Icon Sport

Les leçons de la RDS Arena

Les leçons de la RDS Arena
Par Rugbyrama

Le 21/04/2019 à 09:00Mis à jour Le 21/04/2019 à 13:49

CHAMPIONS CUP - Ce dimanche, Toulouse retrouve le Leinster en demi-finale de Champions Cup pour l’échéance la plus importance de sa saison. Des adversaires que les hommes d’Ugo Mola connaissent bien pour les avoir rencontrés à deux reprises en phase de poules, notamment lors de leur seule défaite à la RDS Arena au mois de janvier. Une rencontre dont ils ont tiré de nombreux enseignements.

Lors du match retour entre le Leinster et le Stade Toulousain en phase de poules de la Champions Cup, les Toulousains s’étaient inclinés (29-13), pourtant auteurs d’une belle prestation. Malgré une première mi-temps de haut niveau avec seulement quatre points de retard à la pause (10-6), les Rouge et Noir avaient fini par craquer dans le second acte sous les coups de boutoir irlandais, encaissant trois essais en vingt-cinq minutes.

Maîtrise et sérénité, maîtres mots

Les Rouge et Noir avaient certainement pêché dans la maîtrise face à une équipe qui connaissait son rugby sur le bout des doigts. Favori à sa propre succession, le Leinster était trop fort ce jour-là. Les Irlandais avaient décidé de mettre massivement la main sur le ballon et d’occuper le camp adverse, une stratégie payante qui a usé physiquement des Toulousains pourtant courageux. Celui qui portera le maillot floqué du numéro 10 cet après-midi reconnait la supériorité stratégique du Leinster : "Ils nous ont pris sur la stratégie. Rugbystiquement, ils n’ont rien fait d’exceptionnel, mais tout ce qu’ils ont fait était très propre et clinique".

Les Haut-Garonnais avaient également été défaillants en termes de réalisme, un des enseignements tirés par Antoine Dupont : "Nous avons eu du mal à stopper leur dynamique et à marquer sur nos temps forts. Nous sommes arrivés à les breaker quelques fois mais nous n’avons pas su maintenir ce rythme, mettre assez de vitesse et tenir le ballon assez longtemps. Nous avons rendu le ballon trop facilement, ça a été compliqué de recoller au score".

En effet, Toulouse a rendu un nombre trop important de munitions à l’inverse du Leinster qui a parfaitement exploité l’arme du jeu au pied. Des petits détails qui ont leur importance et qui ont fait la différence en faveur des Irlandais. Le leader du Top 14 devra faire preuve de davantage de sérénité à l’approche de la ligne adverse et dans l’utilisation du ballon, notamment au pied. La charnière (Bézy-Dupont) devra livrer une partie sans fausse note au même titre que l’arrière Thomas Ramos dans son jeu au pied d’occupation et de déplacement.

Défense, mais pas à outrance

Malgré une solide prestation lors du match de retour de la phase de poules à la RDS Arena, les Toulousains ne sont pas parvenus à faire sauter le verrou irlandais. Un match bien différent des rencontres auxquelles nous avaient habitués les Toulousains les semaines précédentes.

Le Stade Toulousain a l’habitude d’exploiter le moindre ballon de récupération à merveille et de trouver des solutions, souvent en première main pour faire valser les défenses adverses. Mais face au double champion en titre, les Rouge et Noir ont quelque peu joué à contre nature comme le concède l’entraîneur principal Ugo Mola : "Le match retour est riche d’enseignements car nous avons eu des opportunités après de longues séquences défensives. Je crois qu’une action a duré plus de 4’50 avec plusieurs turnovers mais nous avons manqué de lucidité pour marquer".

Champions Cup - Adam Byrne (Leinster) contre Toulouse

Champions Cup - Adam Byrne (Leinster) contre ToulouseIcon Sport

Ce jeu légèrement plus restrictif basé sur une défense performante pourrait s’avérer préjudiciable pour les Toulousains malgré le calibre de leur adversaire. Défendre jusqu’à l’épuisement ne semble pas être la solution au vu du résultat du match retour et de la philosphie de jeu voulue par l’encadrement du club. Les hommes de Didier Lacroix devront élever le niveau d’intensité s’ils veulent tenir la cadence d’un tel rendez-vous. Ugo Mola sait à quoi s’en tenir : "Nous savons que le temps de jeu et le rythme vont être très élevés".

Voilà un défi de taille qui attend les Rouge et Noir, pressés à l’idée de redonner ses lettres de noblesse au stade Toulousain, le plus grand club d’Europe avec… Le Leinster.

Par Thomas Saint-Antonin

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0