Pro D2 - Matthew Clarkin (Biarritz) : "Quand on perd le fil, il n’y a pas beaucoup de mecs pour remobiliser le groupe"

  • Matthew Clarkin (Biarritz).
    Matthew Clarkin (Biarritz). Icon Sport
Publié le
Partager :

Matthew Clarkin a accepté de prendre la parole dimanche après-midi, soit deux jours après la nouvelle claque reçue par son équipe à Aurillac (31-09), pour évoquer la situation du BOPB, dans le dur, puisque quatorzième au classement. S’il explique que son club est toujours à la recherche d’un entraîneur en chef pour chapeauter le staff en place, le directeur sportif de Biarritz attend aussi un réveil de ses joueurs et l’émergence de nouveaux leaders sur le terrain.

Quel regard portez-vous sur la situation de votre équipe ?

Je la vis mal, comme tout le monde. Malheureusement, si nous continuons comme ça, malgré les qualités de l’effectif et ce que l’on est capable de faire, on ne va pas y arriver. Il faut se poser les questions maintenant. Même si depuis des mois, nous avons réfléchi pour essayer de trouver des solutions à certaines problématiques, il faut agir. La première des choses, c’est d’accepter que le maintien est l’objectif premier. Pour la vie du club, c’est le plus important. En acceptant ça, peut-être que ça va permettre à certains comportements de changer, tout en mettant un peu d’urgence dans tout ce qu’on fait.

Est-ce donc une année de transition ?

Je n’aime pas dire ça. C’est toujours difficile de communiquer comme ça, car il y a une année à faire. Nous avons des joueurs qui sont en fin de contrat, d’autres qui vont vivre leur dernière année au sein du club. Si je me mets à leur place, je n’ai pas envie d’entendre parler de transition. Je reste persuadé qu’il y a un truc à faire avec ce groupe, mais si on continue comme ça, on ne peut pas espérer grand-chose de plus que le maintien.

Peut-on s’attendre à des changements ?

Oui, et c’est tout à fait normal. Il pourrait y avoir des changements dans l’organisation. On va peut-être ajouter des éléments, à la fois dans le staff, mais aussi au niveau des joueurs. On va étudier toutes les possibilités qui pourraient nous permettre de repartir sur quelque chose de plus cohérent.

Comment pourrait évoluer le staff ?

Depuis le début, on recherche quelqu’un pour venir chapeauter les entraîneurs, quelqu’un qui pourrait prendre ce rôle d’entraîneur en chef. Nous n’avons pas remplacé ce poste avec le départ de Shaun Sowerby et l’intersaison agitée (en raison de la non-vente du club, les dirigeants biarrots avaient dû construire une équipe et un staff en quelques heures, NDLR). Je pense que les entraîneurs qui composent le staff actuel sont des gens compétents. Si on avait pu trouver, plus tôt, la personne qu’il fallait pour les aider, peut-être qu’on n’en serait pas là. Il faut que j’accepte ma part de responsabilité là-dedans (dans le fait de ne pas avoir encore trouvé le bon profil, NDLR). Il y a la nécessité d’aller chercher quelque chose à l'extérieur, qui pourrait nous permettre de modifier certaines choses. Cette personne nous permettrait d’avoir un regard extérieur pour partir sur quelque chose de plus cohérent.

Sous quel timing un entraîneur en chef pourrait-il arriver ?

Le plus tôt possible.

Mais ?

Quand on regarde la liste des managers avec de l’expérience, qui sont disponibles et diplômés, elle n’est pas si longue que ça. Comme avec n’importe quel recrutement, il faut trouver la bonne personne. Nous recherchons toujours quelqu’un pour les saisons à venir. Nous avons pu récupérer notre centre de formation, nous sommes sortis de cette histoire de vente et nous avons envie de reconstruire certaines choses. Après, il faut peut-être séparer la problématique en deux. Le très court terme et après, le moyen et long terme.

Cherchez-vous un manager français ?

Ce qui a toujours été un élément important pour moi, c’est qu’il soit francophone, qu’il parle français. La communication, à ce poste, est très importante. Il faut que cette personne ait la capacité d’échanger avec tous les éléments du groupe, même si la plupart du monde parle anglais maintenant.

Sur le terrain, ne manque-t-il pas un patron au BOPB ?

Quand on regarde le match, oui, c’est un constat. Il manque des leaders de jeu, ceux qui portent la stratégie de match. Ensuite, dans nos leaders de groupe, on peut faire le même constat. Ce n’est pas que mon analyse. Si vous posez cette question, c’est que ça se voit. Quand c’est difficile, les rassembleurs, les leaders, les cadres de l’équipe sont un peu dans le doute, dans le dur. Maintenant, il va falloir que tout le monde se mobilise. Il faut que tout le monde lève la tête. En ce moment, quand c’est dur et qu’on perd le fil, il n’y a pas beaucoup de mecs pour prendre la parole, rassembler, et remobiliser le groupe. C’est difficile. Au niveau du contenu et de ce qu’on voit, c’est inquiétant. Maintenant, on va se dire les choses et on va voir s’il y a des gens, dans ce groupe, qui sont capables de sortir de l’eau, par leur caractère, pour devenir des leaders. C’est parfois dans la difficulté qu’on voit les mecs qui ont la capacité de répondre présent.

Craignez-vous le mois qui arrive, puisque vous allez affronter quatre prétendants à la phase finale ?

Oui, mais pas plus que les autres. Chaque week-end, tu peux gagner comme perdre. Il n’y a pas de match facile. Si tu n’abordes pas le match de la bonne façon, tu peux prendre très cher. Tout va très vite et ça me donne espoir, qu’avec quelques modifications et réglages, on puisse redresser les choses rapidement. Mais la chute peut continuer aussi à une vitesse importante si on n’agit pas maintenant.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (5)
mikele64 Il y a 2 mois Le 04/12/2023 à 15:57

Et pourquoi que biarritz ? Les autres ne sont pas au bord du gouffre ? Montauban et colomiers ont juste 2 points de plus. Je ne vois pas d'articles sur ces clubs...

LouBecarut Il y a 2 mois Le 07/12/2023 à 17:36

De Biarritz, on attendait autre chose, vous le comprenez?

Julian Il y a 2 mois Le 04/12/2023 à 14:35

oui, et qu'est ce que Clarkin pourrait nous dire au sujet de la soupe ? Elle est bonne à Biarritz ?

LouBecarut Il y a 2 mois Le 07/12/2023 à 17:37

Chacun gagne ses trempes comme il peut.
Si vous voulez, vous pouvez postuler comme manager au BO

oligui17 Il y a 2 mois Le 04/12/2023 à 11:01

Et ce n'est certainement pas leur guignol de président qui va remobiliser les troupes !! Puisque c'est un diviseur et pas un rassembleur !!!