Icon Sport

La réception du Leicester, quel intérêt pour le CO ?

La réception du Leicester, quel intérêt pour le CO ?

Le 09/01/2018 à 18:55

Plus dans la course pour une qualification pour les quarts de finale de Champions Cup, le Castres olympique disputera lors des deux prochaines semaines deux rencontres sans enjeu sportif. Mais pas forcément sans intérêt...

Déjà éliminé de la Champions Cup depuis sa défaite en décembre dernier contre le Racing 92 (29-7), le Castres olympique se prépare malgré tout à disputer les deux dernières journées de la compétition. Au menu des Castrais, une première réception à Pierre-Fabre ce dimanche (18h30) contre les Anglais de Leicester et un déplacement en Irlande le dimanche suivant à Limerick pour un dernier tour d'honneur sur la pelouse du Munster. "Sportivement, cela me semble un peu compliqué..., il n'y a plus d'enjeu pour nous. Cela va se jouer entre le Munster et le Racing 92 et je ne pense pas qu'il y aura un meilleur second dans cette poule 4", reconnait volontiers Christophe Urios.

Christophe Urios (Castres)

Christophe Urios (Castres)Icon Sport

Deux rencontres sans enjeu mais pas sans intérêt pour le Castres olympique qui reste sur une défaite sèche à Armandie en Top 14, (30-3), face au promu agenais. "J'espère qu'on a envie de retrouver le goût de la victoire parce que la défaite contre Agen ne nous satisfait pas du tout. On n'a pas réussi à s'en sortir. On doit retenir des leçons de ce match", explique le manager castrais. Cette période européenne doit permettre au CO de rapidement tourner la page pour préparer l'avenir. Notamment en réintégrant les joueurs blessés comme Julien Dumora, Taylor Paris ou encore Victor Moreaux, tous absents de la rotation tarnaise ces dernières semaines.

Julien Dumora (CO) contre le LOU - Top 14 (24 septembre 2017)

Julien Dumora (CO) contre le LOU - Top 14 (24 septembre 2017)Getty Images

Une question d'orgueil

"Cela va nous permettre aussi d'intégrer les jeunes joueurs du club comme Yohan Le Bourhis qui n'a pas eu trop de temps de jeu pour le moment", complète Christophe Urios. Une large revue d'effectif pour garder tout un groupe en alerte. Mais pas seulement. Castres n'a certainement pas oublié la correction du match aller (54-29) infligée par des Anglais nettement supérieurs. Dans tous les secteurs de jeu. "Chez eux, Leicester avait joué en rigolant. Sur les images, on voyait bien que les gars étaient très contents. Ils ont fait un très bon match mais la situation était un peu vexante pour nous", rappelle l'ancien boss d'Oyonnax.

Piqués au vif, les Castrais ont ensuite redressé la barre et enchainé les victoires en championnat. Sept au total. "C'est important de montrer un autre visage que celui que nous avons montré sur leur pelouse", reconnait Urios avant de lâcher l'intérêt principal des deux matches à venir : "On a envie de pratiquer un beau rugby et progresser. On veut faire des ajustements tactiques en vue du match contre le Racing 92. Et ces deux matches vont surtout nous permettre de préparation pour ce match". Vu sous cet angle...

0
0