Icon Sport

Pour Dusautoir, cette équipe "a moins d’expérience mais certainement plus de potentiel qu’en 2011"

Pour Dusautoir, cette équipe "a moins d’expérience mais certainement plus de potentiel qu’en 2011"

Le 08/07/2015 à 14:03

COUPE DU MONDE - Au moment d’entamer sa troisième préparation à une Coupe du monde, Thierry Dusautoir (33 ans, 188 cm, 104 kg, 75 sélections) veille avant tout à l’état d’esprit du groupe tricolore. Conscient du potentiel du XV de France, le capitaine des Bleus souhaite que ses coéquipiers n’aient aucun regret… Décrytage avec le capitaine des Bleus.

" C’est important pour moi que ce groupe arrive à construire son état d’esprit d’équipe"

"Mon message est de dire à tous les joueurs de savourer ce moment. Le sport de haut niveau, ce n’est pas uniquement la pression de la compétition. C’est aussi profiter de ces moments pour être plus performants sur la suite. C’est important pour moi que ce groupe arrive à construire son état d’esprit d’équipe. Collectivement, je sais qu’on sera prêt pour cette Coupe du monde. Je n’ai aucun doute: tous les joueurs qui sont ici sont responsables, très professionnels et abordent cette préparation avec énormément d’envie. Tout le monde joue le jeu. Je ne vois aucune ombre au tableau. Mais je ne mets pas un post-it tous les matins en me disant que je dois travailler sur la cohésion du groupe. La cohésion ne se décrète pas, elle se vit".

Thierry Dusautoir (XV de France) - 7 juillet 2015

Thierry Dusautoir (XV de France) - 7 juillet 2015Icon Sport

" Je sens que les joueurs ne veulent avoir aucun regret"

"La liste des 31 est forcément dans toutes les têtes mais cela ne doit pas envahir les esprits. Personne ne sait dans quel état de forme il sera fin août. C’est trop éprouvant. Il ne doit pas y avoir de calcul. Mais je sens surtout que les joueurs ne veulent avoir aucun regret. Que cette aventure se termine en août ou en octobre, tout le monde a bien conscience de la chance que représente cette préparation. Personne ne rechigne à la tâche même si ce sera difficile avec l’accumulation de la fatigue. Notre Coupe du monde commence maintenant. La préparation est essentielle mais ne doit pas être subie. On connaît son exigence. Tout le monde va souffrir, il n’y aura pas d’exception. Humainement, il faudra savoir aller vers celui qui est en difficulté".

" Cette équipe n’a pas encore idée de ce qu’elle peut faire sur le terrain"

"J’ai autant confiance en cette équipe qu’en celle de 2011. Cette équipe a moins d’expérience mais certainement plus de potentiel qu’en 2011 puisque j’ai autant confiance. Cette équipe n’a pas encore idée de ce qu’elle peut faire sur le terrain. On a vu quelques prémices par moment mais on n’est jamais allé à 100% de nos moyens, jusqu’au bout de ce qu’on peut vraiment faire. C’est pour cela qu’on a eu beaucoup de frustration ces trois dernières années. J’ai bon espoir que l’on voit le vrai visage de l’équipe de France durant cette Coupe du monde. Ce n’est pas une question de déclic. Il faut juste avoir conscience que cette Coupe du monde est une occasion unique".

La joie de Thierry Dusautoir et des Bleus en Italie lors du Tournoi des Six Nations

La joie de Thierry Dusautoir et des Bleus en Italie lors du Tournoi des Six NationsIcon Sport

" Les claques et les revers nous ont aidé à grandir"

"Les claques et les revers que l’on a pris durant trois ans et demi nous ont aidé à grandir, à nous construire. C’est une expérience importante malgré tout. Comme tout le monde, on aurait préféré un ratio de victoires plus important mais on n’arrive pas complètement appauvris de nos défaites. La sélection a aussi été faite par rapport à ces moments de doutes que le groupe a connu. Il faut s’appuyer sur ces expériences négatives pour aborder la Coupe du monde avec une certaine maturité. Mais il ne faut pas être impatient. La seule pression doit être d’avoir envie ou non de réussir exceptionnelle. Et à ce niveau là, on a vraiment envie de marquer les esprits à cette Coupe du monde".

Contenus sponsorisés