AFP

Coupe du monde - En faisant tomber les Anglais, les Gallois ont déjoué tous les pronostics (25-28)

En faisant tomber les Anglais, les Gallois ont déjoué tous les pronostics

Le 26/09/2015 à 22:56Mis à jour Le 26/09/2015 à 23:48

COUPE DU MONDE - Enorme coup de tonnerre à Twickenham où les Gallois ont réussi à s'imposer face aux Anglais malgré plusieurs joueurs blessés (25-28).

Les Gallois ont réduit Twickenham au silence ce samedi soir (25-28). Derrière au score durant quasiment toute la partie, les hommes de Warren Gatland ont fini par l'emporter face aux Anglais dans une rencontre longtemps fermée. Bien évidemment, difficile de comparer au séisme provoqué par les Japonais lors de leur succès contre les Sud-Africains la semaine passée. Pourtant, c'est là aussi un terrible coup de tonnerre tant le XV du Poireau n'apparaissait pas comme favori de ce choc.

L'inspiration de Lloyd Williams

Clairement, cette rencontre n'a pas atteint des sommets au niveau du jeu proposé. Mais au niveau du scenario et de l'intensité du combat, difficile de faire aussi bien, il faut bien l'avouer. Déjà handicapés par de nombreuses blessures, les Gallois n'ont pas été épargnés une nouvelle fois ce samedi soir. Scott Wiliams (genou), Liam Williams (commotion cérébrale) et Hallam Amos (épaule ?) ont été contraints de laisser leurs coéquipiers en route. Mais à la place de plomber le moral des troupes, ces nouveaux coups durs ont eu le don d'endormir des Anglais trop confiants et de donner un surplus d'âme aux coéquipiers de Sam Warburton.

Les deux dernières blessures sont intervenues à la 67e minute, alors que les hommes de Stuart Lancaster menaient 25-18 et pensaient se diriger vers leur deuxième succès dans cette poule A. C'était avant cette géniale inspiration de Lloyd Williams qui a offert sur un plateau l'essai à Gareth Davies après un coup de pied de recentrage (71e). Dans leur malheur, les hommes de Warren Gatland pourront se dire qu'ils ont profité de ces blessures. Sans elles, le numéro neuf remplaçant n'aurait peut-être pas été dans cette position d'ailier.

L'essai de Gareth Davies (Galles) après la passe au pied de Lloyd Wiliams contre l'Angleterre - 26 septembre 2015

L'essai de Gareth Davies (Galles) après la passe au pied de Lloyd Wiliams contre l'Angleterre - 26 septembre 2015AFP

Et les Anglais décident de jouer la gagne plutôt que le nul

Bien sûr, les Anglais se repasseront longtemps dans leur tête cette fin de match où ils ont eu l'opportunité d'arracher le match nul malgré tout (77e). Plutôt que de tenter la pénalité, ils ont choisi d'aller en touche pour espérer renverser le score. Quelques instants plus tard, ils étaient refoulés et les Gallois récupéraient le ballon après les avoir sorti hors des limites du terrain. Le bonus défensif est une bien maigre consolation pour Stuart Lancaster et ses hommes. Surtout avec la mauvaise nuit qui les attend et le mal de crâne demain.

Devant leur télévision, les Australiens ont dû se frotter les mains de voir les Anglais chuter (25-28) avant leur affrontement le 3 octobre. Une rencontre où les sujets de Sa Majesté ne peuvent pas perdre sous peine de se compliquer sérieusement la tâche pour la qualification en quarts. Les Gallois, eux, devront enchaîner contre les Fidji le 1er octobre, Mais surtout trouver de nouvelles ressources physiques avec une infirmerie déjà bien garnie...

Contenus sponsorisés