Champions Cup - Antoine Dupont (Stade toulousain) : "Danny Care ? J'ai encore son maillot chez moi"

Par Loïc Bessière
Publié le Mis à jour
Partager :

Après une belle performance tant individuelle que collective contre Cardiff, Antoine Dupont à fait taire les critiques qui le suivaient depuis son retour en club post-Mondial. Il espère désormais enchaîner chez une joueuse équipe des Harlequins dont il se méfie beaucoup.

Vous avez sûrement étudié leur rencontre sur la pelouse du Racing, certes spéciale car disputé sur le synthétique de la U Arena qui favorise le jeu. Qu'en retenez-vous ?

Pour gagner, il nous faudra un certain niveau de jeu et une consistance tout au long de la rencontre, c'est certain, quand on voit leur match contre le Racing et même dans leur championnat depuis quelque temps. Offensivement, c'est une équipe très dangereuse, avec beaucoup d'atouts, partout sur le terrain. Ils ont un style de jeu qu'ils maîtrisent à merveille. On est conscient de la tâche qui nous incombe pour aller récupérer un succès là-bas. Il nous faudra monter notre niveau de jeu dans tous les secteurs, globalement.

La victoire des Anglais en France est un vrai coup de force...

Au vu de la prestation du week-end dernier, ils se posent comme des postulants sérieux dans cette compétition. On sait que le Racing avait mis beaucoup d'importance dans l'Investec Champions Cup cette année et leurs résultats en Top 14 montrent qu'ils sont très en forme cette saison. Il y a eu beaucoup de volontés de jeu des deux côtés mais, paradoxalement, beaucoup le jeu au pied, offensivement, certes. Il y a une volonté de jouer dans cette équipe, et une réelle qualité offensive dans l'animation, mais aussi dans les duels.

Cette volonté est impulsée par une charnière Danny Care - Marcus Smith. Quel regard portez-vous sur eux ?

Tous les deux ont fait un grand match contre le Racing. Ils ont un style de jeu qui me plaît, qui nous plaît à Toulouse. Ils aiment attaquer. Ils sont très créatifs, ils tentent beaucoup, prennent beaucoup d'initiatives. Ils ont une très bonne vision du jeu. Autour d'eux, il y a aussi des joueurs performants qu'ils savent mettre dans les meilleures conditions. On ne les a pas découverts cette semaine pas mais on s'y est plus penché !

Cette saison, à Toulouse, il y a un contraste dans les performances entre les rencontres à domicile et à l'extérieur. Comment expliquez-vous cette difficulté loin de la ville rose ?

Les matchs à l'extérieur ont été plus durs, plus âpres que ceux à domicile. Castres, le Stade français, quand ils jouent chez eux, ils ont un supplément d'âme, il y a eu des oppositions féroces. À domicile, c'est plus simple, mais on a eu du mal à enchaîner deux gros matchs consécutifs cette saison. Là, en Investec Champions Cup, on sait que l'on ne pourra pas se rattraper plus tard. C'est un sprint, tous les points seront importants, j'espère que l'on sera à la hauteur du rendez-vous.

On connaît la qualité offensive des Harlequins et ils l'ont montré contre le Racing 92. Est-ce qu'il faut s'attendre à un feu d'artifice durant 80 minutes ?

Il faudra arriver à trouver la balance. Dans ce genre de rencontres, le feu d'artifice peut être dangereux dans un sens comme dans l'autre. Le match pourra vite basculer. Le week-end dernier, à un moment, on pensait que le Racing allait s'imposer mais, au final, ils ont perdu, c'est revenu vite en face. Il faudra arriver à gérer les temps forts et les temps faibles, ne pas surjouer, ce qui a pu nous faire défaut ces derniers temps. Il faudra arriver à trouver cet équilibre-là. Mais il faudra marquer des points car les Harlequins sont une équipe qui score beaucoup, encore plus chez eux.

"Antoine Dupont a répondu aux critiques avec sa performance face à Cardiff"

Après une semaine mouvementée par les critiques à son encontre, le demi de mêlée toulousain a réalisé un gros match pour cette entrée en lice en @ChampionsCup_FR pic.twitter.com/h1DecJ8j3d

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) December 11, 2023

Les Harlequins sont une équipe joueuse, avec une charnière forte mais aussi un paquet d'avants conquérants. Au final, est-ce que cette équipe vous ressemble ?

