Vidéo - Mola se trompe-t-il de combat ? "Le 'seul contre tous', c’est vieux comme le monde"

08:01

Novès : "Nous sommes complètement différents, avec Ugo Mola"

Novès : "Nous sommes complètement différents, avec Ugo Mola"
Par Marc Duzan via Midi Olympique

Le 04/05/2022 à 18:40Mis à jour Le 05/05/2022 à 01:32

CHAMPIONS CUP - Dans un long entretien qu’il accorde à Midi Olympique, l’ancien entraîneur du Stade toulousain et sélectionneur du XV de France analyse les futurs quarts de finale de Champions Cup. Il en profite également pour revenir sur son actualité et la comparaison, souvent faite, avec son successeur Ugo Mola.

Dans l'entretien qu'il accorde à Midi Olympique, Guy Novès revient en partie sur Ugo Mola, son successeur en tant qu'entraîneur du Stade toulousain, qui a notamment remporté deux Brennus et une coupe d'Europe depuis sa prise de fonction. L'ancien homme fort du club haut-garonnais évoque ainsi la comparaison qui est parfois faite entre lui et son ancien joueur.

"Cédric Heymans, sur le plateau du Canal Rugby Club, disait dimanche soir qu’il ne fallait pas comparer Ugo Mola et Guy Novès. […] Ugo, qui est un garçon intelligent, m’a eu comme coach pendant quelques années et comme je me suis inspiré de la façon de faire de Claude Labatut ou Robert Bru (deux anciens entraîneurs du Stade toulousain), lui a probablement retenu quelques-uns de mes trucs. Mais nous sommes vraiment différents, tous les deux."

Ces dernières semaines, l'actualité du club de Toulouse a également été marquée par la sortie dans les salles obscures du film documentaire "Le Stade", qui revient sur la saison 2020-2021 des Rouge et Noir, couronnée par un doublé Top 14 / Champions Cup. Guy Novès avoue ne pas s'être déplacé au cinéma pour le moment : "Je ne l’ai pas vu. Mais il me semble que l’on a dans ce film-là, présenté le doublé du Stade toulousain comme historique. Or, en 1996, nous l’avions déjà fait. J’ai trouvé cet oubli un peu bizarre… Vous savez, le rugby a évolué depuis mon époque et je respecte les choix des uns et des autres ; mais moi, j’ai toujours eu du mal à voir des caméras dans l’intimité du groupe."

Il poursuit : "Quand Canal + nous mettait des caméras dans les vestiaires, je mettais des serviettes dessus. Lorsque les preneurs de son s’approchaient du cercle que l’on formait au centre du terrain, je me mettais à genoux pour ne pas qu’ils m’entendent. C’était presque devenu un jeu, entre Eric Bayle (la voix du rugby sur Canal +) et moi." Et à l'ancien sélectionneur des Bleus d'ajouter : "Personnellement, j’aurais eu du mal à m’exposer ainsi. On est complètement différent, avec Ugo (Mola)."

Retrouvez l'entretien en intégralité sur midi-olympique.fr

Contenus sponsorisés