Top 14 - Matthis Lebel (Toulouse) : "On est restés à l'hôtel pendant 20 minutes"

Par Vincent Franco
Publié le Mis à jour
Partager :

Auteur d’un essai face au RCT, Matthis Lebel était forcément satisfait de la victoire des siens face aux Varois (25-17). L’ailier toulousain regrettait tout de même le début de match manqué des Haut-Garonnais.

Comment expliquez-vous votre début de match raté ?

On savait à quoi s’attendre. Toulon est une très belle équipe et je pense qu’on est restés à l’hôtel pendant vingt minutes. Je pense aussi qu’on a été surpris malgré le fait que nous avions été prévenus. Mais heureusement, nous avons réussi à bien réagir, et c’est ce qu’on va retenir.

Que se dit-on sous les poteaux quand on est menés 14-0 après seulement un quart d’heure de jeu ?

On se regarde et on se demande ce qu’on br*****, tout simplement. Mais ce n’était pas compliqué de faire mieux. Trop de plaquages manqués, des duels perdus… et tu subis, c’est normal. Il faut simplement savoir se le dire et passer à autre chose. Il ne faut pas prendre cette habitude de mettre vingt minutes à rentrer dans une partie.

On a l’impression que vous êtes revenus aux bases, êtes-vous d’accord ?

Clairement. Mais ça, ce n’est pas propre qu’à Toulouse. La base dans le rugby, c’est l’engagement, et rien d’autre.

Longtemps malmenés par les Varois auteurs d'un départ canon, les Haut-Garonnais ont sur faire le dos rond pour s'émanciper de la menace du RCT et s'imposer à l'énergie (25-17)

Le compte rendu > https://t.co/91HwM4eG15 pic.twitter.com/HaLph2pUto

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) December 23, 2023

Était-ce important de rapidement marquer après le deuxième essai toulonnais ?

Quand on analyse le rugby d’aujourd’hui, on sait que c’est toujours préférable de vite marquer après des points encaissés. Il fallait inverser la pression, et heureusement, nous avons réussi à le faire. C’est passé pour cette fois.

Sentez-vous à la mi-temps que la dynamique est désormais positive pour vous ?

Oui bien sûr. Tu dors pendant vingt minutes et tu n’es mené que de deux points à la pause, c’est tout de même une bonne nouvelle.

Elle était importante cette victoire pour la suite…

Si on ne s’impose pas ce samedi, la fin de saison aurait pu être très longue. Sachant qu’en étant Toulouse, l’objectif est de bien figurer partout, on n’avait pas vraiment droit à l’erreur. Nous n’avons aucune marge de manœuvre pour l’instant.

Est-ce que l’objectif désormais est de signer une victoire à l’extérieur pour un peu mieux respirer ?

Tout à fait. Une victoire à l’extérieur, c’est coup double dans ce championnat si serré.

Ce déplacement à La Rochelle arrive-t-il à point nommé ?

(il souffle) Ça reste La Rochelle ! Ce sont les doubles champions d’Europe. À un moment donné, ils vont réussir à se remettre la tête à l’endroit et je n’ai aucun doute sur le fait qu’ils seront là en fin de saison. Depuis quelques années, une rivalité existe entre les deux équipes donc on suppose qu’on sera bien accueillis la semaine prochaine.

Pouvez-vous nous parler de Blair Kinghorn, qui a réalisé un bon match ?

La cellule de recrutement a effectué du très bon boulot. Blair colle à notre philosophie de jeu. C’est une arrivée qui est très bénéfique pour nous. Il sait faire vivre le ballon comme on aime le faire et il nous amène de l’assurance sous les ballons hauts. On ne peut que se réjouir de l’avoir dans l’équipe.

Vous avez réussi à marquer votre quatrième essai en quatre matchs, c’est bon pour la confiance…

Il ne fait pas trop s’attarder sur ça car on peut vite plonger dans le doute si on ne marque plus. Néanmoins, c’est forcément plaisant de recevoir des ballons sur notre aile. Vu la période et les conditions hivernales même si lors de ce match, c’était plutôt agréable, il ne faut pas louper l’occasion quand elle se présente (rires).

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (4)
Espytrac Il y a 2 mois Le 24/12/2023 à 13:04

Bon MATTHIS sur le terrain et même après.

Babati Il y a 2 mois Le 24/12/2023 à 10:13

Il faut plus parler de ce joueur! C'est un très grand! Il sait tout faire! Il n'est pas assez reconnu en France...

bouducon31 Il y a 2 mois Le 25/12/2023 à 10:39

bien sûr que si il est reconnu, et continue de progresser, mais c'est justement parce qu'il y a des phénomènes dans cette équipe que à la fois on semble parler moins de lui et que, en même temps, il continue de progresser. Il y a une culture, une ambiance, un je ne sais quoi dans ce club, (cf son impressionnant palmarès) quand on est dedans on progresse et dés qu'on en sort hé-bé.. c'est moins vrai (voir la liste des joueurs qui après avoir quitté le stade n'ont plus progressé voire même, pour certains, on carrément régressés)

Fliezjeu Il y a 2 mois Le 24/12/2023 à 08:43

Très juste analyse de Matthis Lebel . En tout point.