Icon Sport

L'antisèche : La Rochelle peut s'en vouloir

L'antisèche : La Rochelle peut s'en vouloir
Par Rugbyrama

Le 24/11/2019 à 17:12Mis à jour Le 24/11/2019 à 17:23

CHAMPIONS CUP - Minée par une indiscipline incroyable, la Rochelle revient d'Angleterre les mains vides, battue 25 à 15 malgré un match intéressant et plein d'envie. Et la voilà déjà presque éliminée de cette Coupe d'Europe.

Le match : La Rochelle peut avoir des regrets

A l'AJ Bell Stadium, petit stade à l'anglaise de la banlieue de Manchester, les Rochelais auront plus résisté que joué dans un match outrageusement dominé par les Sharks, et pourtant accroché jusqu'à la pause de bout en bout. Valeureux bien que martelés par des attaques frontales incessantes des joueurs de Sale, les Maritimes, a l'inverse de la semaine contre Exeter face à un adversaire du même calibre, n'ont pas cédé. Même réduits à 14 pour toute la deuxième période, et malgré la puissance des locaux, les visiteurs ont montré des vertus dans le combat et l'intensité. En fin de match, alors qu'un essai d'Ashton en contre les avaient éloignés au score, Sinzelle lui répondait dans la foulée (25 à 15). Pas suffisant pour espérer l'emporter dans le froid de Manchester, mais assez pour ramener un point précieux de déplacement périlleux, et plus encore pour se rassurer une semaine avant de retrouver le Top 14 dans lequel la Rochelle lutte pour tenter d'entrer dans les six premières places, synonymes de qualification à la fin de la saison.

Le tournant du match : Le carton rouge de Bourgarit

En Angleterre, La Rochelle s'était promis de répondre présent dans l'engagement, et de ne pas lâcher une compétition qu'elle avait pourtant très mal débuté la semaine passée à domicile face à Exeter. Engagement oblige, les accrochages furent nombreux, surtout en première période, et peu avant la pause, le jeune talonneur Pierre Bourgarit n'a pas maîtrisé ses nerfs en mettant la main au visage de Tom Curry, pour défendre son coéquipier Priso, aux prises avec le flanker international. Résultat, carton rouge et voilà La Rochelle à un de moins pour le reste du match. Malgré un bon match, la tâche devenait trop compliquée pour tenter de s'imposer Outre-Manche...

La clé du match : L'indiscipline rochelaise

Malgré le carton de Bourgarit, la Rochelle a eu les occasions pour accrocher un résultat en Angleterre. Problème, le talonneur n'était pas le seul à avoir la faute facile. Avec deux cartons jaunes et un rouge, les Maritimes donnaient des offrandes avant l'heure aux Sharks de Sale. D'autant plus rageant qu'à la faveur d'une essai tardif de Sinzelle, les partenaires de Retière, sorti sur blessure, ne s'incline finalement que 25 à 15. Il y avait vraiment mieux à faire de côté de l'AJ Bell cet après-midi.

Champions Cup - Rohan Janse Rensburg (Sale Sharks) plaqué par Vincent Rattez et Geoffrey Doumayrou (La Rochelle)

Champions Cup - Rohan Janse Rensburg (Sale Sharks) plaqué par Vincent Rattez et Geoffrey Doumayrou (La Rochelle)Icon Sport

La stat : 10 fautes en 30 min

L'ampleur du chiffre s'est peu a peu atténuée au fil du match. Mais à la 30ème minute de jeu, les écrans affichaient que la Rochelle avait déjà concédé 10 pénalités face à Sale. Colossal. Et rédhibitoire à ce niveau là. Les Maritimes paient pour apprendre, à l'image de Lyon hier face au Leinster.

Le joueur : Tom Curry, roi du sol

De retour en club, le flanker anglais a déjà été élu homme du match, après un Mondial dantesque déjà. Rugueux en défense, pénible au sol au sol, solide ballon en main, Tom, avec son frère Ben, a été un poison pour la Rochelle dans cette partie. On comprend mieux pourquoi même le musculeux sud-africain Jean-Luc Du Preez avait été repositionné dans la cage pour l'occasion. Exceptionnel.

Champions Cup - Tom Curry (Sale), plaqué par Alexi Bales et Jeremy Sinzelle (La Rochelle).

Champions Cup - Tom Curry (Sale), plaqué par Alexi Bales et Jeremy Sinzelle (La Rochelle).Icon Sport

La question :

La Rochelle déjà éliminée ?

Sondage
2430 vote(s)
Oui
Non

Dans les clous du bonus défensif quasiment tout le match, les Rochelais ont finalement laissé filé ce point mérité en fin de partie, fatigués par une grosse débauche d'énergie face aux denses avants de Sale. Une nouvelle défaite à zéro point donc, qui pourra laisser des regrets aux Maritimes pour la suite de la compétition. Déjà éliminée la Rochelle? Pas exactement. Si elle n'aura plus le droit à l'erreur pour la suite, et qu'elle accusera probablement un calendrier compliqué avec des déplacements à Glasgow et Exeter notamment, l'équipe française peut toujours envisager une qualification mathématiquement. En tant que meilleur deuxième éventuellement, puisqu'elle n'est qu'à quatre et cinq points de Glasgow et Sale respectivement. Il faudra donc quatre victoires, sinon rien. Très compliqué, mais à en voir le contenu du match du jour, pas impossible.

Par Théo Fondacci.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0