlle et Agathe en première ligne. Dans le quotidien, Clara est hyper agréable et quelqu'un de très discret et sur le terrain elle abat toutes les taches de l’ombre. C’est quelqu'un sur qui on peut compter. ».

Tournoi des 6 Nations féminin - Rose Bernadou (équipe de France)

Tournoi des 6 Nations féminin - Rose Bernadou (équipe de France)Icon Sport

Les talonneurs

"Agathe Sochat est une vraie compétitrice, une grande leader de cette équipe. Elle a d’ailleurs été nommé vice-capitaine du XV de France lors des derniers matchs. Agathe, c’est avant tout une énorme force de caractère. »

Les deuxième ligne

"Madoussou Fall est quelqu’un de monstrueux sur le terrain ! Elle a d’ailleurs pris une autre dimension, ces deux dernières années. Madoussou est très dure à plaquer, ce sera aussi probablement la plus grande joueuse (1,87m) de la compétition. Surtout, si elle fut à ses débuts cloitrée dans un style très physique, elle parvient désormais à faire jouer les autres après contact…

C’est une des meilleures joueuses de l’équipe avec Laure Sansus. A ce poste de deuxième-ligne, il ne faut pas non plus oublier ce monument du rugby féminin qu’est Safi N’Diaye (86 sélections) : au-delà de son physique impressionnant, c’est une véritable leader. Elle sait toujours trouver les bons mots pour motiver ou ressaisir l’équipe. On retrouvera également en deuxième ligne, Celine Ferrer, qui portera le capitanat en l’absence de Gaelle. Elle fait partie des joueuses au grand cœur de cette équipe et elle toujours prête à raconter des saucisses pour détendre l’atmosphère. »

Les troisièmes ligne

"Gaëlle Hermet est notre capitaine depuis 2018, soit l’année de notre dernier grand chelem. Elle tient ce rôle à merveille. Gaëlle est très généreuse, attentive, à l’écoute de la façon dont vit le groupe. Romane Ménager (50 sélections), elle faisait partie en 2017 des meilleures joueuses du monde. Elle est impressionnante en attaque comme en défense. On comptera évidemment sur son expérience. On comptera aussi sur celle de Marjorie Mayans, qui mettra un terme à sa carrière après la Coupe du Monde. Marjo c’est notre serial découpeuse ! Comme Julie Annery, on peut être sûr que sur le terrain, elles découpent tout ce qui bouge. Son expérience des grandes compétitions est indéniablement un atout pour l’équipe »

XV de France Féminin - Gaelle Hermet

XV de France Féminin - Gaelle HermetIcon Sport

Les demis de mêlée

"Laure Sansus peut faire penser à Antoine Dupont par certains aspects mais elle a son propre style. Elle est vive, sent les bons coups, aime le jeu à la toulousaine…. Laure, elle fait 1m55 mais montre tous les week-ends qu’au rugby, on a besoin de tous les gabarits. Elle est très redoutée par ses adversaires et a fait un dernier tournoi des 6 nations extraordinaire".

Les demi d’ouverture

"Caroline Drouin, c’est ma copine bretonne. Elle est passée par l’Equipe de France de rugby à 7. C’est une joueuse très complète et avec une aisance déconcertante. Malgré son jeune âge, elle a déjà un palmarès incroyable en étant entre autre vice-championne olympique et vice-championne du monde de rugby à 7".

Tournoi des Six Nations Féminin - Caroline Drouin (France)

Tournoi des Six Nations Féminin - Caroline Drouin (France)Icon Sport

Les centres

"Gabrielle Vernier est réputée pour ses plaquages dévastateurs. C’est pourtant un petit bout de chou. Au-delà de ça, elle est le bout en train de l’équipe. Sa joie de vivre est communicative. Chloé Jacquet vient de l’Equipe de France de Rugby à 7. Elle est très jeune mais n’a peur de rien. Elle a des appuis dévastateurs et son culot fait du bien à l’équipe. Quant à Maëlle Filopon (15 sélections) est une joueuse qui ne paie pas de mine mais est très habile de ses mains : c’est la reine des « off loads ». Maëlle est l’une des armes offensives les plus redoutables de cette équipe de France. Elle forme un duo très complet au centre avec Gaby. ".

Les ailières

« On va découvrir les premiers pas de Joanna Grisez avec le XV de France. C’est la grande surprise de cette sélection mais clairement elle réalise une saison extraordinaire avec France 7. C’est une joueuse très puissante et très difficile à plaquer. »

XV de France féminin - Maëlle Filopon

XV de France féminin - Maëlle FiloponIcon Sport

Les arrières

"Emilie Boulard a commencé le rugby il y a seulement cinq ans… c’est incroyable de voir qu’elle fasse autant la différence sur le terrain avec aussi peu d’expérience ! C’est une joueuse très posée et calme mais sur le terrain elle ose et elle n’a pas froid aux yeux. Emilie forme la jeunesse et Jessy Trémoulière, l’expérience. Jessy a été élue meilleure joueuse de la décennie. C’est une joueuse très précieuse par son jeu au pied. Une des rares joueuses que j’ai vues avec une telle aisance et puissance au pied »

Contenus sponsorisés