Panoramic

Coupe du monde: Le courage argentin n'a pas suffi à stopper la vague australienne (15-29)

Le courage argentin n'a pas suffi à stopper la vague australienne

Le 25/10/2015 à 18:54Mis à jour Le 25/10/2015 à 19:44

COUPE DU MONDE - C'est donc l'Australie qui disputera la finale samedi prochain face à la Nouvelle-Zélande. Les Wallabies se sont imposés face aux Pumas à Twickenham (29-15).

L'Australie rejoint la Nouvelle-Zélande en finale après son succès en demie face à l'Argentine (29-15). Malgré une entame de match idéale (les Wallabies menaient 14-3 à la 11e), les Australiens ont pourtant dû batailler jusqu'au bout pour se défaire de Pumas très accrocheurs à Twickenham. Auteur d'un triplé, le futur ailier de Bordeaux-Bègles, Adam Ashley-Cooper, est l'un des grands artisans de cette victoire. Les Argentins, eux, regretteront leur manque d'expérience en début de rencontre.

Une entame catastrophique qui a coûté cher aux Pumas

Ne le cachons pas, après un premier quart d'heure compliqué pour eux (deux essais encaissés), nous ne donnions pas cher de la peau des Pumas. Les sorties sur blessure de l'ailier Imhoff (18e) et du capitaine Creevy (31e) ainsi que le carton jaune de Lavanini (26e) ne poussaient pas beaucoup plus à l'optimisme. Dès l'hymne, les larmes n'avaient pu être contenues par les joueurs sud-américains dont une grande partie découvrait les joies de disputer une demie de Coupe du monde. Stress, inexpérience ou mauvaise stratégie ? Toujours est-il que les hommes de Daniel Hourcade sont passés à côté de leur entame de rencontre et se sont clairement mis un sacré handicap pour la suite.

Le cartin jaune de Tomas Lavanini - Argentine-Australie, 25 octobre 2015

Le cartin jaune de Tomas Lavanini - Argentine-Australie, 25 octobre 2015Icon Sport

Car en face, Stephen Moore et ses coéquipiers ne sont pas du genre à laisser passer de telles opportunités de retrouver les All Blacks en finale, deux mois et demi seulement après les avoir battus dans le Rugby Championship (27-19). Mais ne nous trompons pas, cette qualification n'a pas été une partie de plaisir pour les hommes de Michael Cheika. Car les Argentins, eux, ne sont pas du style à tomber autrement que les armes à la main. L'artificier Nicolas Sanchez s'est chargé de passer les points au pied à chacune des opportunités qu'il a eues (5/5).

Les Australiens ont été récompensés pour leurs quatre essais

A sept points seulement devant au tableau d'affichage, les Wallabies commençaient à trembler pendant que les Pumas lâchaient les chevaux. La délivrance est finalement venue d'une chevauchée fantastique de Drew Mitchell en toute fin de rencontre, conduisant au troisième essai d'Ashley-Cooper (71e). Au terme d'une demie qui a encore tenu toutes ses promesses au niveau du spectacle, du suspense et de l'intensité, ce sont les Australiens qui se qualifient. Logique finalement pour ceux qui ont marqué quatre essais quand leurs adversaires n'ont jamais réussi à aller dans leur en-but (29-15).

Pour le plaisir des yeux, souhaitons que la finale (31 octobre, 17h) soit plus indécise que lors du dernier affrontement entre Néo-Zélandais et Australiens (41-13). Les Pumas, eux, tenteront de terminer sur une bonne note lors du match pour la troisième place contre les Sud-Africains (vendredi 30, 21h).

Le deuxième ligne de l'Australie, Rob Simmons, a marqué rapidement le premier essai contre l'Argentine - 25 octobre 2015

Le deuxième ligne de l'Australie, Rob Simmons, a marqué rapidement le premier essai contre l'Argentine - 25 octobre 2015AFP

Contenus sponsorisés
0
0