Coupe du monde de rugby 2023 - Qu'est-ce que la règle de l'inertie ? L'ancien arbitre international Romain Poite nous explique

Par Romain Poite
  • Romain Poite explique l'inertie.
    Romain Poite explique l'inertie. Icon Sport
Publié le
Partager :

Pour cette Coupe du monde 2023, l'ancien arbitre international Romain Poite est consultant pour le Midi Olympique. Il explique l'inertie, point de règlement appliqué sur l'essai de Mark Telea ou l'interception d'Eben Etzebeth contre les Bleus, et qui a fait crier à l'en-avant de nombreux supporters français.

Ce que dit la règle de l'inertie

Il n'existe pas de règle de l'inertie et il s'agit là d'une appréciation de la règle de l'en-avant. Cela fait suite à une démonstration australienne en 2011 lors de la Coupe du monde, où ces derniers avaient effectué un montage montrant qu'il n'y avait pas toujours en-avant quand un joueur reprenait un ballon passé en étant devant la position du passeur. Tout cela en faisant l'application des lois de la physique et de l'inertie. En revanche, la règle de l'en-avant est très claire :
"Quand un joueur perd la possession du ballon qui poursuit sa course vers l’avant, ou quand un joueur propulse le ballon du bras ou de la main vers l’avant, ou lorsque le ballon touche la main ou le bras, poursuit sa course vers l’avant et touche le sol ou un autre joueur avant que le joueur d’origine puisse l’attraper."
 

Son objectif

Je ne pense pas qu'il y avait un objectif particulier suite à l'adoption de cette vision. C'est plus une volonté de se rapprocher techniquement de faits de jeu ayant évolué avec la technique. Ces mêmes faits de jeu sont joués avec une vitesse qui n'a cessé de croître, mais aussi une forme de réalité constatée.
 

L'opportunité que l'inertie offre aux joueurs

Les joueurs peuvent faire une passe en pleine vitesse avec un ballon qui peut "voyager" vers l'avant à condition que la direction du ballon à la sortie des mains lors de la passe, soit à minima latérale ou vers l'arrière.
 

L'opportunité qu'elle offre pour les arbitres

Elle n'a pas offert d'opportunité aux arbitres. Au contraire, elle a fait naître des difficultés dans la lecture des décisions quant à cette situation pour le grand public et une forme d'incompréhension, donc une situation d'inconfort.
 
Comme vous l'aviez expliqué après l'essai de Mark Telea contre la France, la règle de l'inertie n'existe pas en Top 14. Pouvez-vous donc expliquer les différences entre les deux règlements sur une même situation ?

A lire aussi : France - Nouvelle-Zélande - "J'aurais moi aussi validé cet essai" : l'ancien arbitre Romain Poite revient sur le deuxième essai litigieux accordé à Mark Telea

Vu les difficultés de faire comprendre les décisions arbitrales en matière de passe en avant, mais vu, aussi, la difficulté de s'appuyer sur une certaine rationalité, la décision avait été prise de plus se référer sur l'observation de la trajectoire qui allait d'un point A (lieu de la passe) à un point B (lieu de réception de la passe). Ce jugement donne plus d'efficacité dans la lecture de la passe, mais colle aussi plus à la règle. Une autre doctrine, une autre sensibilité s'applique aussi, à savoir si la passe est vissée avec de la vitesse et une sortie des mains acceptables, le doute bénéficie à l'attaque car le ballon peut prendre de la vitesse dans son "voyage"; ou bien, si la passe est flottante (sans vitesse et sans trajectoire rectiligne), le doute bénéficie à la défense, donc en-avant.
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (26)
Ronron Il y a 4 mois Le 26/10/2023 à 20:26

Je comprend la règle de l'inertie, effectivement quand un joueur en pleine vitesse fait une passe parallèle à la ligne d'en but ou légèrement en arrière il est presque obligatoire qu'elle finisse sa course en avant. Mais une interception doit être faite dans le but d'attraper le ballon, le geste d'Etzebeth est fait dans le but unique de tuer l'action, que le ballon aille en avant ou en arrière. Je vois effectivement qu'il connaît bien la règle car il me semble qu'il met la main vers l'arrière, malheureusement l'arbitre n'a pas demandé la vidéo ( comme pour le contre de Kolbe et d'autres actions litigieuses). Il ne tente pas une interception, il tente d'empêcher un essai et il y arrive de manière non permise pour moi. Cela devrait être également pénalisé.

Vauban34 Il y a 4 mois Le 24/10/2023 à 22:09

Et la marmotte....

levannetais Il y a 4 mois Le 24/10/2023 à 21:39

je ne comprends pas, Etzebeth fait une interception volontaire il y a carton rouge et essai de pénalité et l autre qui court a 60 km/h pour empêcher Ramos de marquer c'est la pénalité a retirer . Il n y a pas matière a discutailler .L arbitre nous a enflé point barre !!!!

Crips974 Il y a 4 mois Le 24/10/2023 à 22:08

Ce nestpas le sujet....mais, Kolbe monte sur une transformation car sur une pénalité on ne bouge pas