Icon Sport

La mêlée n’est pas un point d’inquiétude pour les Pumas

La mêlée n’est pas un point d’inquiétude pour les Pumas
Par Rugbyrama

Le 20/09/2019 à 18:47

COUPE DU MONDE 2019 - Avec un temps pluvieux annoncé ce samedi sur Tokyo, la mêlée devrait s’avérer déterminante lors de France - Argentine. Un secteur que les Pumas abordent sereinement malgré les faiblesses affichées lors du dernier Rugby Championship.

Les supporters du XV de France qui ont regardé l’Argentine – Afrique du Sud du 10 août dernier ont vu l’espoir renaître pour ce Mondial 2019. Largement battus chez eux (13-46), les Pumas ont surtout explosé comme des popcorns en mêlée fermée face au très puissant pack des Springboks. De quoi donner quelques idées aux joueurs de Jacques Brunel ? Très certainement, a fortiori avec les conditions climatiques annoncées sur la capitale japonaise ce samedi. Auraient-ils pour autant raison de miser gros sur cette épreuve de force ?

La réponse, teintée d’ironie et sourire en coin, du sélectionneur argentin Mario Ledesma : "Je suis pour ma part rassuré par notre mêlée mais les Français ont sûrement raison de penser cela. On verra bien ce qu’il se passera !" Ce sera pourtant bien la même première ligne qui a sombré il y a un mois et demi à Salta, à savoir le trio de trentenaires Juan FigalloAgustin CreevyNahuel Tetaz Chaparro, qui officiera face aux Bleus. Mais à l’image de toutes leurs déclarations de la semaine, les Pumas demeurent confiants.

" Nous ne pouvons pas nous permettre de nous rater"

Un aplomb généralisé, un brin de prétention diront certains, mais surtout une foi inébranlable en la qualité de leur préparation à la Coupe du monde. "On est conscient qu’il y avait des choses à corriger, quand bien même je ne crois pas que nous ayons été mauvais en mêlée sur l’ensemble du Rugby Championship, tempère le deuxième ligne Matias Alemanno. Mais nous l’avons beaucoup travaillée et on est, aujourd’hui, très bien dans ce secteur. Nous avons un paquet d’avants expérimenté qui est prêt au combat et sait où il va. Nous savons que les Français ont aussi un bon pack mais on se sent très bien."

Coupe du monde - Matias Moroni et Matias Alemanno (Argentine) face à Bismarck du Plessis (Afrique du Sud)

Coupe du monde - Matias Moroni et Matias Alemanno (Argentine) face à Bismarck du Plessis (Afrique du Sud)Icon Sport

À la manœuvre du huit de devant argentin, Tomas Cubelli assure de son côté ne pas avoir reçu de consigne particulière de son staff, comme éjecter plus vite pour se défaire de la pression : "Les avants ont travaillé très dur après le Rugby Championship et j’ai la conviction qu’ils seront prêts contre la France." Plus encore que des certitudes, les Pumas se font un devoir de ne pas subir en mêlée, par respect pour leur passé : "C’est une phase de jeu très importante pour nous autres Argentins, qui a toujours fait notre force et, de ce ce fait, nous ne pouvons pas nous permettre de nous rater." Les Bleus sont prévenus.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0