Pro D2 - Dax, un promu résolument tourné vers l'offensive

  • Les Dacquois de Théo Duprat proposent un rugby souvent agréable à voir.
    Les Dacquois de Théo Duprat proposent un rugby souvent agréable à voir. - Icon Sport
Publié le
Partager :

Pour tenter de garder sa place en Pro D2, le club landais propose un rugby porté sur l’attaque, ce qui fonctionne plutôt bien jusque-là, vu la place qu’il occupe au classement.

Jeff Dubois, le manager de l’US Dax, est un technicien ambitieux pour les équipes qu’il entraîne et un ancien demi d’ouverture, qui n’a jamais caché son goût pour l’attaque. En août 2021, alors qu’il était consultant dans ce secteur à l’Aviron bayonnais depuis quelques semaines, il nous expliquait : “J’aime le jeu de mouvement, qu’on déplace le ballon. [...] Le jeu évolue et il faut en faire de même avec son temps. Par contre, l’idée générale est un peu la même : celle de faire vivre le ballon et d’exploiter toutes les situations exploitables, par la main ou le pied.”
Trois ans plus tard, Dubois a changé de costume. Il a laissé sa casquette de consultant pour endosser celle de manager. Il a aussi migré 50 kilomètres plus au nord, puisque à la fin de son aventure bayonnaise, il a pris les commandes de Dax. Sa philosophie, en revanche, reste inchangée, puisque son équipe a fait le choix de tenter et de ne pas fermer le jeu, pour s’en sortir en Pro D2. “La philosophie de jeu, que prône Jeff, est la même depuis l’année dernière. Nous jouons avec nos armes, avec celles que l’on pense que nous avons le plus de chances de gagner les matchs, et ça marche”, explique Benoît August, le directeur sportif rouge et blanc.

Plus d’essais depuis le début de la phase retour

Que disent les chiffres ? Après 20 journées, l’US Dax a inscrit 37 essais, ce qui en fait la douzième attaque de la division sur ce point. En revanche, depuis le début de la phase retour, les Landais marquent plus. Ils ont inscrit 4 essais face à Soyaux, 2 contre Colomiers, 3 lors de la réception de Biarritz, 3 pendant le succès à Grenoble et 4 malgré la défaite à Provence. Sur les cinq dernières journées, ils tournent donc à 3,2 essais par match, contre 1,4 sur la phase aller.
Je trouve que notre attaque a été en constante progression depuis le début de la saison, analyse August. On a réussi à jouer beaucoup de formes d’attaque. J’y inclus le jeu d’avant et de passe. Les joueurs font preuve de discipline sur tout ce que leur demande le staff. C’est de mieux en mieux. [...] Il y a aussi une stratégie assez bien établie sur du jeu au pied, mais dès que les joueurs peuvent jouer, ils le font. Ils savent très bien que c’est la philosophie du staff.”

Jope Naseara a inscrit un essai la semaine dernière.
Jope Naseara a inscrit un essai la semaine dernière.

Daguerre le petit jeune qui monte, Naseara le fidjien explosif

Pour mettre en place un jeu qui colle à la volonté de son manager, mais aussi consolider son pack, l’US Dax a cherché à enrôler, à l’intersaison dernière, des avants massifs et mobiles. Le pilier droit Nephi Leatigaga ou le flanker Ratu Nacika sont de ceux-là. “Du 1 au 8, on a des garçons qui sont capables de jouer à la main, note August. C’est important qu’ils rentrent dans le jeu. Derrière, nous avons des garçons qui se révèlent comme Duprat et Gatelier, qui sont énormément tournés vers l’offensive, ou le petit Daguerre.”
Loin d’être le joueur le plus massif de l’effectif, Bastien Daguerre (21 ans) fait partie des trois-quarts qui incarnent à la perfection cette ambition offensive. “Jeff est allé le chercher à Angoulême. Il est arrivé avec sa jeunesse, son insouciance et son envie de jouer. Le discours de Jeff va complètement avec ses qualités”, souligne le directeur sportif rouge et blanc.

August : "Ce n’est pas parce qu’il pleut que les joueurs ne tenteront pas"

L’ailier Jope Naseara, aussi, monte en puissance ces dernières semaines. Il pèse sur les performances dacquoises (2 essais en 2 matchs) et a été très bon face à Soyaux, la semaine dernière. “Jope a été vu sur des vidéos, car il y a eu cette période Covid où les Fidjiens n’ont pas eu la possibilité de se déplacer pour venir dans notre championnat, rappelle August. On en pensait beaucoup de bien. Il a mis du temps à trouver toutes ses capacités, à bien intégrer le système de jeu, et là, ça fait deux rencontres qu’il montre son talent. On sent qu’il a une grosse marge de progression, mais il aime le contact, s’est vite intégré dans la vie de groupe et il a de grosses qualités.”
Suspendu, Naseara ne sera pas de la partie ce week-end. Daguerre, non plus. Comme à chaque match, Jeff Dubois procède à de nombreuses rotations, mais malgré tout, la soif de jeu reste, et même si la météo ne sera pas des plus clémentes, ce soir, contre Aurillac, les Landais ne voudront pas forcément fermer le jeu. “Nous pratiquons un sport d’extérieur et quand il fait mauvais, il faut savoir s’appuyer sur les fondamentaux. Mais si les espaces s’ouvrent, s’il y a la possibilité de faire des passes, ce n’est pas parce qu’il pleut que les joueurs ne tenteront pas”, termine August.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Espytrac Il y a 1 mois Le 23/02/2024 à 18:38

Même à Boyau ce soir c'est AURILLAC !