Icon Sport

Challenge Cup - Montpellier-Newport (22-12) : Toujours aussi solide, le MHR sera bien en finale

Toujours aussi solide, Montpellier décroche sa place en finale

Le 23/04/2016 à 20:19Mis à jour Le 23/04/2016 à 20:57

CHALLENGE CUP - Solide en conquête et bien plus puissant que l'équipe galloise de Newport, le MHR s'est logiquement qualifié pour la finale (22-12). Lancé sur une dynamique impressionnante, Montpellier défiera les Harlequins à Lyon.

Le Top 14 ne suffit plus au MHR, il lui faut maintenant poser sa patte sur l’Europe. Certes, il ne s’agit là que de la "petite" Coupe d’Europe, la Challenge Cup, mais quand même… Les Montpelliérains ont une fois de plus démontré toute leur maîtrise et leur puissance, face à des Gallois de Newport qui sont tombés sur une équipe tout simplement impossible à jouer sur un match de phase finale. Sans être flamboyant, sans laisser l’impression qu’ils ont outrageusement dominé leurs adversaires, les joueurs de Jake White ont assuré l’essentiel pour se qualifier sans encombre (22-12). Et c’est peut-être ça le plus impressionnant…

Avec l’arrivée des matchs couperets, Montpellier a encore haussé le ton d’un niveau. Sa philosophie de jeu ultra efficace, servie par un paquet d’avants qui met au supplice son vis à vis et des buteurs en pleine réussite (5/5 pour Catrakilis), semble faite pour disputer ces matches à élimination directe.

Fulgence Ouedraogo (Montpellier) - 23 avril 2016

Fulgence Ouedraogo (Montpellier) - 23 avril 2016Icon Sport

Face à Newport, Fulgence Ouedraogo et ses partenaires n’ont laissé aucune chance à leurs adversaires, en adaptant leur façon de jouer au fil de la rencontre. Inefficaces ballon en mains sur le début de match, les Montpelliérains s’en sont remis à un jeu basé sur leur puissance pour limiter les pertes de balle. Ils ont alors laissé les Gallois venir se briser sur leur défense, pour ensuite les mettre à la faute une fois dans leur camp.

Une mêlée conquérante

Dominateurs en mêlée et en conquête en général, les Cistes ont récolté les pénalités pour prendre le score. Menant 12-0 à la pause, il semblait improbable de voir cette équipe s’écrouler, tenant la qualification dans ses gros bras. Quand Bismarck du Plessis a porté le coup de grâce derrière un maul parfaitement exécuté, l’affaire était pliée (22-0). La réaction galloise a bien eu lieu avec deux essais inscrits dans le dernier quart d’heure de jeu, mais elle n’a jamais fait peur au MHR.

Benoît Paillaugue et la mêlée de Montpellier face à Newport - 23 avril 2016

Benoît Paillaugue et la mêlée de Montpellier face à Newport - 23 avril 2016Icon Sport

Montpellier est sûr de sa force et cette confiance transpire sur ses adversaires et les observateurs. Cette équipe dégage une telle maîtrise qu’il semble normal de la voir enchainer les victoires. Si bien que pour cette finale face aux Harlequins et sa pléiade d’internationaux, le MHR paraîtra une nouvelle fois favori. D’accord, cela rajoute de la pression. Mais même celle-là ne semble pas avoir d’emprise sur White et sa bande.

Contenus sponsorisés
0
0