Icon Sport

Argentine-Australie, les duels - Sanchez-Foley, les pistoleros sont prêts à prendre feu

Sanchez-Foley, les pistoleros sont prêts à prendre feu

Le 23/10/2015 à 20:22Mis à jour Le 24/10/2015 à 08:46

COUPE DU MONDE - La bataille des "rucks" où les Wallabies compteront sur le duo Pocock-Hooper devrait constituer l'une des clés de cette demie. Mais n'oublions pas la mêlée avec une bien belle opposition entre Creevy et Moore. Et que dire du face-à-face Sanchez-Foley ? La moindre faute se payera cash...

Creevy/Moore: les leaders de combat par excellence

Talonneurs et capitaines, Stephen Moore (100 sélections) et Agustin Creevy (45 sélections) sont tous les deux des leaders, de jeu, de stratégie et de combat. Mais chacun avec un profil différent. L'Australien apprécie l'air du large alors que le Puma se régale dans les zones d'affrontement. Très actif, il sollicite régulièrement le ballon, avance sur les impacts et demeure redoutable dans le jeu au sol (8 ballons récupérés depuis le début du Mondial). Seul hic: du déchet en défense (21% de plaquages ratés). Secteur où Moore s'avoue performant. Mais là où on attend les deux hommes, c'est en conquête. Si leur efficacité est similaire en touche, c'est surtout la mêlée qui pourrait être un secteur clé de cette demie. Moore et sa première ligne ont été en souffrance face à l'Ecosse en quart alors que l'Argentine dispose d'une première ligne de fer, symbolisée par Creevy.

Agustin Creevy (Argentine) rentre sur le terrain avec ses coéquipiers face à la Nouvelle-Zélande - le 17 juillet 2015

Agustin Creevy (Argentine) rentre sur le terrain avec ses coéquipiers face à la Nouvelle-Zélande - le 17 juillet 2015AFP

Matera/Hooper: à qui le jackpot au grattage ?

Dans le jeu au sol, la guerre va être totale entre deux équipes qui récupèrent de nombreuses munitions. L'Australie peut se targuer de posséder deux des meilleurs "poisons" de la planète avec le duo Pocock-Hooper. Deux petits modèles au centre de gravité très bas et très difficiles à sortir du ruck lorsqu'ils ont mis les mains sur le ballon. Grâce à leur mobilité, ils sont souvent les premiers à pouvoir intervenir dans la zone plaqueur-plaqué. Mais les Pumas auront du répondant. Avec le talonneur Creevy mais aussi le flanker Pablo Matera (1,93 m, 99 kg), lui aussi assez bas sur les appuis et puissant du buste pour arracher les ballons. Un jeune chien fou (22 ans) qui va mettre une sacrée pagaille sur chaque offensive australienne.

Michael Hooper - Australie - novembre 2014

Michael Hooper - Australie - novembre 2014Icon Sport

Sanchez-Foley: fautes interdites !

Cette demie, c'est enfin l'occasion de voir s'affronter deux des meilleurs ouvreurs de la compétition. Deux stratèges ô combien importants dans l'animation du jeu de leurs équipes. Mais aussi et surtout deux canonniers qui font feu de tout bois. L'Argentin Sanchez, c'est le deuxième meilleurs réalisateurs de la compétition (74 points) mais aussi le plus efficace face aux perches. Sa réussite est tout simplement phénoménale: 87% (26 tirs réussis sur 30). Éblouissant en poule contre l'Angleterre (deux essais inscrits), Foley a sorti une copie mitigée en quart face à l'Ecosse avec 4 tentatives ratées. Mais il n'a pas craqué mentalement au moment de convertir à la 79e minute la pénalité de la gagne... Bref, nul doute que toutes les fautes commises dans les 40m se payeront cash.

Contenus sponsorisés