Icon Sport

Serin et Villière en veulent aux dirigeants de l'EPCR et à Llanelli

Serin et Villière en veulent aux dirigeants de l'EPCR et à Llanelli
Par Marc Duzan via Midi Olympique

Le 28/12/2020 à 10:57Mis à jour Le 28/12/2020 à 11:09

CHAMPIONS CUP - Une semaine après l'annulation du match entre le Rct et les Scarlets, les joueurs toulonnais se sont exprimés sur la victoire des gallois sur tapis vert et une décision globale qu'ils n'ont toujours pas avalée...

Après leur victoire face à Clermont hier soir, au stade Mayol (27-9), les Toulonnais Baptiste Serin et Gabin Villière ont tenu à mettre les choses au clair, concernant leur défaite sur tapis vert face aux Scarlets de Llanelli (28-0). Pour rappel, les Varois avaient la semaine dernière refusé de disputer le match face aux Gallois en raison d'un cas de Covid 19 détecté dans les rangs des Scarlets, un peu plus tôt dans la semaine. Les dirigeants de l'EPCR, estimant que le match ne présentait le moindre risque pour la santé des joueurs, avaient alors décidé de leur côté de donner "match gagné" aux Gallois, anéantissant quasiment les chances de qualification des Toulonnais en Champions Cup. "Cette décision reste en travers de la gorge, expliquait le demi de mêlée international Baptiste Serin, dimanche soir. C’est une compétition qu’on voulait jouer, l’équipe qu'on alignait aux Scarlets le montrait. Ce n’est pas du tout évacué car je pense clairement qu’on s’est foutu de nous. On est monté avec aucun gage de sécurité de la part de l’équipe adverse. Sans rentrer dans les détails, les joueurs en ont gros sur la patate".

L'ailier du XV de France Gabin Villière, auteur de trois essais face aux Jaunards, abondait dans le sens de l'ancien Bordelo-Béglais : "J'ai le même point de vue que Baptiste. Personnellement, je suis assez fier de la décision du club. Même si c'est compliqué à vivre, car c'est une compétition qu'on voulait jouer pleinement, je suis fier du club. On rentrait dans nos familles cette semaine-là, le Rct a donc estimé qu'il y avait un risque. Ça aurait pu l'être, on ne sait pas ce qui aurait pu se passer si on avait joué ce match". Du Var à la principauté galloise, ce Toulon / Llanelli n'a visiblement pas fini de faire parler de lui...

Contenus sponsorisés