Vidéo. Coupe du monde de rugby 2023 - Peato Mauvaka évoque son remplacement : "Ce n'est pas moi qui décide"

Par Rugbyrama
Publié le Mis à jour
Partager :

Invité exceptionnel de viàMidol la quotidienne, Peato Mauvaka est revenu sur le quart de finale perdu par les Bleus. Il a aussi évoqué son remplacement qui est intervenu après l'heure de jeu, à la 65e minute. 

Peato Mauvaka aurait-il dû rester sur le terrain ? Auteur d'un match énorme face aux Sud-Africains lors du quart de finale de Coupe du monde, le talonneur était dans la forme de sa vie durant la compétition. Dans l'émission viàMidol la quotidienne, Imanol Harinordoquy avait fait part de son étonnement de voir sortir Mauvaka et Baille assez rapidement (Baille est sorti à la 50e tandis que Mauvaka à la 64e). La question de son coaching a forcément été évoquée avec le joueur, qui était invité dans l'émission ce mercredi. 

Et comme le grand compétiteur qu'il est, le Toulousain a répondu qu'il aurait pu continuer la partie mais que ce n'était pas lui qui décidait. "Tout joueur aurait aimé jouer le match complet, mais ce n'est pas moi qui décide. Quand les coachs nous sortent, c'est qu'ils sentent que c'est le bon moment."

"Je pouvais jouer pendant deux jours entiers"

Sur le terrain, Mauvaka ne montrait pas une quelconque fatigue, même si son remplaçant Pierre Bourgarit est un solide client. "Je pouvais jouer pendant deux jours entiers une rencontre comme ça", a encore confié le joueur, qui était dans le train du retour. Toujours dans l'émission, le talonneur est revenu sur la défaite frustrante face aux Springboks. Les Bleus, dominants pendant la majeure partie de la rencontre, n'ont pas réussi à capitaliser lors des temps forts, avant d'être dépassé dans les dernières minutes. L'Afrique du Sud affrontera l'Angleterre en demi-finale du Mondial. 

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (16)
Royan15 Il y a 4 mois Le 19/10/2023 à 10:06

A propos de l'arbitrage on peut bien sur discuter certaines décisions mais je crois qu'il faut surtout que l'on comprenne qu'il y a une vraie différence culturelle entre les anglos-saxons et nous et que malheureusement sur la planète rugby ils sont largement majoritaires (et qu'ils sont aussi convaincus que nous d'avoir toujours raison). Au delà de différences d'appréciation "techniques" sur certaines actions sur lesquelles le staff a déjà fait beaucoup progresser nos bleus (souvenez vous des années 80 à 2000 où l'on écoppait toujours de 2 fois de pénalités dans le tournoi) il demeure un problème de communication en particulier entre l'arbitre et le capitaine. Les mimiques de Dupont (du style t'es sérieux mec ?) et sans doute certaines paroles sont perçues comme des signes de l'arrogance toujours reprochée aux français et ont pour seul résultat de braquer l'arbitre contre ces français raleurs. C'est je pense également pour cette raison que les instances du rugby l'ont désigné pour la demi-finale histoire de signifier aux contestataires français (pour nous il a été parfait).
La seule solution me semble etre de prévoir des cours de "perfidie" pour préparer notre capitaine à cacher ses vrais sentiments (surtout quand ils sont justifiés) pour rivaliser avec nos amis britaniques et leurs descendants de l'hémisphère sud. Allez Galthié il faut ouvrir une fiche de poste pour un vrai stratége (notamment en coaching) et une autre pour un conseiller en "communication perfide" (idéalement Anglais)

LandofmyFathers Il y a 4 mois Le 19/10/2023 à 13:26

Je vous invite à venir expliquer cela dans les écoles de rugby . " Chers enfants , aujourd'hui, cours de perfidie. Bon tout ça . Pour vous préparer à votre carrière professionnelle internationale et rivaliser d' absence d' éthique avec vos collègues anglais car l' Ovalie française , pour l'heure, n' a pas du tout l' intention de défendre
vos intérêts avec intégrité ".

