AFP

Mondial 2015 - François Pienaar: "La France a les capacités pour battre n'importe quelle équipe"

Pienaar: "La France a les capacités pour battre n'importe quelle équipe"

Le 06/10/2015 à 09:27

COUPE DU MONDE - Capitaine et champion du monde avec l'Afrique du Sud en 1995, François Pienaar est désormais consultant pour ITV, le diffuseur anglais de la Coupe du monde. Nous avons rencontré l'ancien troisième ligne des Springboks, qui suit de près l'ensemble de la compétition. Entretien.

La défaite initiale contre le Japon a t-elle été le point de départ d'une prise de conscience collective de la part des Springboks ?

François PIENAAR: D'abord, il faut préciser qu'on ne doit rien enlever au Japon, qui a réussi une performance incroyable et produit un rugby magnifique. Je pense même que ce n'est pas une mauvaise chose pour l'image de ce sport et de World Rugby. En Afrique du Sud en revanche, tout le monde a été choqué par ce qui s'est passé car personne ne pensait que cela pourrait arriver. Avant la Coupe du monde, la forme de l'équipe n'était pas bonne, le sélectionneur essayait de trouver la bonne formule. Je pense que celle-ci est en passe de l'être maintenant. Il y a eu un réveil contre les Samoa, où les joueurs ont réalisé une belle prestation, et une nouvelle étape a été franchie contre l'Écosse.

Voyez-vous une équipe plus soudée depuis l'accroc du Japon ?

F.P: Clairement, oui. Le choc a été immense, la déception massive et l'équipe a reçu beaucoup de critiques après ce match du Japon. Il y a eu un sentiment de culpabilité et la nécessité de se faire pardonner qui a rapproché tout le monde et tiré l'équipe vers l'avant.

Nelson Mandela et François Pienaar - Coupe du monde 1995

Nelson Mandela et François Pienaar - Coupe du monde 1995Icon Sport

" Je me dis que l'Afrique du Sud peut encore réaliser des performances"

Le jeu produit par les Springboks vous inspire t-il confiance pour la suite ?

F.P: Oui, les deux derniers matchs ont été positifs et le dernier contre l'Écosse nous met en bonne position pour la qualification en quarts de finale. L'équipe évolue de façon très intéressante. Les deux jeunes centres De Allende et Kriel, qui ont joué ensemble au Four-Nations, sont très bons. Je regarde aussi le banc et le potentiel de cette équipe et je me dis que l'Afrique du Sud peut encore réaliser des performances.

Quel parallèle peut-on tracer entre l'Afrique du Sud d'aujourd'hui et celle de 1995 ?

F.P: Je n'aime pas trop comparer les équipes car chacune d'entre elles a ses spécificités. Ce qui est en commun, c'est la passion pour le maillot des Springboks et le soutien qui peut rassembler le pays autour de lui, comme cela peut être le cas en Nouvelle-Zélande ou en France.

Qui de l'Australie ou du pays de Galles conviendrait le mieux à l'Afrique du Sud en quarts de finale ?

F.P: On ne peut pas préférer jouer une nation plutôt qu'une autre à ce niveau de la compétition car vous devez de toute façon battre les meilleures équipes pour remporter une Coupe du monde. On doit juste regarder quel sera l'adversaire et se préparer à l'affronter.

Francois Pienaar est consultant télé pour la Coupe du monde 2015

Francois Pienaar est consultant télé pour la Coupe du monde 2015Icon Sport

" Une finale Afrique du sud-France serait fantastique"

Quel est votre favori pour cette Coupe du monde ?

F.P: La Nouvelle-Zélande est toujours le favori. Maintenant, nous avons vu avant la compétition et aussi pendant que chacune des équipes peut battre n'importe quelle autre sur un match.

Quel regard portez-vous sur le XV de France ?

F.P. : Il existe un grand respect entre l'Afrique du Sud et la France et j'aime beaucoup cette équipe. Elle a de grands joueurs devant et aussi une ligne arrière très excitante qui doit juste trouver comment rendre ses combinaisons efficaces. Les Français ont l'air très en forme physiquement et j'ai la certitude qu'ils vont se régler dans leur jeu car ils ont les capacités pour battre n'importe qui. Le match de l'Irlande sera déterminant pour eux. S'ils le remportent, la confiance de l'équipe va grimper.

Vous voyez donc les Bleus aller loin dans la compétition…

F.P: Le problème qui se pose toujours avec le XV de France est celui de la régularité. Peut-elle jouer trois matchs de haut niveau d'affilée ? Car c'est ce que vous devez faire pour aller en finale. Si on regarde ce qu'a fait la France lors des précédentes Coupes du monde, on s'aperçoit qu'elle atteint pratiquement toujours les demi-finales ou la finale, ce qui est incroyable. Une finale Afrique du Sud-France serait fantastique.

De notre envoyé spécial, Anthony TALLIEU

Contenus sponsorisés