Icon Sport

Les Bleues réussissent le Grand Chelem

Les Bleues réussissent le Grand Chelem
Par Rugbyrama

Le 16/03/2018 à 20:50Mis à jour Le 17/03/2018 à 09:20

Chez les Galloises, les Bleues n'ont pas fait de détails et se sont imposées facilement 38 à 3. Les Françaises remportent le Tournoi des 6 Nations en réalisant le Grand Chelem avec 163 points marqués et 23 concédés. 4 ans après, elles rééditent leur exploit de 2014.

Au terme d’un match dominé de bout en bout, les Françaises se sont imposées au Pays de Galles 38 à 3. Avec cette cinquième victoire en autant de matchs, elles remportent le tournoi. Elles l'ont fait ! Les coéquipières de Pauline Bourdon réalisent le Grand Chelem, le quatrième Grand Chelem de leur histoire, le premier depuis 2014. Jamais les Française n'auront douté. Avec un début de match canon, elles se sont imposés logiquement face à un adversaire plus limité.

Une entame parfaite

11 minutes, voilà le temps qu’il a fallu aux Bleues pour faire plier les Galloises. Durant cette période les filles d'Annick Hayraud, ont anéanti les espoirs de leur adversaire. À la suite d’une remontée de balle de 50m de Cyrielle Banet, Pauline Bourdon qui vient inscrire le premier essai du match, au bout de seulement 7 minutes de jeu. 4 minutes plus tard, c’est Drouin qui assomme le Pays de Galles en transperçant la défense. 14-0, les joueuses en rouge ne referont jamais leur retard.

Malgré une entame de match idéal, les Bleues ont peiné à creuser l’écart en première mi-temps. La faute à des Galloises très accrocheuses. En s’appuyant sur un gros pack d’avant et sur une bonne conquête, elles ont privé les Françaises de ballon. Une possession qui leur permettra d’inscrire 3 points. Piqués dans leur orgueil, les tricolores ont enfoncé le clou juste avant la pause par l’intermédiaire de Jessy Trémoulière, sa cinquième réalisation dans ce tournoi. Avec ce troisième essai, les Bleues rentraient au vestiaire avec un matelas confortable (19-3).

Une seconde période en roue libre

Le premier acte était accroché, le deuxième fut à sens unique. Revenues des vestiaires avec les mêmes intentions de jeu, les Françaises ont éteint les quelques offensives galloises. Pleines de réalismes et solides en défense, elles n’ont jamais permis au XV du Poireau de revenir dans le match. Encore mieux, elles ont inscrit 3 essais de plus dans cette seconde période. Un essai de pénalité à la 51e à la suite d’un éclair de génie de l’ailière Boujard. Après un retour dans le fermé de Drouin, elle se joue de la défense avec un coup de pied à suivre, plaquée sans ballon, l’arbitre accorde un essai de pénalité.

Double peine pour Joyce qui verra jaune sur cette action. En infériorité numérique, les joueuses du Pays de Galles cèdent une deuxième fois. Cette fois-ci, c’est Agathe Socha qui conclut le mouvement. La dernière réalisation est à mettre au crédit de Niesen à la 68e. Plus aucun point ne sera marqué dans les 10 dernières minutes, période durant laquelle, les Françaises auront beaucoup défendu. Acculées dans leurs 22 mètres, elles ont mis d'orgue à ne pas concéder d'essai dans ce match.

Niesen au bout de l’effort

On joue la 68e minute, les Galloises sont dans un temps fort et enchaînent les phases de jeu dans la moitié de terrain française. Après plus de 15 phases de jeu passés à défendre dans leurs 40 mètres. Les filles d’Annick Hayraud récupèrent le cuir et relancent de leur 22 m. Une relance de 80 m, conclue par la centre Niesen après un une deux avec Boujard. L'action du match sans aucun doute. Un essai qui reflète la physionomie de match. Avec des joueuses du Pays de Galles incapable de marquer dans leurs temps forts. Au contraire, les Bleues solides en défense ont bonifié tous les ballons récupérés, grâce à un collectif et un jeu bien huilé.

Contenus sponsorisés
0
0