Top 14 - "Certains doivent se montrer en leaders" affirme Virgile Lacombe (Toulouse)

Par François Maleysson
  • Virgile Lacombe, entraîneur des avants de Toulouse.
    Virgile Lacombe, entraîneur des avants de Toulouse. Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Le Stade toulousain se déplace à Paris La Défense Arena ce dimanche, un match particulier avec le début de la fameuse période doublons. Pour Virgile Lacombe, l'entraîneur des avants des Rouge et Noir, certains joueurs vont devoir montrer la voie à leurs coéquipiers.

La période particulière des doublons démarre, on peut dire que c'est une troisième saison qui commence ?

C'est un moment différent des autres, avec un effectif différent. Il faut trouver des automatismes entre les joueurs qui ont peu joué, les jeunes qui intègrent le groupe. Certains doivent se montrer en leaders. C'était déjà le cas pendant la Coupe du monde, on essaye de l'anticiper, mais il en manque toujours un peu quand on arrive dans cette période pour être complètement près.

La période Coupe du monde avait bien fonctionné, pouvez-vous vous appuyer sur ce succès ?

Les choses ont changé depuis. Certains jokers sont partis, d'autres joueurs sont arrivés. Depuis, certains ont aussi été capables de se montrer à leur avantage. C'est une nouvelle période de doublons qui va permettre à des joueurs de se montrer et aller chercher des places pour la fin de saison.

A lire aussi : XV de France - Anthony Jelonch, les preuves de caractère

Comment intégrer les joueurs qui reviennent durant cette période (Léo Banos, Paul Mallez) ?

On passe du temps à les remettre à jour sur ce qu'on attend d'eux. On utilise la vidéo pour les corriger et essayer de les mettre à jour sur les évolutions de notre jeu depuis les derniers mois.

Vous aviez réussi à trouver un rythme avec l'Investec Champions Cup et puis tout le monde s'en va. Comment on gère cette rotation.

On n'a pas encore joué et on ne sait pas si le rythme va baisser, on fera un bilan dans deux semaines. Mais la majorité des joueurs concernés par les doublons sont déjà au contact du groupe professionnel, pour eux il n'y a aucune nouveauté. Il faut simplement trouver des repères collectifs. Mais au niveau des entraînements, il n'y a pas de différence.

Après quatre défaites à l'extérieur en championnat, comment inverser la tendance ?

On se prépare différemment pour chaque match. Aujourd'hui, on va se centrer sur nous car, on a besoin d'automatismes. Mais on garde en tête qu'on va avoir besoin de victoire à l'extérieur pour être bien classé. Tous les matchs à l'extérieur sont des opportunités.

Emmanuel Meafou sait qu'il ratera au moins les deux premiers matchs du Tournoi des 6 Nations quand Dimitri Delibes doit passer de nouveaux examens pour savoir s'il a besoin d'une opération ou pas.https://t.co/994Gdc3f6I

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) January 23, 2024

L'an dernier, vous étiez revenu du Racing 92 avec une victoire pendant la période de doublons. Comptez-vous, vous appuyez sur ce succès ?

C'est un peu loin, mais on garde un œil sur les matchs joués dans ce stade particulier. On sait qu'il va y avoir de rythme et du volume de jeu. On essaye de s'entraîner en conséquence. 

Peato Mauvaka a démarré les derniers matchs importants, a-t-il pris un nouveau rôle dans l'équipe ?

Julien Marchand a été absent et ensuite, on fait notre choix en fonction des performances. Ce sont des joueurs différents sur leur style de jeu, mais on essaye de raisonner au mieux pour l'équipe. Maintenant, Julien va retrouver de plus en plus de rythme et ils vont pouvoir continuer à être en émulation pendant les matchs de l'équipe de France. On a de la chance d'avoir deux joueurs de niveau international qui se tirent l'un et l'autre vers le haut.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (2)
LeoDuc Il y a 1 mois Le 25/01/2024 à 12:27

Je pense qu'ils enverront une équipe C de jeune qui prendra 30 points au Racing et ainsi faire tourner et donner du temps de jeu à la jeunesse.

AlanCienAlaminDanlapoire Il y a 1 mois Le 24/01/2024 à 21:10

Toulouse peut toujours tout réussir. Il suffit d'appliquer la recette qui a toujours fonctionné : ne jamais prendre un joueur né à Toulouse ! Les autres clubs qui recrutent aussi ailleurs que dans leurs villes d'origine prennent tous soin si possible de détecter des mecs du cru. Sans aller, comme les Catalans, jusqu'à croire qu'un natif a plusieurs muscles en plus, c'est quand même sympa quand un club sait faire la mesure des mercenaires...