Nouvelle-Zélande - Afrique du Sud - Le fait du match : l’arbitrage vidéo au cœur de la finale

  • Le trio d'arbitre de la finale
    Le trio d'arbitre de la finale - PA Images / Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Défaits d’un tout petit point dans cette finale de Coupe du monde, les All Blacks ont payé cher le carton jaune, transformé en rouge par le "bunker", de leur capitaine Sam Cane.

Si les supporters français se posaient encore la question d’un éventuel dysfonctionnement de l’arbitrage vidéo au Stade de France après le quart de finale perdu par les Bleus de Galthié, dans les circonstances que l’on connaît, sans doute ont-ils été rassurés samedi soir en regardant la finale de cette Coupe du monde entre l’Afrique du Sud et la Nouvelle-Zélande. Évidemment, on ironise. On caricature un peu. Mais au regard du nombre de situations qui n’ont pas été "checkées" lors de la rencontre du XV de France, certains se posaient encore la question. Wayne Barnes a levé les derniers doutes. L’arbitre anglais de ce dernier round a fait appel à quatre reprises à son "TMO". Quatre situations qui l’ont conduit à sortir à quatre cartons jaunes, dont l’un a été transformé en rouge par le "bunker". Sam Cane, capitaine des All Blacks, restera dans les annales comme le premier joueur expulsé d’une finale de Coupe du monde.

Le rôle de l'arbitrage vidéo

On jouait donc la 28e minute de la rencontre quand l’épaule du troisième ligne néo-zélandais a heurté le visage de Jesse Kriel. Jusque-là, les Boks dominaient les débats et le tableau d’affichage (9-3). On pensait alors que le sort de cette finale venait définitivement de basculer. Seulement, c’était sans compter sur la résilience des Kiwis… et la perte de Bongi Mbonambi sur blessure dès le début de la partie. Le talonneur sud-africain, victime d’un déblayage en dehors de la règle par le troisième ligne Shannon Frizell, qui écopera du premier carton jaune de la rencontre, a fait cruellement défaut à son équipe. Et pour cause. Son remplaçant Deon Fourie s’est révélé catastrophique sur les lancers en touche, offrant cinq munitions aux Blacks et leur permettant de longtemps rester dans la partie.

Si l’on vous parle ici de l’arbitrage vidéo, c’est qu’il a joué un rôle considérable sur le scénario de la fin de match. En effet, les deux derniers cartons jaunes ont été attribués à Siya Kolisi (46e) pour un coup de tête (involontaire) dans le visage d’Ardie Savea et à Cheslin Kolbe pour un en-avant volontaire (72e). Deux périodes de dix minutes qui ont permis aux Blacks, auteurs du seul essai de cette finale, d’espérer remporter un quatrième titre de champion du monde. Las, ils ont échoué d’un tout petit point. Comme la France et l’Angleterre avant eux...

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (44)
chtibigor Il y a 4 mois Le 29/10/2023 à 15:21

Les arbitres se retrouvent dans la tourmente parce qu'on a détourné le problème; ils sont encore les lampistes de l'affaire. Oui, le problème principal n'est pas dans l'écriture des règles mais dans les variations autorisées à leur application. Il faut certainement simplifier plusieurs règles : - Tout choc direct à la tête ne doit supporter aucune circonstance atténuante; carton rouge automatique. L'arbitre de champ est obligé d'écouter ceux de la TMO, qui doit être diffusé en direct sur le média. La décision est prise en direct en équipe de tous les arbitres. - Il faut réfléchir à remplacer ce type de compétition CDM par un championnat mondial qui prendrait la place des compétitions nationales tous les 4 ans. Toutes les nations participantes rencontreraient toutes les autres successivement, sans aller-retours, et le champion final ne supporterait aucune contestation. L'avantage serait aussi de virer le bureau de WorldRugby.

Rubypathe31320 Il y a 4 mois Le 29/10/2023 à 14:28

Ce qui m'a étonné le plus, c'est que Barns annule l'essai Blacks parce que les Bocks ont provoqué une pénalité sur la touche avant. Je connaissais la règle de l'avantage, mais pas celle du désavantage.
Puisque personne a réagi, j'en déduis que j'ai pas compris ce qu'il s'est passé.
On peut faire une faute pour éviter un essai ?

Marcp65 Il y a 4 mois Le 29/10/2023 à 15:02

Bien que je considère l'arbitrage de cette compétition catastrophique (bien meilleur dans le top 14) sur l'action que vous citez il y a bien faute des sud af mais juste derrière un en avant des black's il me semble donc c'est pourquoi il revient à la pénalité.

Malus8 Il y a 4 mois Le 29/10/2023 à 15:19

@Rubypathe31320
Il y a un avant Black sur la touche juste après la faute des Boks dans l'alignement.
Par contre je ne comprends pas pourquoi il n'a pas été sifflé immédiatement, il était flagrant. Attendre l'essai après de multiples phases de jeu pour l'invalider n'avait aucun sens

zorbozo Il y a 4 mois Le 29/10/2023 à 12:58

vainqueur d'un petit point contre un adversaire réduit a 14 sans marquer d'essai
pauvre vainqueur