6 Nations 2024 - L'Irlande vient à bout du pays de Galles et poursuit son rêve de grand chelem

Par Mathias Merlo
  • James Lowe, ailier de l'Irlande, face à Tomos Williams (Galles).
    James Lowe, ailier de l'Irlande, face à Tomos Williams (Galles). Sportsfile / Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Ce ne fut pas une partie de plaisir, pour le XV du Trèfle chez lui à l'Aviva Stadium. Mais l'Irlande a surmonté la courageuse équipe galloise, se permettant même d'inscrire un quatrième essai synonyme de bonus offensif, après la sirène (31-7). Les hommes d'Andy Farrell se rapprochent d'un deuxième sacre d'affilée dans le Tournoi.

En ouverture de la 3e journée du Tournoi des 6 Nations, sous un Aviva Stadium ensoleillé, l'Irlande a fait un pas de plus vers un deuxième Grand Chelem de rang. Cette fois, c'est le pays de Galles qui a été victime de la puissance irlandaise (31-7). Après la sirène, Beirne a même offert le bonus offensif à sa nation.

Du soleil dans le ciel de Dublin, et de la foudre sur la pelouse de l'Aviva Stadium. Après deux premières sorties de référence, l'Irlande a un peu plus souffert face au pays de Galles mais le résultat a été identique (31-7). La bande à Sheehan, qui a conforté son statut de meilleur marqueur dans ce Tournoi des 6 Nations, a validé un nouveau bonus offensif grâce à un essai après la sirène de Beirne (80e+3).

L'Irlande vient à bout du pays de Galles et poursuit son rêve de grand chelem !#IREWAL #SixNationsRugby

Le film du match > https://t.co/b5HY2iut1e pic.twitter.com/5BynNtZTCV

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) February 24, 2024

Au classement, l'Irlande est assurée de conserver son trône de leader (1er, 15 points). Le pays de Galles s'enfonce en bas de classement (5e, 3 points), et reste à la recherche d'un premier succès dans cette compétition.

L'Irlande en maîtrise face au courage gallois

Dans une première période à sens unique (70% de possession et 62% du territoire en faveur de l'Irlande), les joueurs de Farrell ont récité leur rugby (234 mètres parcourus face à 71). Nation la plus disciplinée du Tournoi des 6 Nations avant cette partie (7 pénalités concédées), le pays de Galles a défendu, mais pas toujours dans la légalité avec 9 fautes commises dans le premier acte. Après une première pénalité inscrite par Crowley (3-0, 7e), le XV du Trèfle a décidé d'accélérer à la sortie du premier quart d'heure de jeu.

A lire aussi : 6 Nations 2024 - Irlande - Galles : retrouvez le résumé de la victoire irlandaise à Dublin

Comme souvent, l'alignement irlandais, qui a tout de même laissé quelques munitions en chemin, s'est appuyé sur les mauls portés. À la suite d'une prise de balle de Peter O'Mahony, et avec le soutien de trois-quarts comme Aki et Crowley, Dan Sheehan a conclu ce travail collectif (10-0, 22e). Le talonneur en est déjà à quatre réalisations dans ce 6 Nations.

Dix minutes plus tard, James Lowe, grâce à une magnifique passe après contact de Nash, a récompensé une action au long cours, avec plus dix temps de jeu, au poteau de coin (17-0, 33e). Ce fut presque trop facile pour des Irlandais qui ont perdu la possession de balle en fin de première période, mais sans être mis en danger. Dans les rucks, Aki et Sheehan ont veillé à faire la loi.

Beirne a relancé le pays de Galles avant de valider le bonus offensif

À l'image de leur partition face à l'Écosse, le pays de Galles s'est réveillé en seconde période. Pour cela, le XV du Poireau a pris exemple sur son adversaire du jour. Au terme d'un maul porté efficace, Beirne a été contraint de réaliser une faute pour empêcher un essai gallois. Andrea Pardi a sorti le carton jaune et a accordé un essai de pénalité (17-7, 44e). Néanmoins, en supériorité numérique, les locaux ont fait tomber le rythme de la partie et ont usé du jeu au pied empêchant ainsi le pays de Galles de revenir définitivement dans la partie.

