• Champions Cup - Sharks - Bru
    Champions Cup - Sharks - Bru

Bru : "C’est bon de se balader dans les rues de Bordeaux !"

Le

CHAMPIONS CUP - Membre du staff des Sharks, on annonce Yannick Bru comme patron sportif de l’UBB la saison prochaine. Mais il a préféré parler de son équipe actuelle qui s’est imposée de peu à Chaban-Delmas (19 à 16). Ceci dit, il n’a pas caché son goût pour Bordeaux, la ville.

Dans quel état d’esprit êtes-vous après cette courte victoire ?

Nous sommes satisfaits, une victoire à l’extérieur était impérative pour espérer une qualification. Les joueurs sont très heureux, mais ils se sont aperçus que c’était très dur de s’imposer en France ; ce fut un match plein d’imperfections qu’on a très mal débuté. En deuxième mi-temps, on a pu imposer la domination physique qui nous correspond. Les avants se sont imposés pour gagner ce match aux forceps contre des Bordelais très valeureux.

Vos joueurs ont-ils été surpris par ce qu’a montré l’Union Bordeaux-Bègles ?

D’abord surpris par le froid. Nous étions timides empruntés en première mi-temps, il y avait trop de retenue et à la mi-temps, il y a eu des mots assez forts alors que ça ne crie jamais trop dans les vestiaires sud-africains. En deuxième période, on a senti qu’on prenait le contrôle du match en termes de possession et de territoire. Mais sur un contre, Bordeaux pouvait revenir.

Vos lignes arrières ont semblé hésitantes, sans trop d’automatisme...

On a vu beaucoup de ballons perdus en bout de ligne, beaucoup de mauvais choix et de fautes de main. Est-ce que c’est le froid ? On a manqué beaucoup de réalisme, c’est certain avec cinq ou six pertes de balles près des lignes. On a récupéré des Springboks depuis dix jours et on voit que sous pression, nous sommes très perfectibles. Je rappelle que seul Toulouse était venue gagner ici cette saison. Notre victoire d’aujourd’hui est donc une performance. On disait qu’il y avait des absents côté UBB, mais moi j’ai vu un cinq de devant massif et un gros engagement.

[#UBBSHA] Les tops et flops de Bordeaux-Bègles face aux Sharks de Durban ??https://t.co/q4Q0qM5EhV

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) December 17, 2022

Vous vous retrouvez à Bordeaux ce soir ? Avez-vous quelque-chose de particulier à nous dire ?

Non, si ce n’est qu’on savait que ce serait dur de jouer ici. Ce n’est pas le genre des Sud-Africains de se trouver des excuses. Mais il faut savoir qu’on on a joué samedi soir dernier, qu’on a voyagé dans des conditions difficiles pour venir ici, ce fut une semaine difficile avec un seul entraînement valable mercredi dernier. C’est ce qui explique aussi nos interventions.

C’était un match spécial pour Jandre Marais qui retrouvait son ancienne équipe. Etait-ce un match particulier aussi pour vous ?

(Sourire) Ca fait plaisir de se balader dans les rues de Bordeaux et manger au centre-ville. En Afrique du Sud, le rugby est topissime, mais les conditions de vie sont très difficiles. J’ai apprécié de voir cette cité magnifique qu’est Bordeaux avec une ambiance sympa.

Vous avez donc envie de revenir, non ?

Je vois sur quel terrain vous voulez m’amener, mais je n’avais qu’une ambition ce soir : gagner à Bordeaux avec les Sharks pour continuer notre aventure et bien digérer le voyage retour assez long qui nous attend. Il y aura aussi un match difficile dans la foulée vendredi contre les Lions. Nous ne sommes pas en bonne position en URC.

En tout cas, vous savez gagner à Chaban-Delmas, c’est de bon augure.

(Sourire) Il y a peu d’équipes qui gagnent à Chaban, Toulouse l’a fait cette saison sans forcément le mériter. En deuxième mi-temps, j’ai l’impression qu’on méritait de gagner cette rencontre.