AFP

Saint-André: "C’était le bac blanc... Le premier examen, c’est le 19 septembre contre l’Italie"

Saint-André: "C’était le bac blanc... Le premier examen, c’est le 19 septembre contre l’Italie"

Le 06/09/2015 à 00:04Mis à jour Le 06/09/2015 à 15:18

PREPARATION COUPE DU MONDE - Malgré le succès étriqué des Bleus contre les Ecossais (19-16), pas question de s'alarmer à deux semaines du Mondial selon le sélectionneur Philippe Saint-André

Philippe, que retenez-vous à chaud de ce match compliqué ?

Philippe SAINT-ANDRE: D’abord, on va retenir la victoire. C’est important de gagner ce match. Deuxièmement, c’est bien d’avoir été patient et ne pas avoir paniqué quand on pris un essai en contre. On sait que la liste des 31 a été annoncée, c’était notre dernier match de préparation avant la compétition. En première période, on a manqué de férocité dans les rucks, on a été trop indiscipliné. Il faut féliciter les joueurs. On revient, on a le contrôle du match en deuxième mi-temps même si on aurait pu marquer quelques essais de plus.

" On méritait de gagner"

Pensez-vous que cette victoire est heureuse ?

P.S-A: Nous savions que ce serait un match difficile. Les Ecossais ont fait de bons matches de préparation face à l’Italie et accrochant l’Irlande. Sur cette rencontre, on savait à quoi s’attendre. L’Ecosse est une équipe du top niveau, accrocheuse, en pleine forme. On a su être patient. On méritait de gagner.

La joie des Bleus après l'essai de la victoire inscrit par Noa Nakaitaci - France Ecosse - 5 septembre 2015

La joie des Bleus après l'essai de la victoire inscrit par Noa Nakaitaci - France Ecosse - 5 septembre 2015Icon Sport

Cette victoire étriquée donne-t-elle de la confiance à votre groupe ou ravive-t-elle certains doutes ?

P.S-A : On va partir avec le plein de confiance. On a gagné deux matches d’affilée. Il faut arrêter de croire que l’Ecosse est une petite équipe. Ses joueurs sont en pleine forme, pénibles, en permanence à la limite dans les rucks. C’était le bac blanc. Le premier examen, c’est le 19 septembre contre l’Italie. On se prépare pour cela.

" L’équipe type est toujours dans ma tête"

Les cartes sont-elles rebattues pour composer votre équipe type ?

P.S-A : L’équipe type toujours dans ma tête. On va voir. Il y a pas mal de petites blessures. On va voir comment sont les troupes dimanche matin. Les joueurs vont avoir un jour et demi de récupération et dès mardi matin, on va travailler pour optimiser tout notre potentiel afin d'être prêt le 19 septembre.

Avez-vous été déçu par certains comportements ?

P.S-A: On va dire qu’en première mi-temps, on a été moins efficaces dans les zones de ruck, sur le premier nettoyage. Mais on s’est parlé, on s’est expliqué à la mi-temps. Après, c’était complètement différent. Ce sont des matches de haut niveau. Quand on voit les joueurs à la fin du match, on ne peut pas dire qu’ils ne sont pas envoyés.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0