L'Irlande a mieux terminé la partie grâce à l'apport de ses finisseurs. À la suite d'une nouvelle séquence interminable, Ciaran Frawley a inscrit son premier essai international sur une passe appuyé de Gibson-Park (24-7, 69e). En infériorité numérique après le carton jaune reçu par James Ryan, les Irlandais ont trouvé les ressources pour aller chercher le bonus offensif grâce à une belle combinaison entre Doris et Crowley. Beirne est passé ainsi au rang de héros de sa nation (31-7, 80e+3).

Le 9 mars prochain, l’Irlande se rendra en Angleterre dans le but de faire un nouveau pas vers le Grand Chelem. Le lendemain, le pays de Galles recevra le XV de France au Millenium.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (11)
Mich2a Il y a 1 mois Le 25/02/2024 à 10:29

Après avoir regardé ce match je comprends mieux pourquoi les allblack sont passés contre les irlandais. Les irlandais jouent à leur rythme. Tout est bien huilé, ils sont dominateurs, ils récitent leur gamme. Mais voilà dès qu'ils sont bousculés et prit de vitesse ils déjouent. C'est exactement ce qu'il s'est passé contre les allblack. Ce que n'arrivent pas à faire les équipes du nord, c'est surprendre l'adversaire comme l'on fait l'AFS contre les français et les black contre l'Irlande.

RugbyFan38 Il y a 1 mois Le 25/02/2024 à 18:19

Mais ils arrivent à gagner 31-7 donc où est le problème ? Ils démarrent très mal contre les ABs (13-0 après 20 minutes) mais après il n'avait rien entre les 2 équipes. N'oublions pas qu'ils en battus les Blacks 2 fois chez eux.

didier60 Il y a 1 mois Le 24/02/2024 à 19:54

Je voudrais que l'on m'explique pourquoi:
1/ lors des rucks il y a au moins 1 irlandais dans le camp adverse qui même intervient sur un joueur sans être pénalisé
2/ Quand 1 irlandais fait un grattage avec 1 seul appui il n'est pas pénalisé
3/ toujours dans les rucks quand l'adversaire à le ballon on voit des mains irlandaises sur le ballon et toujours pas pénalisé
4/ des plaquages au dessus des épaules non sanctionnés
5/ Quand les matchs sont serrés pourquoi les arbitres sifflent très souvent pour eux
6/ des en avants de passe flagrants non sifflés, au moins 2 sur ce IRL/PdG
Cela fait beaucoup de favoritisme et ça à pratiquement tous les matchs.
Cette équipe me fait penser au réal de madrid qui est tout le temps avantagé
L'IRFU fait elle pression sur l'IRB et/ou sur l'arbitrage ? ou fait elle un meilleur lobbying ?

RugbyFan38 Il y a 1 mois Le 25/02/2024 à 18:12

Mais quelle blague. Soit tu connais rien du rugby, soit tu es un

didier60 Il y a 1 mois Le 25/02/2024 à 18:54

Comme tu m'as l'air d'être un cador, limite bras droit de Galthié; développe un peu tes propos, ou alors, peut être pas assez d'arguments et de....vocabulaire

Breizhrugby Il y a 1 mois Le 24/02/2024 à 17:50

Les Irlandais peuvent le faire ce second grand chelem en deux ans.
Quelle équipe!! Robustes en défense, très forts en attaque, rapides, puissants, pas vraiment de faiblesse, niveau joueurs comme style de jeux..
Pas de comparaison à mon sens entre leurs centres et ceux de l'EdF ....
Leur pack est monstrueux ...
Et sauf erreur de ma part, la dépossession n'est pas leur tasse de thé...
Attendons demain pour mesurer la comparaison.
Si nous faisons pas le boulot demain, il va bien falloir regarder les choses en face et prendre des mesures....
Le Pays de Galles est jeune, manque de puissance et d'automatisme... mais je trouve qu'elle joue très bien, et dans quelques années, elle fera très mal je pense.
pour demain AM ..