Royan15 Il y a 4 mois Le 19/10/2023 à 17:08

je vois que pour certains il faudrait aussi des cours d'humour, je vous soupçonne d'avoir un peu de sang anglais dans les veines ( toujours à prendre au 2ème degré) pour le reste j' explicite donc un peu. j'ai utilisé perfidie en référence à la perfide Albion (ce n'est pas de moi mais un constat historique largement documenté et je veux seulement dire que dans un monde dominé par les anglo-saxons il faut éviter de les braquer par des comportements perçus comme arrogants tels les mouvements des yeux ou de tête de Dupont donc vous pouvez remplacer la fiche de poste de "communiquant en perfidie" par une fiche de communicant en milieu anglo saxon si vous préférez, n'empêche qu'avec le nombre de fois où on a eu ces problèmes il me semble utile de se pencher sur le sujet ( et je ne vois rien d'immoral là dedans)

MerleBleu Il y a 4 mois Le 19/10/2023 à 10:02

Le coaching est étonnament intervenu trop tôt : une erreur d'analyse de FG pensant que les finisseurs allaient tout ravager chez les Sudaf ? et la seconde vague bleue n'a rien ravagé... Il est patent que les Bleus n'ont pas réussi parce que les Sudaf trichaient dans les regroupements et l'arbitre laissant faire, les Sudaf s'en sont donné à coeur-joie ; alors, et c'est visible, les Bleus se sont senti impuissants...

Royan15 Il y a 4 mois Le 19/10/2023 à 10:00

Stratégie et coaching le gros loupé de Galthié
Lors de l'annonce de la compo des boks certains joueurs français ont reconnu être surpris par l'absence dans le 15 initial de certains cadres habituels. Tout cela était bien sûr volontaire et part du constat pourtant évident que pour un match serré les 20 dernières minutes sont plus importantes que les 20 premières. le staff boks a inventé un nouveau système oû une partie des "débutants" résiste une mi-temps avant de passer le relais dès le tout début de la seconde mi-temps aux "finisseurs" qui sont meilleurs que les titulaires adverses déjà fatigués puis que les remplaçants français traditionnellement moins bons. Galthié qui a pourtant inventé le terme finisseur et insisté sur leur rôle à ainsi été dépassé car dans sa logique les titulaires sont les meilleurs et c'est pour ça qu'ils jouent en général au moins 60 minutes (et parfois tout le match comme Dupont en 1/4).
A mon avis c'est une première mais on va très vite voir ce schéma se reproduire avec des "débutants" et des expérimentés qui feront en gros une mi temps chacun (notamment devant).
C'est même étonnant qu'il ait fallu autant de temps pour que ce principe déjà évident dans les relais d'athlétisme ou les spectacles soit décliné au rugby, il faut garder les meilleurs pour la deuxième mi-temps et la fin.
Par contre quand on joue une équipe plus faible comme l'Uruguay et contrairement à ce qui a été fait on garde suffisamment de titulaires pour tuer le match et assurer le BO et ensuite place aux remplaçants , c'est d'ailleurs ce qui a été fait contre la Namibie à ceci prés qu'avec plus de 50 points d'avance il fallait sortir les Dupont, Penaud, et notre première ligne dés la mi-temps ( pour les préserver) ; idem contre l'Italie.
Au total beaucoup d'erreurs de Galthié qui il est vrai avait des conseillers pour tous les sujets sauf pour la stratégie, sujet sur lequel il se croit le plus fort du monde.
Ceci étant c'est aussi lui qui a remonté l'équipe de France tout en haut du rugby mondial et ça se joue à rien donc il ne faut pas tout jeter et avec un peu plus de chance et d'humilité il nous apportera encore de bons résultats ces prochaines années et peut etre la coupe du monde dans 4 ans.