Icon Sport

Champions Cup - Castres ramène un bonus de Gloucester

Castres ramène un bonus de Gloucester

Le 14/10/2018 à 15:48Mis à jour Le 14/10/2018 à 16:51

CHAMPIONS CUP - Longtemps hors du coup, les Castrais ont su passer la deuxième dans la dernière demi-heure de jeu pour prendre le point de bonus défensif à Gloucester (19-14) grâce à un essai de Martin Laveau. Un résultat à l'extérieur relativement positif au terme d'une rencontre marquée par la pluie et le très mauvais état de la pelouse.

Le CO peut repartir frustré de son voyage en Angleterre. Si le succès de Gloucester ne souffre d'aucune contestation sur l'ensemble du match, les hommes de Christophe Urios avaient la place, en toute fin de rencontre, pour aller chercher bien mieux qu'un bonus défensif (19-14). Gloucester a tremblé mais n'a pas plié. A l'image de cette mêlée à 5m de leur en-but (79e) où, dans un secteur de jeu dominé par le CO, la première ligne anglaise a finalement fait exploser Falatea, tout juste entré en jeu.

Le même Falatea qui, sur son premier ballon, a vendangé la balle de match castraise en commentant un en-avant à quelques mètres de l'en-but (78e). Castres, qui n'a pas caché cette semaine son envie "de jouer à fond la Champions Cup pour la remporter" manque l'occasion de prendre la tête de sa poule.

Le CO plombé par les hors-jeux

Cela faisait cinq ans que Gloucester n'avait plus connu les frissons offerts par la grande Coupe d'Europe. Vainqueurs de la Challenge Cup en 2015 et finalistes des deux dernières éditions, les coéquipiers de Ben Morgan, élu homme du match, ont croqué à pleine dent dans leurs retrouvailles avec la Champions Cup. Totalement dominateur sur l'entame de match, Gloucester n'a laissé que peu de champ à son adversaire, sur une pelouse gorgée d'eau et un terrain très gras. Souvent acculée dans sa moitié de terrain, la défense castraise, déchirée à plusieurs reprises mais qui n'a concédé qu'un seul essai ce dimanche (Braley, 35e), a trop souvent donné l'occasion à Cipriani d'aggraver la marque au pied.

Champions Cup - Callum Braley (Gloucester) marquant le premier essai du match contre Castres

Champions Cup - Callum Braley (Gloucester) marquant le premier essai du match contre CastresIcon Sport

La faute, notamment, à pas moins de cinq hors-jeux de ligne signalés par l'arbitre italien Marius Mitrea. Mais c'est surtout le trou d'air entre la 48e et la 55e qui s'est révélé fatal à Ludovic Radosalvjevic et ses pairs. Tout près de pouvoir renverser la partie après un bon contest à 5m de la ligne des Anglais, Castres a finalement concédé 6 points en l'espace de ces quelques minutes. La faute, cette fois, à une première bourde de Rado, sur une pénalité vite jouée, qui a ensuite éteint le CO.

Kockott réveille les siens

Pourtant porté par une mêlée largement supérieure et des ballons portés bien orchestrés, Castres s'est mis en route sur le tard. Cela avait fonctionné face à Toulouse, il y a deux semaines. Mais pas contre Paris le week-end passé. Ni contre Gloucester, ce dimanche. Remis dans le sens de la marche par l'essai de Martin Laveau (58e), le premier de sa carrière en Champions Cup, Castres s'en est ensuite remis à l'expérience des Mafi et autres Kockott, après l'heure de jeu, pour faire douter une équipe de Gloucester loin d'être sereine dans les derniers instants du match. Coupable d'une erreur dès son entrée en jeu, avec un ballon expédié directement en touche alors qu'il se trouvait hors de ses 22m, Rory Kockott a montré la voie à ses coéquipiers dans la foulée, grâce à un précieux contest gagnant à 15m de la ligne tarnaise (64e).

C'est aussi lui qui a coffré Cipriani in extremis (75e), au moment où l'international anglais avait l'opportunité d'envoyer l'un de ses ailiers plier ce match. La dernière possession castraise n'aura pas suffi à coiffer Gloucester sur le fil. Le groupe de Christophe Urios doit surfer sur ce point ramené d'Angleterre avant de retrouver un autre club britannique. Castres, qui reçoit Exeter samedi prochain (14h), devra corriger de nombreux détails pour ne pas hypothéquer ses chances de qualification.

Contenus sponsorisés
Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0