Top 14 - "Les joueurs ont rendez-vous avec leur histoire" : le président Pierre-Yves Revol (Castres) met la pression sur son équipe avant la réception de Clermont

Par P.A.
  • Pierre-Yves Revol attend une réaction de ses joueurs face à Clermont.
    Pierre-Yves Revol attend une réaction de ses joueurs face à Clermont. - Icon Sport
Publié le
Partager :

Le président de Castres Pierre-Yves Revol attend une réaction de ses joueurs face à Clermont. En championnat, les Castrais restent sur trois défaites consécutives, dont une largement évitable à domicile face à Perpignan.

Pierre-Yves Revol a l'habitude de s'exprimer sur le site officiel du Castres olympique. Ce moyen de communication lui permet d'asséner des messages on ne peut plus clair dans des moments importants, et la réception de Clermont, ce samedi à 17 heures, en est un pour l'homme fort du CO. Dans son texte, le président de Castres attend une réaction alors que son équipe reste sur cinq défaites lors des six dernières rencontres (dont deux en Challenge Cup). Longtemps dans le top 6, les Castrais ont glissé à la septième position. Rien d'inquiétant encore, mais une défaite à domicile face aux Clermontois serait un nouveau coup dur après la désillusion vécue contre Perpignan en fin d'année. "Si tous les matches ont bien sûr leur importance, celui-ci est déterminant, annonce Revol. Nous pouvons terminer la phase aller bien calés dans le top 6 ou le voir sensiblement s'éloigner et donc être exposés à la mauvaise pression, celle du bas de tableau."

Les avants sont attendus

Une façon bien à lui d'affirmer que le Castres olympique est à la croisée des chemins et qu'un revers face aux Auvergnats indiquerait la fin des illusions malgré une première partie de saison très intéressante. Surtout, si Pierre-Yves Revol a apprécié le niveau de sa ligne de trois-quarts depuis le début de la saison, c'est bien à ses avants qu'il envoie un message. Ses mots sont choisis, limpides, et donnent des indications quant au combat qui attend les acteurs à 17 heures sur la pelouse de Pierre-Fabre. "À un moment dans la saison, on a beaucoup parlé de nos essais, de notre ligne de trois quarts qui a réalisé, c’est vrai, de belles choses. Certains observateurs ont même parlé de la mue du CO. C’est très bien d’avoir plusieurs cordes à son arc. Mais au cœur de l’hiver et face à des équipes lourdement armées comme l’ASM, je crois que nos avants doivent être au cœur du combat et que tous les joueurs ont rendez-vous avec leur histoire."

La pression fait partie du jeu

Le président ne se le cache pas, cette prise de position a pour but de mettre la pression sur son groupe. "Elle [la pression] fait partie du jeu et eux-mêmes [les joueurs] ne comprendraient pas que je tienne un autre discours. Cette pression, elle est inhérente à la défaite contre l'Usap. Le Top 14 est long mais la phase retour est un peu plus facile à gérer pour un club comme le nôtre avec un calendrier plus aéré. Mais avant cela, il faut être au rendez-vous demain pour pouvoir aborder la phase retour avec plus de sérénité." Mieux vaut prévenir que guérir, après tout. 

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (4)
Odilederaie Il y a 2 mois Le 27/01/2024 à 14:11

L'équipe a mangé son pain blanc, le début de saison est trompeur. Dommage de ne pas faire confiance aux bons éléments Espoirs depuis 2ans

Odilederaie Il y a 2 mois Le 27/01/2024 à 14:09

Allez l'ASM

herwan1 Il y a 2 mois Le 27/01/2024 à 10:15

Davidson serait il déjà en danger!!

ThieudricCO Il y a 2 mois Le 27/01/2024 à 12:46

Non je ne pense pas , il a raison de booster nos avants car je trouve que certains sont un peu faibles, en espérant que ce n est qu un petit coup de mou