Pro D2 : À domicile, Nevers signe une nouvelle victoire bonifiée et intègre le wagon des qualifiables

Par Léo-Pol Platet
  • Arthur Mathiron et ses coéquipiers s'imposent pour la quatrième fois de la saison à domicile, face à Aurillac.
    Arthur Mathiron et ses coéquipiers s'imposent pour la quatrième fois de la saison à domicile, face à Aurillac. Icon Sport - Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

S'ils n'ont pas encore gagné à l'extérieur cette saison, les Neversois savent manœuvrer à domicile. Ce soir, ils ont signé leur quatrième victoire au Pré Fleuri, face à Aurillac (38-6). Après un premier bloc dantesque, l'USON pourrait profiter de ce bloc et d'adversaires moins bien classés pour lancer sa saison. 

À Nevers, le meilleur marqueur d'essai s'appelle Elia Elia. Il est même le tout meilleur marqueur du championnat, avec six réalisations. Une bonne nouvelle pour les Neversois. Une moins bonne en revanche pour le spectacle, pouvait-on penser au coup d'envoi du match, ce jeudi 19 octobre. Car, comme son score personnel ne l'indique pas, Elia Elia est talonneur. Toutefois, malgré les apparences, Nevers s'est offert un festival offensif (38-6), aux dépens d'Aurillacois dépassés mais volontaires. 

Nevers démarre bien mais Aurillac résiste

En première mi-temps, Nevers prend vite le contrôle de la partie. Les hommes de Xavier Péméja marquent rapidement le premier essai, par l'intermédiaire de Luka Plataret (4e, 7-3). Pour l'occasion, ils renouent avec un groupé pénétrant dévastateur. Le genre qui fait leur force depuis le début de saison. Forcément étudié à la vidéo cette semaine, les visiteurs constatent pourtant les dégâts, pour cette fois. Mais par la suite, ils s'accrochent.

Acceptant de peu voir le ballon, et d'être acculés dans leur camp, ils répondent bien aux longues phases offensives des locaux. Se mettant rarement à la faute. Au près avec les avants, comme dans les couloirs, les Nivernais ne trouvent pas la solution et font parfois preuve de maladresse, comme sur la passe ratée vers Zénon, seul sur son aile (26e, 10-3).

Le Stade finit par craquer

Même réduits à quatorze les hommes de Roméo Gontinéac tiennent bon. Avant de craquer au pire des moments, quelques minutes avant la pause, sur un coup de pied à suivre opportuniste, bien récupéré par David (37e, 17-6). 

Le second acte débute comme le premier s'était terminé. La possession est largement à l'avantage des Bourguignons qui attendent moins de temps pour concrétiser. Sur une contre-attaque express, initiée par Van der Merwe au milieu d'un ruck, Loaloa conclut l'action 80 mètres plus loin (50e, 24-6). Longtemps dans le coup, Aurillac prend là un sérieux coup au moral. Le coup au physique ne va pas tarder à arriver. 

Le calice jusqu'à la lie pour Aurillac

Car à partir de là, Nevers dévoile son meilleur visage, celui que l'on avait aperçu l'an dernier, lors de la phase retour. Après deux solides premiers blocs, qui auront vu les jaunes et bleus se déplacer chez les meilleures écuries du championnat, puis connaître des difficultés à domicile face à Béziers, ils se montrent sous leur meilleur visage. Deux nouveaux essais, de pénalité (63e, 31-6) puis de Jaminet (72e, 38-6) leur offrent un succès bonifié. En face, sans s'être montré ridicule, Aurillac concède une lourde défaite. Parfois inspirés en attaque, les Cantalous ont surtout été réduits à défendre. Logiquement, en deuxième période, les fautes sont plus nombreuses et deux joueurs (Alania et Gymael) écopent de carton jaune. Pire, le fer de lance géorgien, Beka Shvangiradze, étincelant depuis le début de saison, écope d'un carton rouge, pour une charge à l'épaule. Il pourrait être suspendu plusieurs semaines. 

Alors qu'Aurillac s'enfonce vers les basses sphères du championnat, Nevers s'envole. Le quart de finaliste de la saison passée intègre le Top 6. 

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Rudebi Il y a 4 mois Le 19/10/2023 à 21:48

2e bloc plus facile, le bon moment pour marquer des points à l'extérieur