Icon Sport

Médard : "On peut avoir quelques regrets"

Médard : "On peut avoir quelques regrets"

Le 21/04/2019 à 20:49

CHAMPIONS CUP - S’il est évidemment frustré par le revers en demi-finale de Champions Cup, face au Leinster ce dimanche, l’ailier ou arrière international du Stade toulousain Maxime Médard est persuadé que ce match peut faire grandir certains de ses jeunes partenaires.

Rugbyrama : Comment expliquez-vous cette défaite ?

M. M. : C’est difficile de dire ce qui n’a pas fonctionné. Nous sommes tombés sur plus forts que nous aujourd’hui. Nous avons essayé de mettre notre jeu en place mais nous avons été contrés. Nous avons aussi été indisciplinés et, face à une telle équipe, on paye cash les erreurs. Il nous a également manqué de réalisme dans les 22 mètres adverses.C’est une défaite qui va faire grandir notre jeune formation.

S’il y a une leçon à en tirer, quelle est-elle ?

M. M. : Peut-être essayer de mieux appréhender ce genre d’échéance et se transcender un peu plus. Je ne crois que le groupe était inhibé. La première action a d’ailleurs duré près de quatre minutes et nous n’avons pas été récompensés. Il y avait des mecs d’expérience autour des jeunes. À la fin, nous étions tous déçus car on peut avoir quelques regrets.

Quelle fut la différence avec le match en janvier à Dublin, contre ce même adversaire ?

M. M. : Il me semble qu’on a moins souffert cette fois. Au match retour en phase de poule, on avait eu du mal sur plusieurs secteurs. Nous avions été remis en question sur la touche, sur la mêlée ou sur le fond de terrain. C’était dur d’avoir le ballon. Là, malgré le score lourd, nous avons réussi à faire des choses mais avons manqué d’efficacité.

Champions Cup - Maks Van Dyk (Toulouse) contre le Leinster

Champions Cup - Maks Van Dyk (Toulouse) contre le LeinsterIcon Sport

Votre entrée en jeu a amené du dynamisme en deuxième mi-temps. Etiez-vous frustré de ne pas débuter ?

M. M. : Non. J’en avais discuté avec Ugo (Mola) car j’avais besoin de comprendre mon rôle, de savoir pourquoi j’étais remplaçant. Ce sont les choix de l’entraîneur et c’est comme ça. J’étais déjà très content dans le groupe car il y a beaucoup de joueurs qui poussent derrière moi. En général, quand je suis sur le banc, j’aime bien impulser du rythme et aider l’équipe à avancer. Cela s’est plutôt bien passé pour moi mais, malheureusement, on n’a pas gagné.

Vous évoluez au même poste que Thomas Ramos qui a vécu une rencontre difficile. Comment l’aider à repartir de l’avant ?

M. M. : Thomas nous a fait gagner plein de matchs. Son rôle de buteur est important et il est dur à gérer. Je n’ai jamais été buteur, donc je ne peux pas vraiment me mettre à sa place. Mais c’est un compétiteur, un grand professionnel et il se remettra en route rapidement. Ça arrive, ça le fera grandir encore un peu plus. De nombreux jeunes ont appris sur cette rencontre.

Comment se servir de ce parcours européen pour la fin de saison en Top 14 ?

M. M. : Il faut déjà penser à Castres samedi, une équipe dure à jouer, surtout pour nous. Il va falloir remettre le bleu de chauffe et travailler en vue des phases finales.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0