Vidéo. France - Italie - Le fait du match : les dieux du rugby ont fait tomber le ballon du tee de Paolo Garbisi

Par Yanis Guillou
  • France - Italie - Paolo Garbisi a manqué la dernière pénalité.
    France - Italie - Paolo Garbisi a manqué la dernière pénalité. Patrick Derewiany
Publié le Mis à jour
Partager :

Alors que tout fut compliqué pour le XV de France face à l'Italie ce dimanche, les Bleus sont passés près de la défaite en toute fin de match. Sur la pénalité de la gagne pour l'Italie, le ballon de Paolo Garbisi est tombé du tee, ce qui a entraîné son échec. 

Un souffle a sauvé les Bleus. Malmenés, brouillons et même dominés par l'Italie au stade Pierre-Mauroy de Lille ce dimanche, les hommes de Fabien Galthié ont longtemps tenu le score avant d'être punis par la Nazionale en fin de match. Pourtant devant 13 à 3, les Français ont vu les Italiens revenir à égalité en fin de match grâce à un essai de Capuozzo et une transformation et une pénalité de Garbisi.

#SixNationsRugby | \ud83c\uddeb\ud83c\uddf7\u26a1\ud83c\uddee\ud83c\uddf9 Incroyable scénario : les Bleus concèdent le nul face aux Italiens.

Paolo Garbisi avait la balle de match mais l'Italien trouve le poteau. #FRAITA

\u25b6\ufe0f Le direct : https://t.co/RowGjcJyrh pic.twitter.com/pNF0nJiKVT

— francetvsport (@francetvsport) February 25, 2024

Pire, les Italiens ont même eu la balle de match, après la sirène, lorsqu'ils récoltaient une pénalité à 30 mètres des perches françaises. Légèrement décalé sur la gauche, Garbisi s'élançait... avant de voir le ballon s'échapper de son tee ! Peut-être étaient-ce les dieux du rugby qui, dans un stade qui avait pourtant le toit fermé, ont décidé de souffler sur la gonfle.

"Ça va rester dans ma tête pendant un moment"

Résultat, cet événement étonnant a déstabilisé le buteur italien, qui s'est pressé pour remettre le ballon en place, alors qu'il lui restait moins de dix secondes pour buter. Sans concentration, il s'élançait et trouvait le poteau droit. Un incroyable dénouement, puisque Yoram Moefana récupérait le ballon et sortait en touche. Le match se terminait sur un match nul et la France était miraculée grâce à un souffle. "Gagner c'était mieux et il y avait la place, soufflait le futur toulonnais au micro de France 2 après le match. Je n'ai pas été à la hauteur. Ça fait partie de mon job et je ne l'ai pas assez bien fait. Je m'excuse auprès de tous les Italiens. Ça va rester dans ma tête pendant un moment."

À lire aussi : Inquiétude pour Matthieu Jalibert, touché au genou contre l'Italie

Cette action n'est d'ailleurs pas le seul détail qui a été en faveur des Bleus sur ce match. En début de partie, l'essai accordé à Charles Ollivon était plus que litigieux à vu d'œil. Mais comme face à l'Écosse à Murrayfield, les faits de match ont été en faveur des hommes de Fabien Galthié. Les dieux du rugby sûrement aussi. 

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (2)
Peccamineux Il y a 1 mois Le 26/02/2024 à 14:43

Bien de cet avis... on aurait pu tout aussi bien perdre ces 3 derniers match sans qu'il y ait quoi que ce soit à redire. Mais que la digestion de l'échec en cdm est difficile ! Bon, l'EdF nous a habitués à des résultats en dents de scie, ces 4 dernières années étant plutôt l'exception. Vivement le réveil, parce que bien sûr il y en aura un...

Heurv7 Il y a 1 mois Le 25/02/2024 à 19:43

Et mon souffle