Peut-être, oui, dans la philosophie de jeu, avec cette envie de porter le ballon, de le déplacer. On sait très bien que les équipes doivent avoir des bases solides. Ils sont dans les premiers de leur championnat, c'est aussi grâce à une conquête forte. Ils ont des gratteurs très performants qui leur offrent beaucoup de turnovers. Même si on voit beaucoup leur attaque, ils ont plein d'autres qualités.

D'un point de vue personnel, vous avez été titillé ces derniers temps par des observateurs du rugby. Avez-vous la sensation d'avoir remis les points sur les I contre Cardiff ?

(Il souffle) Ça m'importe peu, je ne joue pas pour ça. On les voit et ça ne fait pas plaisir. Mais je suis en phase avec le staff, mes coéquipiers et moi-même. Je suis le premier critique de mes prestations. On essaye toujours de faire mieux le week-end d'après. J'étais heureux de la performance de l'équipe contre Cardiff. On a tous pris du plaisir malgré la pluie et on est rentré dans cette compétition de la meilleure des manières, avec un contenu convaincant qui a fait du bien à tout le monde.

A lire aussi : Vidéo. "Antoine Dupont a répondu aux critiques avec sa performance face à Cardiff"

La semaine dernière, c'était la première de Blair Kinghorn, une première réussie avec deux essais. Qu'est-ce qu'il vous apporte ?

C'est difficile à dire pour le moment. Ce n'est que sa deuxième semaine ici mais il amène de l'enthousiasme, une envie de jouer, de tenter, de se proposer, de bien décaler ses partenaires, une approche différente. Il a de la taille, un jeu au pied long, il va apporter une émulation encore supplémentaire dans notre ligne de trois-quarts. Ils connaissaient notre équipe et je pense qu'il avait envie de jouer avec nous et de vite se mettre au niveau. Il avait à cœur de vite montrer ses qualités. 

En votre absence, durant le Mondial, Matthis Lebel e enchaîné plusieurs rencontres à l'arrière. Comment jugez-vous son passage en quinze qui semble l'avoir requinqué ?

Ça lui a fait du bien, je pense. Il aime toucher des ballons, avoir l'opportunité de jouer ses duels. On l'a vu performant à ce poste-là durant la Coupe du monde. Cela fait du bien de pouvoir jouer ses duels, de casser la ligne, de se proposer partout sur le terrain. Cela peut lui donner un regard différent quand il rejouera sur l'aile et davantage d'atouts pour son retour à ce poste.

Vous allez recroiser Danny Care, cela doit vous ramener à une certaine époque...

Je me doutais que quelqu'un allait me la poser, celle-là (rires). Cela va faire neuf ans en janvier, je le calculais. C'était mon premier match européen comme titulaire, à Castres, sous la neige. On en avait pris 40, cela n'est pas un super souvenir collectif mais, pour moi, ça reste un souvenir fort car toute ma famille était là et je jouais contre beaucoup de stars anglaises. Après le match, Rory (Kockott) était allé voir Danny Care pour récupérer son maillot, que j'ai toujours chez moi ! On s'est recroisé plusieurs fois depuis. Le clin d'œil est sympa mais j'espère une fin différente !

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (5)
Mistralgagant Il y a 2 mois Le 15/12/2023 à 03:31

Et surtout arrêter de parler de lui, c'est pas Martine. Ça devient pénible votre mag.

Fliezjeu Il y a 2 mois Le 15/12/2023 à 18:50

Pourquoi autant de radicalité?

Entre en parler à tout bout de champ et arrêter d'en parler , ne pouvez-vous envisager qu' on puisse en parler à bon escient , juste parce qu' il fait son travail de joueur de rugby professionnel tous les week-ends, comme en l'espèce ?

Fliezjeu Il y a 2 mois Le 14/12/2023 à 18:30

Les analyses d' Antoine sont toujours instructives . On sent que les questions sur sa façon de vivre les critiques lui pèsent peut-être plus que les critiques elles- mêmes . Arrêtez de les lui poser et remplacez- les par des questions relatives au jeu , à son travail . SVP.

J' espère un Stade à l' image de samedi dernier . Pas le Stade brouillon , impuissant à trouver des solutions , fermé et indiscipliné ou maladroit à 3 m de l' en but . Pas de non Stade , quoi !Comme en top 14 récemment. Et surtout du beau jeu . Que tous les clubs ce week-end nous régalent par du jeu . Du jeu . Du jeu .

Puntadelteno1970 Il y a 2 mois Le 14/12/2023 à 14:31

Superbe affiche ce WE entre ces deux équipes. Le Stade Toulousain a la capacité d'aller chercher un résultat chez les Anglais mais cela ne sera en aucun cas chose simple.