Rugbyrama

France - Irlande, les duels: Papé-O'Connell: Les vieux briscards prêts pour la guerre des tranchées

Papé - O'Connell: Les vieux briscards prêts pour la guerre des tranchées

Le 11/10/2015 à 09:45Mis à jour Le 11/10/2015 à 10:58

COUPE DU MONDE- Dernier match de poule pour la France et l'Irlande, qui s'affrontent pour la première place du groupe D ce dimanche (17h45). L'enjeu est tout trouvé, éviter les All Blacks en quart. Mais les duels seront nombreux dans cette rencontre. Du jeu au pied des métronomes Michalak et Sexton tout comme de la terrible défense des centres Fofana et Henshaw, va dépendre le résultat final.

Papé / O'Connell: A la guerre comme à la guerre

Si l'on devait choisir une personne pour partir à la guerre, on la trouverait très certainement entre ces deux joueurs. Connus et reconnus pour être toujours dans les bons coups, ces deux joueurs se ressemblent énormément. Avec 177 sélections à eux deux, dont tout de même 114 pour le seul Paul O'Connell (63 pour Papé), dire que ces joueurs sont expérimentés relève de l'euphémisme. Respectivement capitaine et vice capitaine de leur équipe, leur rôle est primordial dedans et hors du terrain. Ce qu'ils adorent: les phases de combat. Dans les rucks, leurs oreilles devraient chauffer.

Michalak / Sexton: Les maitres artificiers

Le jeu au pied sera à coup sûr l'une des clés de cette rencontre entre Français, et Irlandais. Et à ce petit jeu-la, on donne un avantage à Sexton. Mais ce qu'a démontré l'ouvreur des Bleus depuis le début de ce Mondial est tout à fait remarquable. S'il est pourtant une arme que les Bleus ont (trop) peu utilisé, c'est la passe au pied en direction des ailes, l'un des points forts de l'animation offensive irlandaise. Mais réduire les deux numéro dix au seul jeu au pied serait un poil réducteur, tant ils savent animer le jeu à la main. Et de ce côté là, l'avantage est plutôt français avec un surplus de créativité pour Michalak.

Frederic Michalak (XV de France) face au Canada - le 1er octobre 2015

Frederic Michalak (XV de France) face au Canada - le 1er octobre 2015Icon Sport

Fofana / Henshaw: Attaque - défense ?

Fofana, le félin face à Henshaw, la muraille. Mais on vous rassure, l'opposition entre les deux centres ne s'articulera pas uniquement autour de cette thématique. Alors oui, l'Irlande est une équipe qui défend extrêmement bien. Sa défense a été franchie moins de deux fois en moyenne lors des trois premières rencontres (1.7/match). Et Robbie Henshaw en est un formidable ambassadeur. Face à lui, Wesley Fofana et ses 9 défenseurs battus en deux matchs aura tout de même du répondant... en défense! Le Clermontois a toujours brillé dans ce registre et son 100% au plaquage (14/14) depuis le début du Mondial en atteste.

Robbie Henshaw (Irlande) face à l'Italie - le 7 février 2015

Robbie Henshaw (Irlande) face à l'Italie - le 7 février 2015Icon Sport

Contenus sponsorisés