Rugbyrama

Coupe du monde 2019 - Voyage au bout des mers du sud

Voyage au bout des mers du sud
Par Midi Olympique

Le 30/06/2018 à 15:09Mis à jour Le 01/07/2018 à 10:21

Aujourd'hui, Hong Kong et la Namibie auront l’occasion de faire un pas de plus vers le Japon, tout comme les Samoa. Pour l’Allemagne, ce voyage dans le Pacifique est une expédition.

Après trente-six heures de voyage et deux escales, la sélection allemande a débarqué aux Samoa occidentales dimanche. La Mannschaft, 29e au classement mondial et entraînée par l’ancien pilier Pablo Lemoine (champion de France avec le Stade français en 2000, 2003 et 2004) ont affronté les Manu Samoa (17e), ce matin à 4 heures, perdu 66 à 15. Le vainqueur sera reversé en A avec le Japon, l’Irlande, la Russie et l’Ecosse. Le perdant ira aux repêchages, qui se joueront en France en novembre, avec le Canada, le vainqueur de Hong Kong - îles Cook et le 2e de la Coupe d’Afrique pour le vingtième et ultime billet distribué lors de ces qualifications.

Très critiqués suite aux dernières prestations (défaites contre les Fidji et le Tonga), les Samoans, qui n’ont pas raté une Coupe du monde depuis 1991, sont attendus au tournant. Chris Vui, le capitaine, qui évolue à Bristol (promu cette saison en Premiership), se veut rassurant : "Nous avons profité de la Pacific Nations Cup pour répéter nos combinaisons et intégrer des nouveaux joueurs qui évoluent dans les équipes locales. Face aux Allemands, nous allons jouer simple. J’espère que le stade sera plein et que la foule nous soutiendra."

Des propos corroborés par le sélectionneur Fuimaono Titimaea Tafua : "Nos dernières prestations n’ont pas été fantastiques mais depuis six semaines, notre objectif principal est de nous qualifier pour la Coupe du monde. Nous nous préparons en conséquence pour cet affrontement face à l’Allemagne car c’est la chose la plus importante, non seulement pour les Manu Samoa mais aussi pour le rugby ici au pays, pour son développement et pour nos jeunes talents." Pour cette manche aller, les Samoans seront privés des centre Alapaeti Leiua (Bristol) pour raisons familiales et Rey Lee-Lo (Hurricanes), suspendu.

Des soucis financiers

De leur côté, les Allemands de l’ouvreur vannetais Christopher Hilsenbeck ne doivent leur place en barrages Europe-Océanie que par la triple disqualification des Roumains, Espagnols et Belges (lire nos éditions précédentes, notamment du vendredi 18 mai). Le manager Kobus Potgieter parle même du "rêve de jouer aux Samoa" : "Nous sommes impatients de relever le défi. Ce sera un match très physique mais nous pouvons gagner car nous jouons ensemble depuis très longtemps." Le sélectionneur Pablo Lemoine croit lui aussi au miracle : "Nous avons autant de chance de nous qualifier que les Samoa. Si ce n’était pas le cas, il ne fallait rester à la maison."

Pour réussir à battre le Portugal (16-13) au tour précédent, la Fédération allemande (DRV) et Hans-Peter Wild, le nouveau président parisien et mécène du rugby allemand (via sa fondation), avaient décidé d’enterrer la hache de guerre d’un conflit lié à son désengagement de la Wild Academy, principale source de financement de la DRV. Ainsi, Pablo Lemoine et quatorze joueurs, parmi les meilleurs du pays, dont plusieurs cadres expérimentés, sont revenus en sélection pour ces échéances capitales face au Portugal et aux Samoa alors qu’ils n’ont pas participé au Tournoi des 6 Nations B cette saison, faute d’être payés puisque sous contrat fédéral.

Face à ces problèmes d’argent, World Rugby a pris à sa charge les coûts du voyage. En échange, la Fédération allemande paiera les frais d’hébergements de la sélection du Pacifique lors du match retour le 14 juillet à Heidelberg mais ne savait toujours pas avec quel argent au moment de s’envoler pour les mers du Sud…

Barrages Asie - Océanie

Hong Kong (21e), champion d’Asie 2018, se rendra samedi aux îles Cook (54e) pour une opposition qui semble déséquilibrée sur le papier. Les joueurs du Pacifique ont profité de la disqualification de Tahiti pour jouer ce barrage, dont le vainqueur se qualifiera pourle tournoi de repêchages. Le match retour de ce barrages aura lieu dès le samedi 7 juillet.

Zone Afrique

Déjà vainqueur de ces deux premiers matchs avec bonus, la Namibie semble bien partie pour remporter le titre de championne d’Afrique et prendre ainsi la place de Afrique 1 au Mondial 2019. Aujourd'hui à 15h, les Welwitschias seront à Casablanca pour affronter les Marocains. Une nouveau succès serait quasiment synonyme de qualification, selon le résultat du Kenya contre le Zimbabwe.

Par Ludovic Fabre

Contenus sponsorisés
0
0