Midi Olympique

L'antisèche : Toulouse, tout en maîtrise

L'antisèche : Toulouse, tout en maîtrise
Par Arnaud Beurdeley via Midi Olympique

Le 20/09/2020 à 15:51Mis à jour Le 20/09/2020 à 15:55

CHAMPIONS CUP - Le Stade toulousain s’est brillamment qualifié pour les demi-finales de la Champions Cup. Une victoire, 36-8, teintée de maîtrise et d’élégance.

Le match :

Après un premier essai de toute beauté – une séquence de jeu de deux minutes et trente secondes après le coup d’envoi – signé Kolbe, le Stade toulousain a eu la maîtrise de la rencontre. Jamais les joueurs d’Ugo Mola n’ont été en danger. Les Irlandais ont même été contraint d’attendre la 45e minute pour s’approcher de la zone de marque. En vain. En première période, les Toulousains ont constamment occupé le camp adverse (65%) et eu la possession du ballon (63%). Avec une concrétisation toutefois relative.

Heureusement, un deuxième essai de Kolbe donnait une ampleur méritée au score (15-3). En seconde période, la maîtrise toulousaine n’a pas été démentie, confinant l’Ulster au rang de « sparring-partner ». Dupont et Ahki ont rapidement ajouté deux essais (50e et 61e), pliant définitivement le sort de la rencontre (23-3). Le dernier essai de Ramos n’a fait qu’ajouter un peu plus de force au sentiment que le Stade toulousain a réalisé une véritable démonstration. Tout simplement.

Le joueur : le "Kolbe show"

On aurait pu vous parler de la vista d’Antoine Dupont, auteur d’un essai en seconde période. On aurait pu encore évoquer sa faculté à casser les lignes adverses. Un exemple ? Cette réception de coup d’envoi à l’entrée des 22 mètres de son camp, conclue soixante mètres plus loin après un slalom improbable. Mais dans son sillage, c’est Cheslin Kolbe qui a impressionné. D’abord, c’est lui qui s’est retrouvé à la conclusion de la première offensive de la rencontre. Après une longue passe sautée d’Antoine Dupont, il a parfaitement terminé un mouvement d’envergure de deux minutes et trente secondes mêlant vitesse, précision et prise d’initiative.

L’ailier toulousain a été un poison pour la défense irlandaise. Allez donc demander à l’ailier Stockdale qui doit doit encore chercher ses reins sur la pelouse d’Ernest-Wallon. Et pour cause. En toute fin de première mi-temps, Kolbe, sur un mouvement dont lui seul a le secret, s’est débarrassé de l’international irlandais dans un mouchoir de poche pour sa deuxième réalisation personnelle. Et comme si cela ne suffisait pas à convaincre, il s’est aussi amusé à utiliser sa puissance pour mettre un adversaire sur les fesses, à récupérer un ballon dans les airs malgré sa petite taille. Bref, un match complet.

Le chiffre : 90

C’est le pourcentage de réussite des toulousains en défense. 90 % de plaquages réussis, c’est la marque aussi d’une maîtrise défensive. Parce que si l’on se doit de souligner les qualités offensives du Stade toulousain, la défense a également été au rendez-vous.

Les tweets :

La question : pourquoi Sofiane Guitoune n’a pas été remplacé en fin de rencontre ?

Souffrant d'une "petite crampe", dixit l'intéressé derrière une cuisse, Sofiane Guitoune aurait probablement pu terminer la rencontre. Seulement, Ugo Mola n’a pas voulu prendre de risque. "Ce n’est pas grave, tu sors, on joue à 14", a hurlé le manager en bord de pelouse. Et pour cause. Tous les remplaçants avait déjà fait leur entrée sur la pelouse. On jouait alors la 71e minute de la rencontre. Un choix logique dans la perspective de la demi-finale de la compétition le week-end prochain. Cette décision aura au moins permis à l’Ulster d'inscrire un essai et de sauver – autant que possible – l’honneur.

Mola a-t-il bien fait ?

Sondage
6584 vote(s)
Oui
Non
Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés